Parler à ma place de l’Humanité, du Village Global, de la Démocratie Universelle. Utopique ou Réalisable? #ReadingProof

Par défaut

Ma vision de Global Village : photo prise par mon fils au Brésil

Ma vision du Global People : photo prise par mon fils au Brésil

A propos de ces photos, j’en parlerai à une autre occasion…

Ah, si je pouvais « souffler ces idées »…

Les 2 billets ci-dessous n’ont rien à voir (quoique) avec le sujet du mien (cf. titre)  mais les idées de leurs auteurs  m’ont inspirée pour en parler, plus exactement faire parler à ma place…comme à mon habitude…Peut être tarabiscoté me diriez-vous mais bon…

Speak Up! Magic Monday to start your week with inspiration
Posted on August 1, 2011 by Neil Crofts
Why are we here?  Are we here to do what we are told, to conform, to keep our heads down and stay out of trouble, or are we here for something else?

Les femmes exemplaires au Cambodge (Global Voices)
Le but “des Femmes cambodgiennes Inspirantes” est l’espoir d’inspirer au monde, et particulièrement les femmes cambodgiennes, de se lever et  de faire entendre leur voix; être actives dans leur communauté ou dans le monde.

Parler à ma place de l’Humanité, du Village Global, de la Démocratie universelle

Passer de la conscience d’humanité à la construction d’une communauté internationale
Pierre Calame in « Où va l’Etat-Nation ? »
Nous vivons actuellement deux mouvements liés entre eux mais de natures différentes : un mouvement de mondialisation, qui fait vivre l’ensemble de l’humanité sur un seul et même bateau petit, fragile et peuplé, où les interdépendances entre tous les êtres humains croissent chaque jour ; un processus de globalisation économique qui unifie les marchés et étend sans cesse l’emprise de l’économie marchande. Pour paraphraser Ghandi, notre planète est suffisante pour satisfaire les besoins de tout le monde mais trop petite pour assouvir les appétits de chacun.
On entend parler souvent de « village planétaire » ou de « village global ». Mais un village se caractérise par la solidarité entre ses membres. En ce sens, le village planétaire demeure à construire. En une cinquantaine d’années, la conscience d’humanité a émergé, la conscience d’êtres humains appartenant à un même ensemble et partageant d’une certaine manière une même histoire et une même communauté de destin. Le concept de « crime contre l’humanité », par lui-même, est un signe de cette prise de conscience. Mais nous devons encore passer de la conscience d’humanité à la construction d’une communauté internationale. C’est le grand défi des prochaines décennies. Et, dans cette communauté internationale, nous avons à bâtir les conditions d’une gouvernance démocratique et efficace, qui permette à la fois d’assumer notre unité et de respecter notre diversité.
Ces exigences dessinent les contours de l’évolution nécessaire de l’Etat. Celui-ci, en effet, ne peut plus se penser en dehors d’une question plus vaste : comment nos sociétés apprendront-elles à construire les régulations qui garantissent leur avenir à long terme ? C’est la définition que je donne au mot gouvernance : l’art des sociétés de construire de façon volontaire un ensemble de régulations.

Faire émerger une communauté mondiale (institut-gouvernance.org)
L’implication croissante des coalitions d’organisations non gouvernementales dans les négociations internationales peut contribuer de manière très positive à l’émergence d’une communauté mondiale et à la mise en place d’une gouvernance mondiale plus légitime, plus efficace et plus démocratique mais cela suppose de leur part un certain nombre d’évolutions
Par Pierre Calame janvier 2004
Programme Coproduction du bien public et partenariats multi-acteurs
Mot-clés : Organisations de la Société civile Diplomatie non gouvernementale ; Relations internationales
Dans son intervention lors de l’atelier organisé par les fédérations françaises, brésiliennes et indiennes d’ONG dans le cadre du Forum Social Mondial de 2003, Pierre Calame souligne quatre évolutions nécessaires :
* les réseaux internationaux d’ONG doivent se reconnaître comme partie intégrante de la gouvernance mondiale ;
* les ONG doivent construire de manière rigoureuse leur expertise citoyenne car elles disposent dans ce domaine d’avantages comparatifs uniques ;
* elles doivent réfléchir plus largement à l’évolution de la gouvernance, y compris à leur propre mode d’organisation ;
* elles doivent s’attacher à construire un dialogue avec les autres parties prenantes.

Agir pour les droits de l’Homme : faire émerger une démocratie mondiale (La Grande Epoque)
30-12-2007
En cette fin d’année, de nombreuses associations se préparent à commémorer l’anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) qui aura lieu en 2008.
Marie-Françoise Lamperti, présidente de l’association Agir pour les droits de l’Homme*, évoque à ce sujet la nécessité d’une réforme de l’ONU, en appelle à moins de diplomatie et à plus de démocratie dans le monde.
* Agir pour les droits de l’Homme (ADH), 43 rue Charles Silvestri, 94300 Vincennes.
** Sociologue allemand qui a développé la théorie du patriotisme déconnecté de l’État-nation. Il est l’auteur, notamment de La pensée post-métaphysique et Droits et démocratie.
*** Jean-Jacques Rousseau : Le contrat social
****Article 2 de la Charte des Nations unies : « Développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect du principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes, et prendre toutes autres mesures propres à consolider la paix du monde ».
***** Déclaration des droits de l’Homme

Une base de données citoyenne (politis.fr)
Jeudi 14 Juin 2007
La Fondation Charles-Léopold-Mayer pour le progrès de l’homme (FPH) http://www.d-p-h.info, une fondation indépendante de droit suisse qui se bat pour une citoyenneté mondiale, et Ritimo, un réseau d’information spécialisé dans la solidarité internationale et le développement, ont créé une base de données internationale de plus de 7 000 fiches d’expériences, d’analyse et de lectures. «L’enjeu de la participation citoyenne pour la construction d’une démocratie mondiale (…)

Dph : Présentation
« Si nous avons chacun un objet et que nous les échangeons, nous avons chacun un objet. Si nous avons chacun une idée et que nous les échangeons, nous avons chacun deux idées. » Proverbe chinois

Citoyens du Monde : 60 ans de mondialisme (1949-2009)
A PROBLEMES MONDIAUX, SOLUTIONS MONDIALES
Les germes de violence que constitue la misère du plus grand nombre à côté de l’abondance dont jouit une minorité d’habitants de la Terre, la pollution de l’atmosphère, celle de l’eau, l’accaparement et le gaspillage des ressources énergétiques fossiles et des matières premières rares, l’explosion démographique, le désordre monétaire, sont autant de problèmes qui se posent à l’échelle planétaire et qui dépassent la compétence des Etats.
Le temps est venu pour chaque personne

* de prendre conscience de sa citoyenneté mondiale
* d’exiger la mise en place d’institutions supranationales fondées sur la démocratie et le respect de chacun
Les États du monde entier n’entendront notre voix que si nous sommes une immensité rassemblée.

Alors il devient urgent de nous métamorphoser sous peine d’imploser !
Amin Maalouf in «Le Dérèglement du monde» – 2009

page 304 : […] Il ne s’agit pas ici de porter un jugement éthique sur ces mécanismes immémoriaux de l’Histoire, mais de constater que les réalités nouvelles imposent d’en sortir au plus vite. Pour entamer une tout autre étape de l’aventure humaine, une étape où l’on ne se battrait plus contre l’Autre- la nation adverse, la civilisation adverse, la religion adverse, la communauté adverse- mais contre des ennemis bien plus considérables, bien plus redoutables, et qui menacent l’humanité dans son ensemble. […] les seuls vrais combats qui méritent d’être menés par notre espèce au cours des prochains siècles seront scientifiques et éthiques. Vaincre toutes les maladies, ralentir le processus de vieillissement ; […] libérer les hommes du besoin comme de l’ignorance ; leur procurer, grâce aux arts, aux savoirs, grâce à la culture, la richesse intérieure qui leur permettrait de « meubler » ces vies qui s’allongent ; investir patiemment le vaste univers, tout en veillant à ne pas compromettre la survie du plancher où nous posons les pieds. Voilà les seules vraies conquêtes […] plus enthousiasmantes que toutes les guerres patriotiques, et aussi stimulantes spirituellement que les expériences mythiques. […] une exigence de survie et de ce fait, la seule option réalise. Ayant atteint ce stade avancé de son évolution, caractérisé par un si haut degré d’intégration globale, l’humanité ne peut plus qu’imploser ou se métamorphoser.

De la Démocratie à l’Africaine, à la Démocratie universelle (l’autre Afrik)
Aujourd’hui, des questions de principe se posent, pour une meilleure compréhension des problématiques à résoudre : Peut-on vraiment construire une démocratie universelle en faisant l’économie de la violence et de ses conséquences ? Pouvons-nous réellement nous inscrire dans une démarche de réconciliation et de pardon sans jamais reconnaître ouvertement nos erreurs du passé, et surtout comprendre ce qui nous a motivé à nous égarer ainsi dans cette voie ? Quel modus vivendi est-il envisageable pour revenir à la situation antérieure de paix et de cohésion sociale avérées ? Et enfin, comment concilier les règles des principes démocratiques universels avec nos traditions et valeurs ancestrales africaines dans un espace fortement mondialisé ?

Ajoutée par  le 17 mai 2010

Award-winning If the World Were a Village animation is available at http://www.cultureforkids.com. For more info visit http://www.master-comm.com for awards and reviews. Winner of 2009 Parents’ Choice Silver Award. Based on the best selling and award-winning book by the same title, If the World Were a Village is an animated story that delivers an important message using a magical metaphor: what if the world with six billion people were a village of just 100 people… By exploring the lives of the 100 villagers, children will discover that life in other nations is often very different from their own. If the World Were a Village will encourage viewers to learn about our global village. The languages we speak, what foods we eat, where we live, what religions we practice – what you find may surprise you! « Highly recommended, Editor’s Choice » 4 star review in Video Librarian « Unique choice for units on community, geography, and global studies. » – School Library Journal