#Madagascar vue de “là-bas” – Conversation entre deux idéalistes qui n’ont que leur clavier pour s’exprimer.

Par défaut


Pretty Zoely à Antso                                                                                                  8 oct.
Coucou Antso !

Cela fait bien longtemps, dis-moi !

Écoute, je suis désolée mais je viens de rentrer chez moi donc je n’ai pas pu publier ton poème. En revanche, je l’ai mis directement sur ta page dédiée

Merci beaucoup

PS : oui merci je vais bien, un peu en colère quand même : je suis allée le 7 septembre dernier au concert de Razia Said « Mifohaza Masoala » et il n’y avait pas autant de monde que je l’espérais ! J’ai déjà assisté à des concerts (brésilien, guinéen) au même endroit – pour le fun – et c’était BLINDé à chaque fois !!! Alors qu’on ne me parle pas de diaspora malgache pour reconstruire Madagascar !!! Là c’était l’occasion de montrer notre solidarité pour une si BELLE cause

Amitiés. Bon week end

Antso à moi                                                                                                                 9 oct.
Oui, ça fait longtemps. J’ai un boulot qui me prend bcp de temps ces jours-ci sans parler de la situation à Mada qui me laisse sans voix, des fois. Il faut bien l’avouer😀
Quant au concert de Razia, c’est effectivement malheureux. La diaspora malgache brille souvent par son absence, hélas, et encore plus quand elle ne connait pas l’artiste (je veux dire par là quand il n’y a pas ce côté nostalgique qui lui rappelle les souvenirs du fahatanorana etc.) Il est encore malheureusement utopique d’espérer qu’un malgache va se déplacer pour la bonne cause… il va d’abord se déplacer parce que l’artiste lui plait. C’est malheureux mais ce sont des faits…Et Razia est presque inconnue pour le malgache en général. Juste pour ma petite info, sur quel support a-t-elle fait passer sa pub. Sensibilisation pour cette soirée?
Allez, courage. On va dire que tous les malgaches ne sont pas à mettre dans le même panier et que peut-être les personnes qui y étaient, elles étaient  au bon endroit pour faire bouger les choses et qui ont été sensibles à ce qui s’est dit dans la soirée?

Amitiés et bon week-end.
Antso

Pretty Zoely
à Antso                                                                                                  9 oct.

Coucou Antso,

Tu vois j’ai bien fait de te parler de ma colère car tu m’as apporté un peu plus d’éclaircissement sur la position des Malgaches qui ne s’engagent pas.

[…]

Razia Said et Jaojoby
Je ne sais si tu as remarqué mais je ne parle plus tellement de Mada sur mon blog sauf si c’est positif comme le concert de Razia que j’ai donc mis en avant 2 fois. Je ne sais plus comment j’ai découvert le site de Razia (je crois que c’est en lisant un commentaire sur un blog) et c’est ainsi que j’ai entendu parler de sa cause pour la reforestation de Masoala.

Tu as raison, elle est absolument inconnue des Malgaches car elle vit à New York, moi non plus je ne la connais pas mais à la fin du concert, je lui ai dit « Razia, je ne vous connais pas mais je vous aime ».
Il doit également y avoir un problème d’ethnies car elle n’est pas Merina et là dessus, j’ai publié un post en disant que je suis Malgache un point c’est tout (en réaction à un commentaire d’un australien marié à une malgache du sud et qui disait des conneries en commentaires dans une étude – bidon à mon avis- mais j’avoue que je n’ai rien compris)

Je suis amie de longue date avec une dame (je l’appelle ma grande sœur) originaire d’Antalaha et qui m’a quand même dit – récemment – que c’est un constat pas une accusation chez les non Merina

Quand j’habitais encore Madagascar, j’ai fait partie d’un des groupes de touristes pionniers de la descente de Belo sur Tsiribihina (en 83-84 ?) : mis à part l’équipage, j’étais la seule Malgache, Merina de surcroit. À un moment, le capitaine m’a dit « à partir de maintenant, tu te tais et si tu veux parler, tu parles en français. »J’étais sous le choc et je lui ai demandé pourquoi, il m’a répondu « on va traverser une zone taboue pour les Merina » et il a versé de l’hydromel dans le fleuve pour conjurer le sort en plus de me faire taire !

Excuse moi si je suis si choquée – encore maintenant – mais je n’ai pas été éduquée à haïr les non Merina même si j’admets que certains membres de ma famille ne sont pas pour le mariage inter-ethnique. […]

Revenons à la cause de Razia : je savais également que Jaojoby s’est engagé à ses côtés pour sa cause et j’en ai fait un post en lui déclarant mon amour :-)   j’ai demandé à quelqu’un qui est à Tana comment cette cause est perçue là bas et il m’a répondu à peu de choses près comme toi mais de façon plus crue : tu sais, les jeunes ne s’intéressent pas si l’on n’y parle pas de sexe, etc. En y réfléchissant, ces jeunes traumatisés par ce qui se passe à Mada préfèrent sûrement « verser » là dedans pour sortir un peu de la dureté de la vie.

Et pour cela, j’en veux ENORMEMENT à Andry Rajoelina car il a fait croire à ces jeunes des choses INADMISSIBLES !!! Ce n’est pas la première crise que Madagascar subit mais là, le TRAUMATISME est profondément enraciné pour les générations présentes et à venir.

Je voudrais tellement que nous ne ressassions tout cela et essayer d’avancer. MAIS JE N’Y HABITE PAS, JE NE VIS PAS CE QUE L’ON Y VIT. ET CELA ME MINE ALORS JE PARLE D’AUTRE CHOSE…

Antso
à moi                                                                                                                 10 oct
Coucou PZ,
Je crois qu’il y en a beaucoup parmi nous, de bonne volonté et avec une envie farouche de changer les choses et d’avancer qui sont fatigués en ce moment. Le but n’est pas de s’user mais effectivement de savoir prendre du recul quand il le faut, peut-être pour mieux rebondir. Il est vrai que les forums sont usants par moment, surtout qu’il y en a vraiment qui tapent sur les nerfs, voire même nous plongent dans un grand désespoir en  nous disant ‘Mon Dieu, quel chemin à parcourir encore… On part vraiment de très loin… c’est tellement loin du chemin… sans parler de la mauvaise foi de certains »
L’essentiel est qu’il y ait toujours quelqu’un qui prenne le relais. L’idéal étant que tout ce monde là arrive à se regrouper pour constituer une force efficace et qui puisse se faire entendre.
Pour ma part, je n’ai que ma voix et mon clavier pour dire que je refuse tout cela (je refuse le silence, lol).
C’est déjà en soi un acte « révolutionnaire »… (et de toute manière je ne peux vraiment pas me taire quoi, mdr, je voudrais pouvoir me regarder en face chaque jour en me disant que je ne fais pas partie de ceux qui regardent faire sans broncher alors qu’il y a « viol organisé avec tournante » qui se passe devant mes yeux (pardon de ces termes très forts mais c’est ce que je pense).

Quant à Razia, je pense qu’au delà de la bonne cause, la communication est tout aussi importante. Et très honnêtement, je n’ai pas vraiment entendu parler de son concert.

Et pour les problèmes ethniques, la route est encore longue aussi mais sans vouloir être un Ra8-iste de première heure, il m’a semblé qu’il est arrivé à rassembler tout le monde autour du vita malagasy, symbole de fierté et d’une unité nationale sans gommer les différences (ethniques ou autre). J’y suis passée trois fois pendant son premier mandat et j’ai senti la différence en me baladant un peu…Il y a ce qu’on appelle « le temps sociologique » qui fait que même si on veut que cela évolue vite, on ne peut pas vu comment le système est lourd à faire bouger.

Ce qui est le plus à reprocher à Andry Rajoelina c’est d’avoir détruit toute cette dynamique positive, cette confiance que les malagasy ont commencé à avoir en eux et entre eux… et de ne pas être exemplaire du tout sur les valeurs et les principes qui doivent régir une Nation.
Bref, pour l’instant notre seule arme est la communication. (En tous cas, c’est la seule que j’accepte de tenir pour le moment).

Allez PZ, c’est l’atteinte de plusieurs objectifs qui, rassemblés, feront que nous y arriverons. J’ose espérer que ces gens qui osent écrire et dénoncer (éditos et articles sur Internet entre autres)  sont déjà en soi  « le grain de sable » grippant la machine.
« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. » (Einstein).
Bises et bonne semaine à toi.

Antso

Pretty Zoely
à Antso                                                                                                  10 oct
Antso !

Merci à toi encore et toujours, d’être là pour refuser le silence.

Et je serai toujours ravie de publier tes poèmes – en cela, je voudrais que tu ne te méprennes pas. J’ai arrêté de parler de Madagascar mais je ne refuse pas de publier tes poèmes. Je suis un peu égoïste là dessus, tu me permets de « rester » dans la lutte. J’ai arrêté car la dernière fois que je suis allée à Mada début 2011, j’ai entendu de la bouche de mon propre père ce que j’ai déjà entendu chez les autres mais je m’en foutais. Il m’a dit « Qu’est-ce que tu y connais à la crise ? Tu n’habites pas ici ». Nous discutions dans la voiture avec mon oncle et sa femme. J’ai pleuré les larmes de mon corps. Il s’en est excusé après mais je lui ai dit : « N’en parlons plus. J’éviterai dorénavant de m’immiscer dans cette crise ». D’habitude, je rentre de Mada avec un moral en béton mais là, je déprime toujours…Alors il vaut mieux que je parle d’autre chose, tu ne crois pas ?

Par ailleurs, concernant Razia, tu as sûrement raison concernant la communication […] Et en privé, j’ai demandé à plusieurs personnes de venir. Au final, nous n’étions que 3.

Avant ce concert, il y avait Zoma à Paris auquel je voulais aller et ne le rater sous aucun prétexte, sauf qu’au dernier moment, tout le monde m’a lâché et je ne me voyais pas y aller toute seule. Et d’après les photos que j’ai vu chez je ne sais plus quel bloggeur, il semble qu’il n’y ait pas eu grand monde non plus. Et pourtant Charles Kely semble être plus connu que Razia. J’ai entendu parler de lui à travers ce Zoma à Paris et je l’ai vu en chair et en os au concert de Razia.

Antso
à moi                                                                                                                 10 oct
Coucou Pretty Zoely,

Non, il n’y a pas du tout de souci pour tes publications avec ou sans mes poèmes. Nos propos ne sont pas là🙂

Tu sais, ma propre famille non plus ne comprend pas mon « activisme ». Ils m’ont même demandé de me calmer, lol. Et c’est toujours la même rengaine, « tu ne vis pas ici donc tu n’es de toute façon pas bien placée pour parler de ce qui se passe ». Ils ont raison, mais je n’ai pas tort non plus😉 On n’est pas obligé d’être sur place pour être capable d’analyser ce qui se passe. Et de toute façon, prendre du recul veut bien dire ce que ça veut dire, on a besoin d’un peu de distance pour avoir un point de vue plus large. Les bons analystes ne sont pas forcément des gens de terrain…
Ce que je ne comprends pas c’est ce que les gens imaginent (ma famille de là-bas et mes amis) : est-ce qu’ils pensent vraiment que je veux du mal à mon pays quand je porte un regard critique sur ce qui s’y passe? On dirait qu’ils assimilent critique à malveillance.  On dit chez nous  ‘Aza mijery arina an-tava’, ‘et pourtant ils préfèrent qu’on ne leur dise pas qu’il y a quelque chose qui cloche plutôt que de l’admettre pour ainsi pouvoir rectifier le tir.
Tu sais, quand on regarde bien, les contes malgaches ‘Anganon’ny Ntaolo’  les plus célèbres sont ceux où il y a Ikotofesty sy Imahakà : deux chenapans qui soi-disant sont très malins et arrivent à blouser leur entourage. C’est cela qu’on raconte à nos enfants (du moins certains) : c’est très bien d’être malin, c’est une preuve d’intelligence etc. Mais les valeurs dans tout cela? ‘Mampiasa hafetsena’, c’est le maitre mot des Contes Malagasy d’antan. Je ne sais pas si c’est toujours pour la bonne cause…

En tous cas, pour la mobilisation de la diaspora malgache, c’est une longue histoire. […]. Mais bon, je crois que ce n’est pas impossible d’y arriver. . […]  Ce qui me gêne, c’est cette incapacité à soutenir ce qui marche et ce qui est bien (sans aucune prétention de ma part), de ne voir que le bout de son nez (et encore), ne pas avoir une vision commune ou tout simplement une envie de participer à l’avènement d’un monde meilleur (je sais que c’est très idéaliste mais bon, je crois que si chacun avait un petit peu d’ambition pour le monde dans lequel on vit, cela serait déjà un grand pas pour l’Humanité, lol).

[…] Bon, ce fut très long… Certainement parce que j’ai encore tellement de choses à dire et une telle envie que cela bouge dans le bon sens.

Je te souhaite une bonne soirée.

Antso

Pretty Zoely à Antso                                                                                                  10 oct
Tu as mis le doigt sur ce qui me dérange aussi :

Ce qui me gêne, c’est cette incapacité à soutenir ce qui marche et ce qui est bien (sans aucune prétention de ma part), de ne voir que le bout de son nez (et encore), ne pas avoir une vision commune ou tout simplement une envie de participer à l’avènement d’un monde meilleur (je sais que c’est très idéaliste mais bon, je crois que si chacun avait un petit peu d’ambition pour le monde dans lequel on vit, cela serait déjà un grand pas pour l’Humanité, lol).

Pretty Zoely à Antso                                                                                                  11 oct
Coucou,

Tu sais, je suis vraiment contente que nous ayons échangé comme cela. Nous pourrions le refaire EN PLUS DE TES POEMES ???

Bises
PZ

Antso à moi                                                                                                                 11 oct
Coucou PZ,
Oui, on peut le refaire selon nos inspirations (avec ou sans mes poèmes, lol!)
Bises
Antso

Pretty Zoely à Antso                                                                                                  11 oct
Marché conclu !!!

Bises
PZ
————————–

  1. Bonjour Hery Zo,

    Tu as effectivement raison et je tiens à le préciser : je ne veux pas parler d’être spécialiste de la crise. »Only An Expert Can Deal With The Problem » dit Laurie Anderson et les paroles de la chanson sont vraiment très parlantes pour moi.

    Je veux juste me sentir concernée en m’impliquant. J’avais parlé dans un post de mettre les choses à plat pour une prise de conscience généralisée (ici et là bas) et en posant la question : la prise de conscience est-elle libératrice ? Il se trouve que même si peu de gens ont répondu, la réponse était la même.
    Non la prise de conscience n’est pas libératrice et que faire ?

    Tu dis « Mobiliser des gens pour une cause noble relève d’une acrobatie incroyable en ce moment de ce côté-ci de la planète (à Mada, je veux dire).  » Ici également, d’où un peu ma colère par rapport au concert de Razia Said.

    Veux tu converser avec moi comme nous avons fait Antso et moi car cette conversation m’a vraiment inspirée. Attention, nous ne parlerons que de ce nous ressentons pas de partir dans un débat infini. Je pense que tu dois avoir le même état d’esprit que moi même si nous sommes des deux côtés de l’océan.

    Merci à toi d’être venu commenter cette conversation.

    Keep your smile🙂
    PZ

  2. Si je peux me permettre un petit commentaire sur la fameuse remarque « tu ne vis pas ici, qu’est-ce que tu connais de la crise? » – je pense que nous avons un faux-problème. L’objectif n’est pas de se faire reconnaître comme étant « le spécialiste de la crise qui a plus d’objectivité de par le recul qu’il est sensé avoir » (pour la diaspora), ou « celui qui en a marre de la crise » (sentiment général de la majorité des gens à Mada – qu’on ne s’y meprenne pas, je sais que la diaspora en a aussi marre) …
    Mobiliser des gens pour une cause noble relève d’une acrobatie incroyable en ce moment de ce côté-ci de la planète (à Mada, je veux dire). Principalement parceque la gabégie et le chacun pour soi s’est érigé en système. Par ailleurs, les expériences antérieures ont montré que ceux qui s’activent pour être leader d’un mouvement le font pour se voir retribuer un « seza » ultérieurement, donc pourquoi lui accorder de l’importance vu qu’il marchera sûrement sur « nos » têtes une fois le « seza » acquis…
    Quant aux efforts de communications qui sont déployées à Madagascar: tous les hurluberlus qui s’associent en partis ou groupements parlent pour ne rien dire dans tous les médias – la majorité des gens s’y perdent et finissent par y accorder peu d’importance (le ras-le-bol pour overdose de « communiqués » et autres « conférence de presse » est général aussi)… Comme le dirait un JJ Goldman « mais finalement, de moins pire en banal, on finira par trouver ça normal » … Donc?

  3. Pingback: Parler de #Madagascar en ce jour de grande Mobilisation Mondiale pour Changer le Monde #15Octobre « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur