«Ma vie pour la tienne» by Nick Cassavetes

Par défaut


Un film qui ne laisse pas indifférent, qui pose la question des droits de l’enfant, des dons d’organes entre vivants, d’éthique médicale, de l’acharnement thérapeutique, des conséquences des actes d’une maman  pensant bien faire….
Diffusé actuellement sur Canal Plus.

Le film commence par la voix off d’Anna (Abigail Breslin, la jeune actrice de «Little Miss Sunshine») qui dit qu’elle a été conçue par ses parents dans le but de sauver sa grande sœur Kate. Kate est atteinte d’une leucémie rare et a besoin de dons de moelle épinière que seule sa sœur puisse lui donner. Celle-ci a subi plusieurs interventions chirurgicales en 11 années de sa vie.
Un beau jour, elle va voir un avocat (renommé) en lui demandant de l’aider à obtenir son émancipation médicale pour qu’elle ne soit plus obligée d’être opérée pour sauver sa sœur. Elle lui dit qu’elle n’a que 700 dollars en poche, qu’elle sait que ce n’est pas suffisant mais qu’elle a besoin d’aide. L’avocat (joué par Alec Baldwin) accepte. La mère d’Anna, l’apprenant, va voir l’avocat et lui dit que c’est illégal, du moins en Californie, qu’il faudra attendre que sa fille ait 14 ans avant de pouvoir être émancipée. Ne parvenant à un compromis, ils se retrouvent au tribunal.
Le film retrace la vie de la famille de Kate et Anna avec la voix off de celle-ci qui dit que sa famille est en train de se détruire. Elle dit que sa maman n’est plus avocate, que sa tante travaille à mi-temps pour pouvoir s’occuper de Kate. Son père est pompier et il n’est jamais là. On voit par exemple sa maman (dont le rôle est joué par Cameron Diaz) qui se bat, voire s’acharne, pour sauver Kate de la mort. Qui dit qu’elle ne comprend pas sa fille Anna, que celle-ci a toujours accepté jusqu’ici et maintenant que Kate a besoin d’un rein, elle refuse de le faire. On voit la maman et le papa se disputer. On voit aussi Kate à l’hôpital en vue de l’opération et qui feuillette un album de photos qu’elle a réalisé. En voix off, elle dit qu’elle est désolée pour sa sœur dont elle devrait s’occuper et c’est le contraire qui se passe, qu’elle est désolée pour son frère dont ses parents ne se sont occupés jusqu’à ce qu’il manifeste de la dyslexie, qu’elle est désolée pour elle-même…
Il y a quand même des moments heureux comme celui où Kate, lors d’un séjour à l’hôpital, fait la connaissance de Taylor, atteint lui aussi d’un cancer et est là pour une séance de chimio. Ils se fréquentent sous l’œil bienveillant des parents. Un jour, Taylor invite Kate à un bal (une copie du bal de promo dit-il, sauf que cela se passe à l’hôpital). C’est un évènement pour la famille Fitzgerald, ils prennent moult photos. Les deux ados peuvent partir enfin au bal, et à un moment, ils quittent la salle de bal et finissent par passer à l’acte. 3 jours après, Kate se lamente que Taylor ne l’ait pas rappelée, une fois qu’elle a fait la chose (sic). Elle le dit à sa mère et celle-ci commence à se fâcher et va voir l’infirmière qui lui dit que Taylor est décédé…
On voit une séquence au tribunal avec la juge (dont le rôle est joué par Joan Cusack) qui parle à Anna, une séquence également montrant la juge aller à l’hôpital pour parler à Kate, une dernière où la maman affronte sa fille Anna puis entre le frère Jesse qui commence à dire des choses. Anna lui dit : «Tu avais promis !».
Jesse dit à sa mère : «Anna refuse de donner son rein parce que Kate lui a dit qu’elle était prête à mourir, qu’Anna devait enfin vivre sa vie, que sa maman est la seule à ne pas voir ce qui se passe». Son père confirme en disant : «tout le monde essaie de te le dire mais tu refuses de voir la vérité».
A un moment, retour à l’hôpital du père et du fils parce que Kate veut aller à la plage. Avec l’accord du médecin («ça ne peut être pire que ce qu’elle endure»), ils l’emmènent donc à la plage mais passent d’abord par la maison pour prendre des affaires de plage. La maman voyant Kate dans la voiture entre dans une colère violente en menaçant son mari d’appeler les flics. A quoi son mari répond : «tu viens avec nous à la plage ou on divorce, je t’ai toujours laissée faire mais là, ça suffit».
Ils sont donc partis à la plage sans la mère, Kate revient à l’hôpital toute heureuse, toute la famille est là, essaie d’encourager Kate pour l’opération à venir. Puis l’infirmière vient pour dire que la visite est terminée. Kate demande à son père, son frère et sa sœur de partir, disant qu’elle voudrait être seule avec sa mère. Elle lui a montré l’album, elle lui a parlé, sa maman finit par craquer et éclate en sanglots. Elles sont restées ensemble longtemps. Et Kate décède cette nuit-là.
La voix off d’Anna termine le film tout en montrant les images de la famille éclatée (Jesse à New York dans une école des beaux-arts, son père à la retraite et occupant ses journées avec des enfants déshérités du quartier, sa mère retravaillant et gagnant très bien sa vie).
Une dernière surprise pour Anna: la visite de l’avocat pour lui donner le papier officiel d’émancipation médicale. Elle conclue ainsi «j’ai été conçue pour sauver ma sœur, j’ai échoué mais le jour anniversaire de sa mort, on se retrouve tous au Montana», endroit que Kate affectionnait particulièrement et dont celle-ci disait à sa sœur «le jour où tu ne te sens pas bien, que tu sens le besoin de me voir, va au Montana car j’y serai».

Présentation du film sur Premiere.fr
Drame
Date de sortie : 09 Septembre 2009
Réalisé par : Nick Cassavetes
Avec : Cameron DiazJason PatricAbigail Breslin
Durée : 1h47min
Pays de production : United States
Titre original : My sister’s keeper
Distributeur : Metropolitan Filmexport
Synopsis : Pour sauver leur petite Kate, atteinte de leucémie, Sara et Brian n’ont d’autre choix que de concevoir un nouvel enfant génétiquement compatible avec elle. Pour les deux, aucune question morale ou éthique ne saurait empêcher de tout faire pour sauver leur fille. Bientôt, Kate a une petite sœur, Anna. Kate et Anna grandissent en partageant un lien plus étroit que bien des sœurs. Les deux petites multiplient traitements médicaux et séjours à l’hôpital, mais leur vie est heureuse au sein d’une famille unie. Sara a abandonné sa carrière d’avocate pour soigner sa fille, et se perd parfois dans ce rôle envahissant auquel elle consacre toute sa vie. Son mari la soutient, souvent dépassé par la détermination de sa femme. Et leur fils, Jesse, se sent un peu abandonné… A l’âge de 11 ans, Anna cherche à se libérer de ce carcan médical et familial. Elle engage son propre avocat et attaque en justice. L’affaire divise la famille, et c’est la vie même de Kate qui est en jeu…D’après le roman de Jodi Picoult.

Les commentaires sont fermés.