Le manifeste de David Servan-Schreiber – édité ce 25 juillet 2011

Par défaut

Edit

A l’époque où j’ai rédigé ce billet, je ne savais pas que David Servan-Schreiber était en train de rechuter de son cancer au cerveau. Je n’ai pas dû tout entendre ce qu’il a dit à l’émission. Je me suis focalisée sur ce qu’il disait à propos du cancer du sein. Et depuis, il a publié un livre « On peut se dire au revoir plusieurs fois » dont j’ai eu connaissance sur le Net récemment, via @cathcerisey qui a dit « Ce n’est qu’un au revoir », via le blog e-santé qui en a parlé comme étant le plus beau titre du dernier livre de David Servan-Schreiber.

Il semble que ce soit un titre prémonitoire de sa mort annoncée ce jour 25 juillet 2011…RIP David Servan-Schreiber

L’adieu de David Servan Schreiber (la maison du cancer)

Celui qui a diffusé partout dans le monde sa méthode « Anticancer », David Servan-Schreiber, est décédé dimanche soir. Combattant la maladie jusqu’au bout, il avait livré un témoignage fort dans son dernière ouvrage, On peut se dire au revoir plusieurs fois. La Maison du cancer pense à sa famille et à ses proches dans cette épreuve.

———————————————————————————————–

Dans l’émission Le Grand Journal de Canal Plus de ce soir 18 février 2010, l’invité David Servan-Schreiber parle des réflexes…tout simples… à prendre au quotidien pour lutter contre le cancer. Il m’a d’autant plus interpellée car il a parlé entre autres du cancer du sein : 40% des cas pourraient être évités !!!

Je me sens concernée car je suis une femme, ma mère est en train de mourir d’un cancer du sein, j’ai une amie qui est « guérie » d’un cancer du sein, une autre qui est en train de lutter contre cette « foutue » maladie…

Visitez le site Guerir.org présidé par David Servan-Schreiber, pour lutter contre le cancer par l’alimentation et d’autres méthodes naturelles.

Un site où chacun est appelé à participer
Par webmestre Dernière modification 04/11/2008 15:20
Conseils
Nous proposons à chaque utilisateur de participer à l’échange d’idées et d’énergie. Nous savons que le fait de pouvoir contribuer à partir de son expérience permet à chacun de tirer aussi des bienfaits pour lui ou elle-même.
Quels sont mes interlocuteurs sur ce site ?
En contribuant à ce site vous vous adressez à ceux qui sont malades, à ceux qui n’ont pas envie de l’être et qui agissent en adaptant leurs comportements quotidiens, et à ceux qui vivent avec des personnes malades…

Les réflexes anti-cancer au quotidien sur le blog de David Servan-Schreiber
En gros, les légumes, l’huile d’olive, le poisson sont des réflexes quotidiens anti-cancer…

Découvrez qui est David Servan-Schreiber sur wikipedia (extrait)

En 2007, David Servan-Schreiber publie un second ouvrage, Anticancer, traduit en 34 langues et vendu dans le monde à plus d’un million d’exemplaires, où il parle de sa propre expérience. Soigné grâce à la chirurgie, la chimiothérapie, et la radiothérapie il évoque l’importance des défenses naturelles du corps contre le cancer. Il décrit les changements de style de vie qui contribuent à prévenir la maladie ou à suppléer aux traitements conventionnels pour ralentir son évolution et contribuer à la guérison.

Et enfin sur Youtube
Raisons d’être du RES : David Servan-Schreiber (Guérir) répond aux questions de Gaël Roustan (Alliance pour la Planète)
Catégorie :  Associations et organismes
Tags :  David Servan Schreiber Cancer Réseau Environnement Santé maladies chroniques pollution substances chimiques bisphenol perturbateurs endocriniens

  1. et pourquoi tu dis « tu as la grippe A », ça ne risque donc pas de t’arriver…

    quant aux personnes à risque, je n’en sais pas plus que toi. je viens de découvrir le site alors est-ce qu’on aura la réponse là dedans ? ou est-ce que cela veut dire qu’il n’y a pas de profil ?

  2. Des bises oui, depuis la St Valentin je crois🙂

    Deux raisons seulement de ne pas s’en donner : nous sommes fâchées ou tu as la grippe A !

    Sinon, j’ai noté : la vitamine D, les légumes, l’huile d’olive, le poisson sont des réflexes quotidiens anti-cancer…

    Ce que je voudrais savoir : les personnes à risque. J’ai grandi avec d’idée d’un certain profil de personnes à risque pour les cancers du sein et pourtant toutes les personnes que je connais avec un cancer de sein avaient un profil tout à fait contraire.

  3. De rien Citoyenne,
    Si tu y as trouvé des choses intéressantes, c’est l’essentiel…

    des bises (on peut s’en donner maintenant je crois ?)😉