La Renaissance de l’Afrique : «Maintenant, je pense» #TED Talk 2007

Par défaut


Patrick Awuah montre que l’éducation aux arts est cruciale pour la formation de vrais leaders.

Extrait de la transcription traduite en français par Maxime LABATE
[…] J’avoue qu’il y a des fois où cela ressemble à « Mission Impossible ». Mais nous devons croire en l’intelligence de ces jeunes. Que si on s’implique dans leur éducation, si on les fait discuter des vrais problèmes auxquels ils se confrontent, auxquels la société entière se confronte — et si nous leurs donnons les compétences qui leur permettent de se mesurer au monde, alors la magie arrivera. Un mois après le début du projet, nous venions de commencer les cours. Et un mois après, j’arrive à mon bureau, et je tombe sur un email de l’un de nos étudiants. Et il disait, très simplement, « Maintenant, je pense ». Et il signe « Merci ». C’est une déclaration tellement simple. Mais j’en étais ému presque jusqu’aux larmes parce que j’avais compris ce qui était entrain d’arriver à ce jeune homme. Et c’est une chose fabuleuse d’aider quelqu’un comme cela. Maintenant, je pense.
Cette année-là, nous avions mis au défi nos étudiants de créer eux-mêmes un code d’honneur. II y a un très vif débat en ce moment au sein de l’université, pour savoir s’il devrait y avoir un code d’honneur, et si oui, à quoi il devrait ressembler. Une étudiante a posé une question qui m’a fait chaud au cœur. Peut-on créer une société parfaite ? Le fait d’avoir compris qu’un code d’honneur écrit par des étudiants puisse être un chemin vers la perfection est incroyable. Bien sûr, on ne peut pas atteindre la perfection. Mais si on tend vers elle, on peut atteindre l’excellence. Je ne sais pas ce qu’ils vont faire au bout du compte. Je ne sais pas s’ils décideront d’avoir ce code d’honneur. Mais le débat qu’ils ont en ce moment — sur ce à quoi leur belle société devrait ressembler, ce à quoi leur excellente société devrait ressembler — est une très bonne chose.
Je n’ai plus de temps ? OK. Voilà, je veux laisser cette diapo parce qu’il est important qu’on y pense. Je suis très excité par le fait que chaque étudiant rend des services à la communauté avant d’être diplômé. Pour beaucoup d’entre eux, cela a été une forte expérience de vie. Ces jeunes futures leaders commencent à comprendre ce qu’est vraiment le leadership Le vrai apanage du leadership, qui est, après tout, de servir l’humanité. Je suis encore plus enchanté par le fait que l’année dernière notre corps étudiant a élu une femme pour être à la tête de notre Conseil Etudiant. C’est la première fois dans l’histoire du Ghana qu’une femme a été élue à la tête d’un Conseil Etudiant dans une université. Cela en dit beaucoup à propos d’elle. Cela en dit beaucoup sur la culture qui se forme dans le campus. Cela en dit beaucoup sur ses camarades qui l’ont élu. Elle a gagné avec 75 % des votes.
Et cela me donne beaucoup d’espoir. Il s’avère que les entreprises d’Afrique de l’Ouest apprécient également ce qui se passe avec nos étudiants. Nous avons diplômé deux classes d’étudiants à ce jour. Et chacun d’entre eux a trouvé un emploi. Et nous avons de très bons retours des entreprises Ghanéennes et d’Afrique de l’Ouest. Et ce qui les impressionne le plus c’est à propos du travail éthique. Vous savez, cette passion pour ce qu’ils font. Cette persistance, cette capacité à traiter avec ce qui est ambigu, cette capacité à s’attaquer à des problèmes nouveaux. Cela est bien parce que, voyez-vous, pendant ces cinq dernières années, il y a des fois où je me disais c’est « Mission Impossible ».
Et il est merveilleux de voir ces lueurs de promesses de ce qui peut arriver si nous formons bien nos enfants. Je crois que les  actuels et futurs leaders de l’Afrique ont cette incroyable opportunité de mener une renaissance majeure sur le continent. C’est une opportunité incroyable. Il n’y a plus beaucoup d’opportunités ce genre dans le monde. Je crois que l’Afrique a atteint un point d’inflexion avec des avancées démocratiques et des libres marchés à travers le continent. Nous avons atteint un moment à partir duquel peut émerger une société formidable en moins d’une génération Cela repose sur un leadership éclairé. Et je suis certain que la manière avec laquelle nous formons nos leaders fera toute la différence. Merci, et Dieu vous bénisse.