Big Up à Monsieur Odon Vallet

Par défaut


Oyez Oyez bonnes gens ! Je confirme, l’humanité n’a pas atteint son seuil d’intolérance ! Thierry Ardisson nous a demandé (en tout cas je l’ai fait) de faire un big up à Monsieur Odon Vallet dans son émission «Salut les Terriens».
Ce monsieur a fait don de sa fortune à des étudiants pauvres à Paris, au Bénin et au Vietnam et il va lui-même remettre l’argent au bénéficiaire pour être sûr qu’il ne va ailleurs, même pas dans les mains du père qui pourrait l’utiliser pour autre chose. Les méritants sont rigoureusement sélectionnés via la Fondation de France je crois et s’ils redoublent, ils perdent leur bourse. Normal, d’autres bons étudiants sont sur une espèce de liste d’attente et la bourse va à chaque fois à celui qui se trouve en haut de cette liste.

Wikipédia
Odon (Pierre, Maurice, Marie) Vallet, né à Paris (dans le 8e arrondissement), le 3 septembre 1947, est un spécialiste français des religions.
Fils de Jean Vallet, ancien dirigeant de la compagnie d’assurances GPA-Athéna, mort dans un accident de voiture en
1954 et de Mme, née Aubin de Blanpré, infirmière. Il hérite de 320 millions de francs en 1989(soit l’équivalent de 69,75 millions d’euros 20101) lors de la vente de la société (Odon Vallet avait 42 ans)2. Sa fortune était estimée à 100 millions d’euros en 20023,4.

Chargé de cours aux universités de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris Diderot (depuis 1990). Il y enseigne désormais la culture générale (problèmes politiques et sociaux contemporains) en Licence d’administration publique et en Master 1 de droit public.

Estimant que ses ressources d’enseignant et écrivain couvrent largement ses besoins, il décide en 1999 de placer l’imposante fortune dont il a hérité dix ans plus tôt de son père, ancien dirigeant de la société d’assurance GPA-Athena. Il crée ainsi la fondation Odon Vallet, sous l’égide de la Fondation de France2.

Odon Vallet fonde avec son frère, Jean-Daniel en 1999, la fondation Odon Vallet. Placée sous l’égide de la Fondation de France5, la fondation Vallet remet aux étudiants brillants mais défavorisés de
Paris, du Bénin et du Vietnam6,7 des bourses afin de les aider à poursuivre leurs études. Cette association serait la plus prodigue d’Europe8.
Odon Vallet a déclaré concernant sa fondation : «Je possède de quoi vivre. J’ai décidé, en hommage à mon père, de redistribuer cet argent dans un domaine que je connais bien : l’éducation
9.». En effet, «avant de faire fortune dans les assurances, mon père, qui était fils d’ouvrier, a connu de gros problèmes pour mener à bien ses études. C’est pourquoi j’ai souhaité, grâce à son argent, aider des jeunes qui vivent les mêmes difficultés. J’ai également choisi cette cause parce que je suis enseignant», précise-t-il. «Je connais les soucis de certains élèves qui ne savent pas toujours où et comment trouver de l’aide, d’autant que les professeurs ne s’intéressent pas forcément à leur situation personnelle3
La fondation Vallet a pour vocation d’aider les jeunes particulièrement défavorisés à poursuivre leurs études en attribuant des bourses d’études. Les bénéficiaires de cette fondation sont des élèves et des étudiants de l’académie de Paris5, quelle que soit leur origine géographique, inscrits dans les écoles d’Art ou des lycées professionnels et technologiques5. Une bourse de 3 600 euros est proposée aux étudiants inscrits dans une formation au sein d’une des écoles d’arts suivantes5 :
École Boulle, École supérieure des arts appliqués Duperré, École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art (ENSAAMA Olivier de Serres), École Estienne, École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD), École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI)10, École professionnelle supérieure d’arts graphiques et d’architecture(EPSAA), Gobelins – l’École de l’Image, Fondation européenne pour les métiers de l’image et du son (La Fémis).

En 2006, il est désigné par le journal Capital, comme étant un des Français les plus généreux et méritants «la médaille de l’altruisme».

Le 29 septembre 2008, des élèves et des étudiants considérés comme excellents en sciences et originaires des hauts plateaux et de la partie méridionale du centre du Vietnam se sont vu attribuer par la province de Lâm Dông 130 bourses d’études Vallet, pour un total de 430 millions de dôngs (plus de 26 500 dollars).

En 2009, Odon Vallet reçoit le Prix BNP Paribas pour la philanthropie individuelle (catégorie «Grand Prix») en récompense de l’action de sa fondation
11.

Citations
«Mon père, fils d’ouvriers, gardait les chèvres à 12 ans et je défends une conception de l’école publique où les seuls critères sont intellectuels et où le porte-monnaie ne compte pas
8
«On est secte quand on ne vous aime pas, on est religion quand on vous admet.»

Publicités

  1. je suis une jeune bachelier béninois démunis de moyens financier pour mes études universitaire .raisons pour les quelles je viens par le présent requête pour sollicité votre soutien à mon égard.