«Un parcours initiatique de trois jeunes cordons-bleus malgaches diffusé ce 14 juillet sur M6», m’informe afrik.com – Merci !!!

Par défaut


Madagascar en cuisine

Sur fond de poêle, de casseroles, trois apprentis cuisiniers malgaches vont voir le cours de leur vie changer grâce à l’association Pachamama Piliers de la Terre présidée par Jean-François Tordo. Formés en France à l’Institut Paul Bocuse, partenaire bénévole du projet, sous le regard attentif du chef étoile Yannick Alleno, les trois jeunes gourmets font l’objet d’un reportage télévisé diffusé sur M6, ce soir à 20h40. Une aventure humaine riche en émotion…

Edit ce jour à 23h

Les enfants de Pachamma (lepost.fr):

L’association Pachamama aide la jeunesse de Madagascar avec des projets de formation, construction d’écoles et autres. Elle a fait appel au chef étoilé pour trouver 3 jeunes talents malgaches parmi l’ensemble des élèves d’un centre de formation sur place, et leur permettre d’intégrer l’école Paul Bocuse en France pour suivre ensuite un stage dans sa cuisine à l’Hotel Meurice. Ce matin, les apprentis chefs vivaient leur 1ère journée au service de Yannick Alleno.
L’équipe de
Zone Interdite a suivi le projet depuis le début et les 1ères visites du chef à Madagascar. La production précise que le film Les enfants de Pachamama est « d’abord une aventure humaine avant d’être une aventure éditoriale et télévisuelle« .
En effet, en plus de la dimension engagée et « caritative » sur laquelle le magazine de Mélissa Theuriau met un poing d’honneur, les caméras s’intéressent aux personnages, au chef et aux trois jeunes Malgaches sélectionnés pour qui l’offre de formation en France est la chance de leur vie.
Les 3 jeunes pourront ensuite, s’ils le souhaitent, diriger l’école d’hôtellerie que l’association commence à construire. Le combat mené mais aussi les sujets sous-jacents la pauvreté et le chômage du pays, l’écologie et la diététique colle au format habituel du magazine d’information. Toutefois d’autres
types d’écriture sont utilisés dans ce numéro.

Lire également l’article de l’institut Bocuse http://www.institutpaulbocuse.com/media/article/2010/07/07/2010-07-07_telerama.pdf

Quant à moi, je trouve l’initiative vraiment très très belle : permettre à de jeunes chefs malgaches d’avoir une formation au sein d’un institut prestigieux en France. Je relève- comme sur tous les articles qui en parlent -surtout le côté humanitaire de la chose.
Du côté français : peut être aurait-il mieux valu expliquer – mettre les choses à plat dès le début – à ces jeunes l’enjeu de cette initiative. Ca a été dit en voix off mais les concernés le savent-ils vraiment ? Qu’ont-ils à y gagner ? Qu’est ce que ça va donner vraiment ? Etc.
Du côté malgache : il s’agit de jeunes qui n’ont jamais voyagé aussi loin, la coupure avec leurs habitudes est rude ! Ils n’ont peut être pas étudié cet aspect là : laisser de côté la nostalgie du pays, s’accrocher et travailler dur.
Ils ont déjà évoqué pendant l’émission qu’ils n’avaient pas envisagé devenir formateurs. Et paf ! En mars 2010, l’un des jeunes a déjà quitté l’école…sans le dire…Il a fallu que Jeff insiste en allant voir la famille du jeune à Lyon pour connaître le fin mot de l’histoire. Il y a été reçu avec froideur…Nirina a quitté l’école quand il a appris que sa femme a accouché de jumeaux…Il a envoyé un mail à ses comparses pour leur dire que ce n’était pas intelligent de sa part d’avoir procédé ainsi mais la nostalgie du pays a été plus forte et il n’a pas osé le dire à Jeff ni à Yannick.

Retour à Mananjary, l’autorisation de construire l’école de formation est donnée. Une petite fête est organisée pendant laquelle Jeff Président de l’association passe le relais à Yannick, le parrain de l’association et qui est chef chez Meurice.

La formation à l’Institut s’est terminée. L’émission montre à la fin les débuts de Muriel chez Meurice, encadrée par Yannick. Melissa Theuriau annonce qu’ils nous diffuseraient la suite, mais quand ?

Publicités

Les commentaires sont fermés.