Moi j’ai «entendu» la «Lettre ouverte aux autres humains» de Denis McCready

Par défaut

Sur Twitter

RT @sebasrioux Lettre ouverte aux autres humains http://t.co/bULgZ4q In #macabaneaucanada  Journal http://t.co/ojVYraJ  #appel  #insurrection

Voici un extrait de la longue lettre que l’auteur adresse donc aux autres humains. Pas qu’au Québec, partout dans le monde, du moins c’est ce que «j’entends» car à peu de choses près notamment, cette lettre parle de choses à l’identique à Madagascar et ailleurs, en Afrique par exemple. Les messages de ceux qui veulent nous informer et nous aider sont difficiles à entendre parce qu’il y a beaucoup de bruit. Moi j’ai «entendu» la lettre  :-)

Lettre ouverte aux autres humains (voir.ca)
8 SEPTEMBRE 2011 PAR DENIS MCCREADY

Je ne veux pas vous faire rire, ni vous faire pleurer. Je ne vous connais pas individuellement, mais je vous aime collectivement, pour l’instant. Il peut m’arriver de ne pas vous dire bonjour, mais je me lève chaque matin en pensant à vous, mais surtout à vos enfants, à leur avenir, à notre coin de pays.
Ce texte pourrait ressembler à un caprice d’intellectuel, je le vois plutôt comme un texte prérévolutionnaire, un appel à considérer l’insurrection.
[…]

Nous sommes des citadins très volontaires, tant dans notre cité physique que sur Internet, mais nous sommes divisés. Par les petites querelles quotidiennes, par les divertissements inutiles et abrutissants. Les messages de ceux qui veulent nous informer et nous aider sont difficiles à entendre parce qu’il y a beaucoup de bruit. On est plus intéressé par une recette de cuisine que par une recette pour devenir libre. Notre capacité d’indignation est complètement déboussolée.
[…]
Je n’ai pas envie de devenir l’esclave d’une corporation qui pompe nos ressources et vide notre pays de sa richesse. L’eau, le pétrole, les mines, le gaz naturel, l’hydroélectricité, ce gouvernement se comporte comme un proxénète et nous vend à des vautours en nous disant que c’est pour notre bien. Et quand ils nous auront bien vidés, qu’on ne sera plus qu’un territoire expurgé de ses ressources, ils nous laisseront dépenser le peu d’argent gagné dans cet échange qui s’apparente à un vol pour nettoyer les océans de merde toxique qu’ils auront laissés derrière eux.
[…]

Vous restez à rien faire pendant que des étrangers pis des traîtres à cravate élus à l’Assemblée nationale […] complotent pour vous voler vos soins de santé, vos écoles, vos ressources naturelles, votre liberté d’expression et votre liberté de presse. Dans certains pays, des peuples ont pendu leur chef d’État pour moins que ça. Ce n’est pas une suggestion, c’est une observation.
[…]

Réveillez-vous, réveillez-vous, réveillez-vous. Vous vous faites mentir en pleine face et au lieu de vous organiser, vous restez assis à attendre que quelqu’un donne le signal.
[…]

On est en danger de perdre ce pourquoi nos ancêtres se sont battus […]. Je suis un citadin grégaire, je vis dans ce gros village avec vous, mais je n’ai pas envie de me battre tout seul. SVP. Réveillez-vous, réveillez-vous, réveillez-vous maintenant.

Billets connexes

Mifohaza Gasikara !!! «The march of 10,000 trees» is on the road ! #Masoala #Madagascar

Pétrole : La fête est finie, il faut nettoyer maintenant dit le PNUE

#Madagascar : Une Odeur De Sainteté Qui Pue – Qui Ose Gagne Gros En Toute Impunité

Ceux qui pourraient «CHANGER LE MONDE» à #Madagascar si vous me le demandiez (édité)

«S’opposer n’est autre que proposer. Une opposition sans proposition n’est qu’un mouvement d’humeur.» [Robert Sabatier] #Madagascar

Come on Come on my Friends – Mon ultime proposition #Madagascar (édité ce jour) 

La lente et fragile construction de la démocratie au Nigeria 

Parler à ma place : «L’Afrique : tremplin des ratés, le temps béni des colonies» 

«What is your vision for Africa?» World Economic Forum on Africa from 5-7 May 2010


Les commentaires sont fermés.