Archives Mensuelles: janvier 2011

Ecole de Musique : « Dreams of Kirina » (Baaba Maal) came true #PFC

Par défaut

Newsletter janvier 2011

Bonjour à toute la famille Playing For Change,

Peu après la sortie de la vidéo de Stand By Me, nous avons reçu un email intitulé« École de musique au Mali ». Mahamadou Diabaté, musicien malien nous y évoquait son idée de créer une école de musique dans le village de Kirina, au Mali. Kirina est un lieu magique, où l’histoire et la musique ne font qu’un.

Quelques mois plus tard, notre équipe s’est rendue à Kirina pour rencontrer Mahamadou et les chefs du village. Ils nous ont exprimé à quel point il était important pour eux depouvoir transmettre leur musique et leur culture aux générations futures, et comment la création d’une école de musique dans leur village allait les aider à y parvenir.

Après un travail de longue haleine réalisé par la Fondation Playing for Change et les gens de Kirina, je suis en mesure de vous communiquer que l’école de Musique de Kirina a ouvert ses portes en octobre 2010 et compte aujourd’hui plus de 300 élèves qui suiventdes cours de danse, kora, balafon, djembé, tama, solfège, Anglais et Français . Rejoignez-nous! C’est ensemble que nous construirons un monde meilleur.Ceci est votre famille, bon visionnage.

One Love,
Mark

Support the PFC Foundation: playingforchange.org
News from the road:
playingforchange.com/news
Photos from the road:
flickr.com/playingforchange
Band & Tour Dates Page:
playingforchange.com/band

PlayingForChange | 5 mars 2010 |
http://playingforchange.com/episodes/26 – The Playing For Change Foundation is building a new music school in the Village of Kirina, Mali. Kirina is a village of musicians, some of whom can trace their musical ancestry back over 75 generations! In this very special episode West African music legend Baaba Maal and friends perform for the village elders in honor of the new « Playing For Life » music school that is just beginning construction.


Publicités

Musiques du monde : Hamza el Din – Ollin Arageed

Par défaut


Ma musique préférée, c’est celle qui vient de l’âme, et celle de Hamza El Din en fait donc partie.

Voici la traduction libre du commentaire d’un(e) connaisseur(se) de ce musicien :
Hamza El Din  était un cadeau inestimable pour ceux qui aiment les musiques du monde. Sa musique lente, douce, méditative a presque disparu de notre civilisation bruyante, frénétique moderne. Malheureusement, Hamza est décédé maintenant, mais sa musique vivra pour toujours dans le cœur de ceux qui chérissent la musique qui vient directement de l’âme.