PARAITRE OU SEMBLER ETRE, TELLE EST LA QUESTION

Par défaut


Voici comment j’ai traduit (librement) le billet de Seth Godin qu’il a intitulé The appearance of impropriety
Les thèmes abordés par Seth Godin n’ont absolument rien à voir avec ce dont je «parle» mais de temps en temps, je trouve que ce qu’il dit peut être «transposé» …à ce que je pense…(le discours caché de mon blog toujours).

Voici donc la traduction :
Le marketing est en réalité ce que les gens disent de vous. Et qu’on le veuille ou non, vrai ou faux, ce que disent ces gens, c’est ce que le public a tendance à croire. Par conséquent, il est impératif de savoir comment l’on nous voit.
Il peut être vrai que l’effluent de votre usine est biodégradable et pas nuisible pour la rivière. Mais si c’est brun et malodorant et que ça sort d’un tuyau ouvert, vos voisins pourraient en tirer leurs propres conclusions.
Je sais que vous vous êtes lavé les mains, juste avant que vous entriez dans cette pièce, mais si vous les lavez de nouveau, directement ici devant moi, tous les doutes partiront.
Oui, Madame la Congressiste, je sais qu’un membre d’un groupe de pression est votre bon ami, mais peut-être que quelqu’un d’autre devrait vous héberger pendant vos vacances.
Votre beau-frère peut très bien être la personne la plus qualifiée sur la planète pour réaliser ce projet avec nous, mais comme il pourrait être déloyal, ce serait mieux de faire appel à la deuxième personne la plus qualifiée.
Tourner autour du pot est une mauvaise stratégie. Et ironiquement c’est aussi une mauvaise stratégie de ne pas le faire pour paraître ou sembler être.
Vous n’empêcherez jamais les gens de parler. Mais vous pouvez faire en sorte d’influencer le contenu de ce qu’ils disent.

Comprenne qui pourra…j’avais juste envie d’écrire pour ne rien dire…quoique.