Là, je suis définitivement tombée sous le charme des poèmes…surtout mis en musique et chantés par Nathalie Merchant. #LeaveYourSleep #TED2010

Par défaut


Dans la lignée des poèmes : Natalie Merchant met en musique des poèmes du 19ème siècle dans ce Talk chez mon ami «TED» en 2010
Natalie Merchant interprète quelques morceaux issus de son nouvel album, Leave Your Sleep. Les textes, tirés de poèmes quasiment oubliés du 19ème siècle, associés à sa voix unique, ont donné lieu à une performance acclamée par le public de TED.

«Ca marche mieux en musique n’est ce pas ?» qu’elle dit ! Oui je lui réponds devant mon ordinateur😉😉


Translated into French (France) by Ronan Chatain Reviewed by Chloe THION
(Musique)
♫ J’ai 300 ♫
♫ 72 ans ♫
♫ Je me souviens avec le plus grand regret ♫
♫ comment j’enlevais ♫
♫ et mâchais voracement ♫
♫ les chers petits garçons ♫
♫ que je rencontrais ♫
♫ Je les mangeais crus ♫
♫ dans leur habits du dimanche ♫
♫ je les mangeais ♫
♫ au curry avec du riz ♫
♫ Je les mangeais cuits au four ♫
♫ dans leurs vestes et leurs bottes ♫
♫ et les ai trouvés délicieux ♫
♫ Mais à présent que mes mâchoires ♫
♫ sont trop faibles pour un tel repas ♫
♫ je trouve que c’est de plus en plus grossier ♫
♫ de faire une chose pareille ♫
♫ alors que j’ai bien conscience ♫
♫ que les petits garçons n’aiment pas ♫
♫ se faire mâcher ♫
♫ les petits garçons n’aiment pas ♫
♫ se faire mâcher ♫
(Musique)
♫ Alors désormais je ne me nourris que d’anguilles ♫
♫ et je tente de ne rien faire de travers ♫
♫ et passe tout le temps ♫
en dehors de mes repas
♫ dans un sommeil innocent comme cela, ♫
♫ un sommeil innocent ♫
♫ comme cela ♫
(Applaudissements)
Je crois que je vous dois une explication. Cela fait six ans que je travaille sur un projet qui consiste à adapter de la poésie pour enfants à la musique. Et ce que vous venez d’entendre est un poème de Charles Edward Carryl qui était courtier à New Yorkpendant 45 ans, mais le soir, il écrivait des textes saugrenus pour ses enfants. Et cet ouvrage fut l’un des plus célèbres aux États-Unis pendant environ 35 ans. La chanson « The Sleepy Giant » (« Le Géant Ensommeillé »), que je viens de vous chanter, est l’un de ses poèmes. Maintenant nous allons vous interpréter d’autre poèmes. Voici un aperçu de quelques-uns des auteurs. Voici Rachel Field,Robert Graves, un très jeune Robert Graves,Christina Rossetti. Les fantômes, n’est-ce pas…ne nous apprennent rien. Obsolètes. Disparus.Pas du tout. Ce qui m’a vraiment plu dans ce projet, c’est de faire revivre les mots de ces personnes, de les retirer de ces pages mortes, et à plat, de les ramener à la vie, à la lumière. Notre prochain morceau est un poème composé par Nathalia Crane. Nathalia Crane était une petite fille de Brooklyn. C’est à 10 ans, en 1927, qu’elle publia son premier recueil de poèmes intitulé « The Janitor’s Boy » (« Le Fils du Concierge »). La voici. Et voici son poème.
(Musique)
♫ Oh, j’aime ♫
♫ le fils du concierge ♫
♫ et le fils du concierge ♫
♫ m’aime, moi ♫
♫ Oh, j’aime ♫
♫ le fils du concierge ♫
♫ et le fils du concierge ♫
♫ m’aime, moi ♫
♫ Il va partir en quête d’une île déserte ♫
♫ dans notre géographie ♫
♫ Une île déserte ♫
♫ pleine d’arbres épicés ♫
♫ quelque part sur Sheepshead Bay ♫
♫ Un bon petit coin ♫
♫ pour deux ♫
♫ où nous pourrons vivre pour toujours ♫
♫ Oh, j’aime ♫
♫ le fils du concierge ♫
♫ et le fils du concierge ♫
♫ est tout affairé ♫
♫ En bas dans la cave, il construit un radeau ♫
♫ à partir d’un vieux canapé ♫
♫ Il m’emmènera ♫
♫ j’en suis sûre ♫
♫ car ses cheveux sont extrêmement roux ♫
♫ et la seule chose ♫
♫ qui me vient à l’esprit ♫
♫ c’est de consciencieusement frémir dans mon lit ♫
♫ Et le jour où nous naviguerons ♫
♫ je laisserai un petit mot ♫
♫ pour mes parents que je déteste énerver ♫
♫ Je me suis enfuie sur une île ♫
♫ dans la baie ♫
♫ avec mon rouquin ♫
♫ de fils de concierge, ♫
♫ Mon rouquin de fils de concierge ♫
♫ Mon rouquin de fils de concierge ♫
♫ Mon rouquin de fils de concierge ♫
♫ Mon rouquin de fils de concierge ♫
♫ Je m’en vais naviguer ♫
♫ jusqu’à Sheepshead Bay ♫
♫ avec mon rouquin de fils de concierge ♫
♫ Sur un vieux canapé ♫
♫ mon garçon aux cheveux roux et moi ♫
♫ Le fils du concierge aux cheveux roux ♫
♫ Le fils du concierge aux cheveux roux ♫
♫ Le fils du concierge aux cheveux roux ♫
♫ Le fils du concierge aux cheveux roux ♫
♫ Le fils du concierge aux cheveux roux ♫
(Applaudissements)
Le prochain poème est de E.E. Cummings, »Maggie et Milly et Molly et May. »
(Musique)
♫ Maggie et Milly ♫
♫ Molly et May ♫
♫ elles sont allées à la plage ♫
♫ un jour pour jouer ♫
♫ Et Maggie a découvert ♫
♫ un coquillage qui chantait ♫
♫ si doucement qu’elle en oublia ♫
♫ ses soucis ♫
♫ Maggie et Milly ♫
♫ Molly et May ♫
♫ Maggie et Milly ♫
♫ Molly et May ♫
♫ Milly se lia d’amitié ♫
♫ avec une étoile échouée ♫
♫ dont les bras ♫
♫ dont les bras ♫
♫ cinq doigts languissants ♫
♫ étaient ♫
(Musique)
♫ Maggie et Milly ♫
♫ Molly et May ♫
♫ Maggie et Milly ♫
♫ Molly et May ♫
(Musique)
♫ Molly s’est fait poursuivre ♫
♫ par une chose horrible ♫
♫ qui courait ♫
♫ de côté, en soufflant ♫
♫ en soufflant ♫
♫ en soufflant ♫
♫ May rentra à la maison ♫
♫ avec une pierre ronde et lisse ♫
♫ petite comme un monde ♫
♫ et aussi large que seule ♫
(Musique)
♫ Car tout ce que nous perdons ♫
♫ un vous, un moi ♫
♫ c’est toujours nous-mêmes ♫
♫ que nous trouvons ♫
♫ à la mer ♫
(Applaudissements)
Merci.
(Applaudissements)
Le prochain poème s’intitule « Si personne jamais ne m’épouse. » Il a été composé par Laurence Alma-Tadema. Elle fut la fille d’un peintre hollandais très, très célèbre, qui l’était devenu en Angleterre. Il est allé là-bas après le décès de sa femme, morte de la variole et il amena avec lui ses deux jeunes enfants. Dont l’une, sa fille Laurence,A composé ce poème quand elle avait 18 ans, en 1888, et ce poème est pour moi une sorte de manifeste féministe très tendre avec une touche de défiance et un peu de résignation et de regret.
(Musique)
♫ Eh bien, si personne jamais ne m’épouse ♫
♫ et je ne vois pas pourquoi ils le devraient ♫
♫ La nourrice dit que je ne suis pas belle ♫
♫ et vous savez que je suis rarement bonne ♫
♫ rarement bonne ♫
♫ Eh bien, si personne jamais ne m’épouse ♫
♫ cela ne me dérangera pas beaucoup ♫
♫ m’acheter un écureuil dans une cage ♫
♫ et un petit lapin en clapier ♫
♫ Si personne ne m’épouse ♫
♫ Si personne ne m’épouse ♫
♫ Personne ne m’épouse ♫
♫ Si personne ne m’épouse ♫
♫ Si personne ne m’épouse ♫
♫ J’aurai un chalet près d’un bois ♫
♫ et un poney à moi seule ♫
♫ un petit agneau, propre et apprivoisé ♫
♫ que je pourrai emmener en ville ♫
♫ et quand je serai vraiment vieille ♫
♫ vingt-huit ou vingt-neuf ans ♫
♫ m’acheter une petite fille orpheline ♫
♫ et l’élever comme ma fille ♫
♫ Si personne ne m’épouse ♫
♫ Si personne ne m’épouse ♫
♫ Personne ne m’épouse ♫
♫ Personne ne m’épouse ♫
♫ Eh bien, si personne ne m’épouse ♫
♫ M’épouse ♫
♫ Eh bien, si personne ne m’épouse ♫
♫ M’épouse ♫
♫ Eh bien, si personne ne m’épouse ♫ Merci.
(Applaudissements)
Je suis devenue très curieuse à propos des poètes, après avoir passé six ans avec eux, et avoir commencé à faire des recherches sur leurs vies, et après avoir décidé d’en faire un livre. Et la question brûlante au sujet d’Alma-Tadema était : Est-ce qu’elle s’est mariée ? Et la réponse est non, c’est ce que j’ai découvert ce que j’ai découvert dans les archives du London Times. Elle est morte seule en 1940 en compagnie de ses livres et de ses chers amis. Gerard Manley Hopkins, un saint homme. Il est devenu Jésuite. Il a abandonné la religion Anglicane, poussé par le Tractarianisme,également connu sous le nom de mouvement d’Oxford et il devint un prêtre Jésuite. Il a brûlé tous ses poèmes à l’âge de 24 ans pour ensuite ne pas en écrire un autre pendant au moins sept ans car il ne pouvait pas concilier sa vie de poète avec sa vie de prêtre. Il est mort de la fièvre typhoïde à l’âge de 44 ans, je crois, 43 ou 44 ans. À l’époque, il enseignait la littérature antique au Trinity College à Dublin. Quelques années avant sa mort, après avoir repris l’écriture de la poésie, mais en secret,il a avoué à un ami dans une lettre que j’ai trouvée lorsque je faisais mes recherches : « J’ai écrit un verset pour expliquer la mort à un enfant. Et il mérite d’être chanté en musique. » Et mon sang se glaça quand j’ai lu cela car j’avais composé la musique pour chanter ce texte 130 ans après qu’il ait écrit la lettre. Et le poème s’intitule « Le printemps et l’automne. »
♫ Margaret ♫
♫ faites-vous le deuil ♫
♫ de Goldengrove ♫
♫ perdant ses feuilles, petit à petit ? ♫
♫ Des feuilles, comme des choses ♫
♫ de l’homme, vous, ♫
♫ avec vos pensées nouvelles, vous vous occupez, ♫
♫ n’est-ce-pas ? ♫
♫ Mais à mesure que le coeur devient plus vieux ♫
♫ il sera confronté à des spectacles ♫
♫ plus froids ♫
♫ Petit à petit, ♫
♫ aucun soupir ne lui sera épargné ♫
♫ Bien que des mondes de ♫
♫ forêt obscure aux lits de feuilles mentent ; ♫
♫ et pourtant vous pleurerez ♫
♫ et vous saurez pourquoi ♫
♫ Peu importe le nom, mon enfant, ♫
♫ Les printemps de la tristesse sont tous les mêmes ♫
♫ Ils sont tous les mêmes ♫
♫ Ni la bouche ♫
♫ ni l’esprit n’ont exprimés ♫
♫ ce que le coeur a entendu,
♫ que le fantôme a deviné : ♫
♫ C’est le fléau ♫
♫ pour lequel l’homme est né ♫
♫ C’est, Margaret, ♫
♫ ce pour quoi tu es en deuil ♫
Merci beaucoup.
(Applaudissements)
(Musique)
Je voudrais remercier tout le monde, tous les scientifiques, les philosophes, les architectes, les inventeurs, les biologistes, les botanistes, les artistes, tout ceux qui m’ont émerveillée cette semaine. Merci. (Applaudissements)
♫ Oh, La li la li la la la ♫
♫ La li la la li la la la la la la ♫
♫ La li la la la ♫
♫ La li la la la la ♫
♫ La li la la la la la la ♫
♫ La la la li la la la la la ♫
♫ Vous avez été si bons ♫
♫ et généreux ♫
♫ Je ne sais pas comment vous faites pour donner autant ♫
♫ Et pour votre bonté, ♫
♫ Je vous suis redevable ♫
♫ Et pour votre abnégation, ♫
♫ j’ai tant d’admiration ♫
♫ Et pour tout ce que vous avez fait, ♫
♫ vous savez que je ne manquerai pas ♫
♫ je ne manquerai pas de vous remercier ♫
♫ La li la li la la la ♫
♫ La li la la li la li la la la ♫
♫ La li la la la ♫
♫ La li la la la la ♫
♫ La li la li la la la ♫
♫ La li la la li la li la la ♫
♫ Merci ♫
♫ C’est vrai, vous avez été si bons et ♫
Calmons les ardeurs, juste un petit peu.Diminuons les juste un peu. (Rires) C’est mon tour. Il me reste encore deux minutes. (Rires) Ok, nous allons redémarrer à partir de ce couplet.
♫ Oh, vous avez été si — ♫
C’est plutôt innovant, non ? De calmer le public ; Je suis censée vous rendre hystériques.
J’aime ça. Ça suffit. Chut.
♫ Oh, vous avez été si bons et — ♫
Je crois que vais chanter ça pour Bill Gates. J’ai tant d’admiration pour lui.
♫ C’est vrai, vous avez été si bon et ♫
♫ généreux ♫
♫ Comment faites-vous pour donner autant ♫
♫ Et pour votre bonté ♫
♫ je me sens redevable envers vous ♫
♫ Et je n’aurais jamais pu aller ♫
♫ si loin sans vous ♫
♫ Alors pour tout ce que vous avez fait, ♫
♫ vous savez que je ne manquerai pas ♫
♫ Je ne manquerai pas de vous remercier ♫
♫ La li la la li la la la ♫
♫ La li la la li la la la ♫
♫ La li la la la ♫
♫ La li la la la la ♫
♫ La li la la li la la la ♫
♫ La li la la li la li la la la ♫
♫ La li la la la ♫
♫ Je veux vous remercier pour tant de cadeaux ♫
♫ que vous m’avez donnés avec amour et tendresse ♫
♫ Merci ♫
♫ Je veux vous dire merci ♫
♫ pour votre bonté ♫
♫ l’amour et l’honnêteté que vous m’avez donnés ♫
♫ Je veux vous dire merci ♫
♫ vous montrer ma reconnaissance, mon amour ♫
♫ et mon respect pour vous ♫
♫ Je veux vous dire merci, merci ♫
♫ Merci, merci ♫
♫ Merci, merci ♫
♫ Merci, merci ♫
♫ Je veux vous dire merci, merci ♫
♫ Merci, merci ♫
Vous savez quoi ? Je vais vous montrer comment taper des mains en rythme sur ce morceau.
♫ Je veux vous dire merci, merci ♫
♫ Merci, merci ♫
♫ Merci, merci ♫
♫ Merci, merci ♫
♫ Je veux vous dire merci, merci ♫
Ça marche mieux, non ?
♫ Je veux vous dire merci, merci ♫
♫ Je veux vous dire merci ♫
♫ Wouhou ♫
♫ Wouhou ♫
♫ Houhou ♫
♫ Wouhou ♫
Maintenant moins fort. Decrescendo. Doucement, de moins en moins fort, de moins en moins fort,
♫ Je veux vous dire merci, merci ♫

« Finger puppet » Pas moyen de nous arrêter ! Merci beaucoup.
(Applaudissements)

  1. Pingback: « J’embrasse si fougueusement. Je ne comprends pas moi-même  « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  2. Oui ! Absolument ! Mais je dirais plutôt « il est possible qu’ils nous portent »

    C’est là que l’expression « TED ideas [words] worth spreading » trouve tout son sens…

    Merci beaucoup de ta visite !

  3. Serait-il encore possible que dans ce monde, dans cette ère que nous vivons, quelque part dans ces personnalités où personne ne veut s’attacher, où tout passe parce que rien ne reste, où l’émotion est à demeure suspecte ou millimétrée, est-il encore possible que les mots veulent encore dire quelque chose, qu’ils aient un sens, qu’ils transportent émotion et rêves, qu’ils témoignent, qu’ils couvrent, qu’ils revêtent, qu’ils soignent (qu’ils blessent aussi), qu’ils caressent, qu’ils enseignent, qu’ils révèlent…
    Est-il encore possible qu’ils nous guérissent !
    J’aimerai croire que oui !

    Walid