Culture et Développement : Le colloque de Gérone réaffirme l’engagement de l’Union européenne

Par défaut

CULTURE ET DÉVELOPPEMENT : Le colloque de Gérone pose de nouveaux jalons
Ayoko Mensah

Les 4 et 5 mai 2010, s’est tenu à Gérone, près de Barcelone, en Espagne, un séminaire international sur le thème " culture et développement " organisé par la présidence espagnole de l’Union européenne. Un an après le colloque de Bruxelles initié par la Commission européenne, cet événement a permis de poursuivre la réflexion et les échanges entre professionnels et décideurs politiques et institutionnels. Il a également accueilli la première réunion du Comité de suivi de la Déclaration de Bruxelles.


Ce colloque s’est déroulé principalement autour de quatre tables-rondes sur les thèmes suivants : " Le rôle de la culture dans l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) " ; " Économie et culture " et " Gouvernance de la culture et diversité culturelle " et "Les synergies entre les programmes en cours : le volet thématique Culture et développement du Fonds Espagne-Nations Unies pour les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et autres exemples de projets de coopération bilatérale et multilatérale". Tout comme à Bruxelles, les contributions des conférenciers et les brefs échanges avec le public ont été d’un grand intérêt. On ne peut rendre compte, dans le cadre de cet article, de l’ensemble des contributions et de la richesse des échanges. Différents documents concernant les panels et les conclusions du colloque sont consultables, en trois langues (anglais, français et espagnol) sur le site du séminaire : http://www.culturaydesarrollo2010.es.


Ce que nous souhaitons souligner ici, c’est la confirmation, à cette occasion, de la volonté de la Commission européenne de poursuivre la réflexion et le travail entamés au colloque de Bruxelles l’an dernier, et les actions déjà mises en œuvre dans cette perspective.
Dans un article intitulé "Une nouvelle approche de la culture et du développement dans la stratégie de la politique européenne de développement ?", Stefano Manservisi, directeur général de la DG du Développement de la Commission européenne, rappelle les étapes qui ont construit cette nouvelle approche : de l’Accord de Cotonou, signé en 2000 entre l’UE et les pays ACP, au colloque de Bruxelles en passant par l’Agenda européen de la Culture à l’ère de la mondialisation de 2007 (3).

Edit de ce 1er juillet

Par respect de la demande d’africultures (cf Une soif d’indépendances), je vous propose juste le lien vers le billet…en cliquant sur le titre…

Pour en savoir plus, visitez le site mentionné dans le billet dont je vous propose ci-dessous un extrait de la structure et la méthodologie du séminaire http://www.culturaydesarrollo2010.es/fra/estructura.asp

  • Le rôle de la culture dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMDs): La réflexion portera sur la manière dont on aborde la culture dans la Coopération au Développement, en particulier en lien avec son incorporation dans les Stratégies de Réduction de Pauvreté des pays Partenaires et de la Planification des bailleurs de fonds; l’impact de la politique de développement culturel dans la réalisation des OMDs; la culture comme élément transversal (mainstreaming) dans les programmes et activités de coopération au développement; le Système de notification du Comité d’Aide au Développement de l’OCDE; ou le travail sur les Indicateurs d’impact de la culture dans le développement.
  • Économie et Culture: Cette ligne groupera les débats sur des bonnes pratiques et des expériences autour de la culture comme facteur de développement économique, en mettant l’accent sur les politiques de promotion des industries culturelles; les programmes de Patrimoine pour le Développement; les initiatives de tourisme culturel durable; la mobilité des artistes et des biens et services culturels dans les Accords de Partenariat Économique de l’UE; et les réseaux de professionnels.
  • Gouvernance de la Culture et Diversité Culturelle: On y abordera les politiques de renforcement institutionnel et la gestion de structures publiques/privées dans le secteur culturel dans les pays en développement. De même, l’intégration de la Convention de l’UNESCO de 2005 sur la Protection et la Promotion de la Diversité des Expressions Culturelles dans les pays en développement, et les défis et opportunités que celle-ci présente seront aussi analysés.
About these ads

Les commentaires sont fermés.