Manuel numérique : clarification et enjeux, valables aussi pour les pays en développement

Par défaut

Article de Louis Martin Onguéné Essono sur Thot Cursus

Eh oui, l’île est complètement sabordée durant cette transition censée être consensuelle et inclusive (je trouve ces mots ridicules maintenant, ils ont perdu tout leur sens). Mais ça ne m’empêche pas de « suggérer des idées » via les articles que je trouve sur le Net ou que je reçois dans ma boîte électronique (celui-ci « vient » de mon site préféré sur l’éducation à distance. Je veux parler de Thot Cursus). Qui sait ? Elles pourraient être captées par des gens suffisamment sensées pour en prendre note. Enfin, l’espoir fait vivre…tout court.


En France, l’option du livre numérique fait son chemin puisqu’une expérimentation nationale est en cours, et que les librairies vendent désormais des ouvrages hybrides, composés d’un livre papier, d’un CD-Rom et d’actualisations en ligne. Ces ouvrages commencent à être utilisés dans les salles de classe. Ce nouveau type d’objet, et même les manuels entièrement dématérialisés, sont sur le point d’être exportés dans les régions où le manuel physique continue toujours de se présenter comme une denrée rare. On ne se demandera pas si l’absence du livre physique est compensable par le livre numérique. Plusieurs pays, malgré la fracture numérique endogène, sont maintenant pourvus d’infrastructures dans lesquelles les TIC occupent une place importante.
Les bibliothèques scolaires, les églises, les universités sont maintenant connectées et la consultation digitale des ouvrages est fréquente. Et même fortement recommandée au moment où le système LMD est entré en vigueur. Mais l’utilisation du manuel numérique exige aussi une bonne connaissance préalable que le site français Educnet,
dépendant du ministère de l’éducation nationale, facilite en procédant à une clarification des concepts  quand on parle de manuel numérique.
On trouve également dans ce portail l’essentiel de la politique numérique française
ainsi que le cadre réglementaire et juridique y afférent. Le plus important repose sur les enjeux pédagogiques qui sous-tendent l’utilisation du livre numérique. S’il bouscule l’enseignement ainsi que le fait le tableau blanc interactif, il est certain que, plus que le TBI, il est transportable partout où se connecte un ordinateur. Certes, la facilité de transport demeure l’atout numéro un du manuel papier. Mais en son absence, mieux vaut faire venir le manuel à soi via les réseaux…
Nous recommandons au lecteur de se rendre dans la section du site consacrée au manuel numérique pour la consulter dans son entièreté. Cette section a été réalisée par le centre de documentation de la SDTICE, Sous-direction des technologies de l’information et de la communication pour l’éducation, et est intégré à un dossier plus général traitant de la lecture sur écran
, qui comprend deux autres sections fort intéressantes consacrées au livre électronique et aux bibliothèques numériques.

Publicités

À propos de prettyzoely

Lost In My Dream To Change The World On My Way If You Ask Me. I am Influential and Inspirational, But Sometimes I Lie That Makes You Smile ;-) whytofollow.me/prettyzoely

Les commentaires sont fermés.