Fours solaires : on a les mêmes à #Madagascar #luttecontreladéforestation

Par défaut


Merci @Andriamihaj !
parables powered solar cooking to stop using coals  #WED2011  #Tulear  #Madagascar http://t.co/63lQ35Z
#adessolaire #tulear les foyers améliorés diminuent de 50% le bois et charbon employés en #cuisine #madagascar http://t.co/Yq4Mse8

Pour en savoir plus, j’ai effectué une petite recherche…

1) basée sur le mot ADES pour Madagascar
Et je ne suis pas trop mécontente de mes trouvailles, ma seule question est de savoir si ça continue encore malgré la crise actuelle

ADES – Fours solaires pour Madagascar

Ajoutée par Adesolaire le 26 avril 2010
L’Association pour le Développement de l’Energie Solaire (ADES) a pour mission la production de fours solaires à Madagascar et la promotion d’énergies renouvelables.
ADES — la cuisine solaire : Chaîne de Adesolaire sur Youtube

Cuisson solaire – BOARA
26 juin 2009
Loin d’avoir fini d’écrire tout ce que j’aimerais à propos des expériences de vies collectées à Madagascar… ce blog est pourtant silencieux depuis bien longtemps !
J’essaye actuellement de continuer à entretenir des liens avec la grande île en participant à l’association BOARA, qui veut promouvoir l’utilisation de l’énergie solaire notamment pour la cuisson des aliments.
La Présidente n’est autre que Cécile, « l’invitée du grand Sud » !
Vous pouvez aller faire un tour sur http://boara.free.fr
A une prochaine ??

Madagascar-Tribune : Un four solaire ADES sauve 22 tonnes de bois
Toliary • Energies renouvelables lundi 30 juin 2008
De 249 fours solaires en 2005, ils en ont aujourd’hui vendu 1600…

Cuiseur Solaire et four solaire : simple efficace et ecologique
Équipez vous d’un four ou cuiseur solaire pour cuisiner n’ importe ou a Madagascar : chez vous, a la campagne, chez des amis, dans les villages recules

Four solaire | SOS MADAGASCAR
Février 2007: le four solaire installé à l’orphelinat AKANISOA à Antsirabé.
C’est mieux que de bruler des bois exotiques et précieux, non?

Et même Marie Rabane (enchantée !) en parle sur son site de produits artisanaux malgaches…en rabane

Le four solaire
Son but est de concentrer le rayonnement solaire collecté par une grande surface en un point fixe, le foyer. Un miroir de forme parabolique réalise cette concentration: il agit comme une loupe..

Et aussi Yann Arthus Bertrand, qui propose des images en fonds d’écran comme celle-ci



2) Une autre recherche basée sur la cuisine solaire

Alimentation écologique – Cuisinons avec le soleil – Cuisson solaire
La cuisson solaire est donc une solution utile, bon marché et écologique à promouvoir ! CUISINE SOLAIRE Madagascar. ISBN 3-9522612-4-6 un livre de recettes succulentes…avec la cuisson solaire !!!

Solar Cooking International (en anglais)
A 501(c)(3) nonprofit organization with offices in California and Kenya that has been bringing the promise of solar cooking to those in need around the world since 1987.
SCI’s Impact

·       Distributed or inspired 500,000+ solar cookers

SCI has conducted projects in Kenya, Haiti, Zimbabwe, and Tanzania, and advised and assisted hundreds of other NGOs.

·       Sponsor of the Solar Cookers World Network

More than 300 NGOs and individuals working together to bring the promise of solar cooking to those in need.

·       Developed the simplest solar cooker

The CooKit is being manufactured by the Darfur refugees in their camps in Chad by the tens of thousands.

·       Developed the WAPI

The Water Pasteurization Indicator is a cheap, reusable thermometer that indicates when water has been made safe to drink.
Sur la page d’accueil de SCI, cette vidéo à propos de la cuisine solaire en Afghanistan

Ajoutée par solarwindmama le 28 août 2009
This video reviews the history of solar cooking in Afghanistan and discusses the enormous potential of this simple solar thermal technology to save the forests, the children and the economy of Afghanistan.

«Des fours solaires en Ouganda» ou comment «Les fours vont arrêter la déforestation»
Après l’acquisition de fours solaires, les villageois n’auront plus à dépenser leurs maigres revenus pour acheter du bois ou du charbon. C’est l’utilisation de ces principales sources de combustible qui a largement contribué à la déforestation massive en Ouganda.

C’est le paragraphe qui a retenu mon attention dans l’article Des fours solaires en Ouganda lu sur afrik.com dont le sujet pourrait faire partie des défis à relever en Afrique, à mon humble avis…
Je me permets de reproduire l’intégralité ci-dessous tellement c’est intéressant à lire

Ron Mutebi a reçu une bourse américaine pour réaliser son projet
DIMANCHE 12 SEPTEMBRE 2010 / PAR MAXIME SERIGNAC
Un
entrepreneur Chicagoan d’origine ougandaise, Ron Mutebi, a utilisé la première partie du prix de 100 000 dollars, qu’il a remporté en janvier au concours de l’ «African Diaspora Marketplace», pour commencer la production et la distribution dans son pays natal de fours fonctionnant a l’énergie solaire.
Ron Mutebi a remporté un prix de 100 000 $ lors d’une compétition organisée à Washington en janvier par l’«African Diaspora Marketplace». Le concours, parrainé par la Western Union et l’agence américaine pour le développement international (USAID), distribuait à 14 lauréats des prix allant de 50 000 à 100 000 $. Tous sont des Africains résidant aux Etats-Unis qui ont le projet d’établir ou de développer des entreprises dans leur pays d’origine avec des partenaires locaux.
Après
un premier versement de gains à hauteur de 60 000 dollars par la Western Union en mai, Ron Mutebi a commencé à expédier de Chicago les composants et les outils nécessaires à l’assemblage de 365 fours solaires. La livraison est prévue pour arriver en Ouganda en octobre. En novembre, l’entrepreneur ira en Ouganda pour superviser la construction d’une usine d’assemblage et aider à la formation du personnel afin de produire et de distribuer les cuisinières, fabriquées par Sun Ovens International dans l’Illinois. Selon Ron Mutebi, les fours devraient apparaitre sur les marchés ougandais en Janvier 2011 et devraient couter 170$ l’unité.
Après
l’acquisition de fours solaires, les villageois n’auront plus à dépenser leurs maigres revenus pour acheter du bois ou du charbon. C’est l’utilisation de ces principales sources de combustible qui a largement contribué à la déforestation massive en Ouganda.
Ron
Mutebi organisera une deuxième expédition de pièces en novembre, lorsqu’il recevra les 40 000$ restants.
L’homme
d’affaires basé à Chicago a déclaré que les entreprises ougandaises pourraient fournir des composants fabriqués localement au cours des deux prochaines années. Il prévoit que le coût des fours devrait baisser pour atteindre 100 $. Une baisse de 41% du prix initial, qui reste encore une somme importante pour de nombreux Ougandais, dont le revenu par habitant est de 1.200 $ par an.
«Les fours vont arrêter la déforestation»
Ron
Mutebi indique qu’il est à la recherche de moyens pour permettre aux acheteurs de payer en plusieurs fois sans passer par un prêt car les banques ougandaises pratiquent des taux d’intérêt très élevés environ 24%.
L’homme
d’affaire ougandais se penche également sur des méthodes non monétaires pour permettre aux villageois d’acheter un four. Par exemple, il proposera aux agriculteurs ougandais de planter des arbres fruitiers sur leurs terres en échange de fours. Les arbres seraient alors la propriété de M. Mutebi. Les fermiers et leurs familles seraient libres de consommer le fruit, mais le Chicagoan aurait le droit de récolter et de vendre le surplus. De cette façon, dit-il, «les fours vont non seulement arrêter la déforestation, mais aussi aider à promouvoir la plantation de nouveaux arbres. Les agriculteurs ont un intérêt économique à le faire».
Après
avoir remporté le prix, Ron Mutebi a parlé à maintes reprises de l’entrepreneuriat en Afrique. Il était d’ailleurs présent en août au Forum du président Obama avec les jeunes leaders africains.
«Je suis heureux d’avoir l’occasion de réaliser ce projet. Je peux aider à réduire la pauvreté, combattre le réchauffement climatique et réaliser un profit en même temps».

Pour terminer, découvrez sur cfaitmaison.com Les recettes « solaires »

Une réponse