«L’Afrique : Chapitre suivant» selon Madame Ngozi Okonjo-Iweala #TEDGlobal2007 #Africa #TheNextChapter #Aid #Trade #Women

Par défaut

En Juin 2007, TED a tenu sa première conférence en Afrique, intitulée « Afrique: The Next Chapter »

Des leaders d’opinion de tout le continent se sont réunis avec leurs homologues du monde entier afin de construire de nouvelles collaborations durables.

J’ai déjà relevé l’intervention de l’économiste Ghanéen George Ayittey qui déverse un flot de colère contrôlée contre les dirigeants africains corrompus et en appelle à la génération des guépards pour reprendre le contrôle du continent.

Egalement celle de Jacqueline Novogratz qui promeut une nouvelle façon de donner, basée sur l’investissement.

Pour info : à cette première conférence, sont intervenus (liens en anglais):
Le banquier sud-africain d’investissement Euvin Naidoo qui explique pourquoi investir en Afrique peut être une excellente affaire
L’inventeur malawien William Kamlwamba qui explique comment construire une éolienne générant de l’électricité à partir de pièces détachées
Ashraf Ghani, ancien ministre des Finances de l’Afghanistan, qui donne une conférence de 10 mn au sujet de la reconstruction des États défaits
Et enfin Iqbal Quadir qui dit que les téléphones portables combattent la pauvreté

Dans le présent billet, je vous «présente», via la vidéo ci-après, Madame Ngozi Okonjo-Iweala, qui veut réconcilier l’aide et les échanges commerciaux,

Lors de la journée de clôture de TEDGlobal 2007, l’ancien ministre des finances du Nigéria, Ngozi Okonjo-Iweala résume quatre jours de discussion intense sur l’aide par opposition aux échanges commerciaux, et nous confie une histoire personnelle qui explique son engagement dans cette cause.

Extraits de la transcription en français
[…] Nous sommes venus ici en disant que nous voulions parler de « l’Afrique: chapitre suivant ». Mais nous parlons de « l’Afrique: chapitre suivant » parce que nous regardons l’ancien chapitre et le chapitre actuel — ce que nous voyons là — et nous disons que ce n’est pas tellement bon.
[…]
Donc partez d’ici en réfléchissant à comment vous allez trouver les ressources pour mettre de l’argent dans les mains de femmes qui sont prêtes: des femmes d’affaires qui veulent s’agrandir et créer plus d’emplois. Et enfin, qu’allez-vous faire pour faire partie de ce partenariat avec l’aide, le gouvernement, le secteur privé et les Africains, vous en tant qu’individu ? Merci. (Applaudissements)

J’ai effectué des recherches sur les 2 femmes Béatrice Gakuba et Ibukun Awosika citées dans son intervention et en voici les résultats :

Béatrice Gakuba
Tout d’abord, voici un extrait trouvé sur le site de la Banque Mondiale 🙂
[…]
Le combat en solitaire d’une femme
Au cours de son allocution, M. Wolfowitz a évoqué les efforts d’une rwandaise dont le travail et la détermination symbolisent les talents et rêves de millions d’africains.
«Béatrice Gakuba a quitté le confort d’une vie en occident pour commencer une entreprise de culture et de vente de fleurs   au Rwanda où elle est née. Contre vents et marées, elle a développé son entreprise qui emploie aujourd’hui près de 200 rwandaises des zones rurales,» a-t-il dit.
[…]
«Aujourd’hui nous avons un choix à faire. Faisons en sorte qu’au cours de cette réunion, les Béatrice Gakuba de ce monde, qui sont déterminées à transformer leur pays, ne soient pas oubliées. Aujourd’hui, c’est à elles que nous devons rendre compte.»

Ensuite voici 2 sites “parlant” de Rwanda Flora
Growing roses on the ashes of genocide (en anglais)
La culture d’une société plus forte, plus saine et plus riche

Ibukun Awosika

Ibukun Awosika: Another Icon to emulate (extrait)
Monday, May 23, 2011
Hello Friends,
On our personality Profile today, we have a great woman, a strong pillar in business. Mrs. Ibukun Awosika. Her lives achievement in quick summary. Happy reading!
Mrs. Ibukun Awosika is a graduate of Chemistry from the Obafemi Awolowo University, Ile-Ife. She is an alumni of the Chief Executive program at Lagos Business School and the Global Executive MBA program of IESE Business School, Barcelona, Spain. She began her working career with Akintola Williams & Co. as an Audit Trainee and shortly thereafter, moved to Alibert Nigeria Ltd as Showroom Manager. From there she launched out to fulfill her entrepreneurial leanings by establishing Quebees Ltd, a furniture manufacturing company, from which The Chair Centre Ltd later evolved.
She is the founder of The Chair Centre, a market leader in the office furniture and banking security systems industry and was later appointed CEO of Sokoa Chair Centre Ltd, a joint venture company of Sokoa S.A of France, Guaranty Trust Bank, The Chair Centre Ltd, and some other local investors. She hosts the popular TV programme, “BUSINESS HIS WAY” where she teaches the business community ethical business principles based on the word of God. She is a Pastor in Fountain of Life Church, Ilupeju Lagos. She founded Christian Missionary Fund, (CMF) an N.G.O dedicated to raising support for Christian missionaries across the country.
 

Blessing Ibukun Awosika (extrait)
February 20, 2008
Making a difference!
[…]“What can I say? All I wanted to do was to make a difference both in the lives of people and in our economy by pursuing the entrepreneurial calling that God has placed upon my life. And in the course of doing that if the society recognizes one’s efforts and chooses to reward them through an award, then may the LORD be praised”.
‘Most people find it difficult to believe that we run businesses that net hundreds of million in turn-over without doing deals or ‘cutting corners’ as is the usual practice in our business culture today. I made a resolution at the early stage of my business not to give bribe or sleep with any man in order to get a business.

[…] That is how SOKOA CHAIR CENTRE came on stream with an investment/ownership structure: The Chair Centre 37%, Guaranty Trust Bank 32%, SOKOA SA 21%, and two individual investors having 5% each.
With an equity and debt ratio of 63:35 and an investment of about $200 million, the factory opened on May 10, 2005, after the core production teams were trained in France for 3 months and a facility on over 8,000 square meters was built. This factory, against all expectations, paid off its total operational expenses in the first 12 months and has been profitable since the 13th month.

Les commentaires sont fermés.