Comment #changerlemonde selon Aude de Thuin sous la présidence de Véronique Morali – Women’s Forum 2011

Par défaut

HERODOTE : Femmes et Géopolitique – Frédérick Douzet (cairn.info)

Hérodote
2010/1 (n° 136)
240 pages
Editeur
La Découverte
I.S.B.N. 9782707160027

A propos de cette revue

Les femmes à la conquête de l’économie mondiale, ou comment changer le monde selon Aude de Thuin
Auteur Frédérick Douzet.
Entretien avec Aude Zieseniss de Thuin, présidente et fondatrice du Women’s Forum for the Economy and Society. Après avoir vainement tenté de participer au Forum de Davos, Aude de Thuin, chef d’entreprise française, a réuni un groupe de femmes influentes et créé en 2005 le premier forum des femmes pour l’économie et la société qui se tient depuis chaque année à Deauville. En l’espace de deux ans, il est devenu l’un des forums les plus influents du monde, à la tête d’une base de données de 25000 personnes qui en fait sans doute le réseau le plus puissant de femmes influentes au monde. Dans cet entretien, Aude de Thuin explique comment elle espère changer l’économie et la société dans le monde, en favorisant l’accès des femmes à des postes de responsabilité au sein des entreprises et en favorisant des rencontres et l’émergence de solidarités internationales.

Women’s Forum 2011

La 7ème édition du Women’s Forum for the Economy & Society a eu lieu cette année du 13 au 15 octobre à Deauville (ça ne change pas, pourquoi je le précise franchement ?), sous la présidence de Véronique Morali.

Le thème principal de cette année a porté sur une unique question «What if ?» ________________Fill the blanck (non j’rigole)

What If ? Reflections on visual culture and the power of women’s stories by Pat Mitchell
OCTOBER 14, 2011
NB : Pat Mitchell was named to Newsweek’s 2011 list of 150 Women Who Shake the World
I was honored to open and set the tone for the Women’s Forum for the Economy & Society yesterday in Dueville, France. The conference is celebrating its 7th year with nearly 1400 participants from over 80 different countries. We launched this year’s meeting with the power of stories, especially told in visual form. The diverse and powerful panelists that joined me were: Yamina Benguigui, filmmaker and deputy mayor of Paris; Kathryn Hall-Trujillo, founder of the Birthing Project; and Euzhan Palcy, groundbreaking filmmaker of films such as Sugar Cane Alley and A Dry White Season.

What was so striking about the stories these women wove together was that they each, in their own ways, looked around at their own circumstances, their own families, their own cultures, and saw untapped opportunities and untold stories. In Euzhan’s case, for example, she was struck by how few stories like hers that she saw on celluloid. At only 17-years-old, she honored her own grandmother’s advice— »complain for one minute, then get on to action »—and made her first film about Caribbean themes and starring Caribbean people (some of them from her own family!). The deeply personal and convicted source from which she made her art translated on the big screen. She won over 17 international awards.
The theme of this year’s conference is What If?: Challenge, Imagination, and Commitment. Hearing these women’s stories of valuing their own perspectives and shedding light on their own cultures and passions got me wondering, once again: What if we lived in a world where a diverse group of women’s voices, ideas, and experiences were reflected fully in our culture?

What if? Défis, imaginations, engagements
Document PDF téléchargeable 

Sur le site du Women’s Forum
Global Meeting 2011 – Political Economy: Will the arab uprisings truly become arab springs


What if there were new ways to address poverty, precariousness and inequality?
Taken on a global scale, capitalism is seen today to be failing ordinary people. The friction between business and society is at all-time highs. Government (itself facing serious legitimacy challenges) is increasingly being asked to find a better balance between issues of poverty, inequality, and economic competitiveness. What is the vision and framework to create a long-term capitalism able to bring society and business back together? And what are the next steps for government, business, and civil society to participate in a new way to create economic progress for all?

What if corporate key drivers became totally different?
Across different sectors, corporations are struggling to understand the factors that will drive success and decrease volatility in their performance. Human resources, the digital revolution, sustainability, supply chain management, E-reputation: why and how might different business key drivers rise to the top in the future?

Filmmaker in Focus: Euzhan Palcy
Organized by Ron Magliozzi, Assistant Curator, and Anne Morra, Associate Curator, Department of Film.
in MoMa blog
link: http://bit.ly/e2SV06
Euzhan Palcy (b. Martinique, 1958), who in 1989 became the first black woman director to have her work produced by a major Hollywood studio (with MGM’s A Dry White Season), explores themes of race, gender, and politics from a decidedly feminist perspective. This first U.S. retrospective of Palcy’s work includes a newly restored print of her Rue Cases-Nègres (Sugar Cane Alley),which won a Silver Lion award at the 1983 Venice Film Festival, along with the New York premieres of Les Mariées de I’isles Bourbon (2007), an historical epic about forced marriage in 17th-century France; Parcours de Dissident (2006), about the forgotten history of West Indian patriots during World War II; Siméon (1992), a musical comedy fairytale set in the Caribbean; and the biographical documentary Aime Cesaire, A Voice for History(1994). The series also features A Dry White Season (1989), a key film on South African apartheid; and the made-for-television productions Ruby Bridges (1998), about segregation in New Orleans from the perspective of a young child; and The Killing Yard(2001), which explores events surrounding the 1971 Attica prison uprising. Miss Palcy and special guests will introduce a number of programs in the series.

Revue de presse on line par mes propres soins

Coups de coeur au Women’s Forum (challenges.fr)
15.10.2011 Anne-Marie Rocco
[…]
Et cette année, les coups de cœur n’ont pas manqué. D’abord pour l’actrice Michelle Yeoh, magnifique interprète d’Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix 1991, dans le film de Luc Besson «The Lady» qui était projeté en avant-première – son talent faisant oublier une mise en scène parfois un peu appuyée. Ensuite pour Euzhan Palcy, la réalisatrice de Rue Cases-Nègres, venue témoigner de l’importance et de la force des images, langage longuement réservé aux hommes – aux hommes de métropole, s’entend.
[…] Sur registre bien différent, le discours de l’avocate iranienne Chirine Ebadi a été de toute évidence  l’événement le plus marquant de ce Forum. Seule sur scène, dans son tailleur pantalon beige, la lauréate du prix Nobel de la Paix 2003 a mis en garde les femmes arabes, qui se sont impliquées dans les révolutions tunisienne, égyptienne ou libyenne, contre le risque de dépossession de leur liberté nouvellement acquise, par les hommes des partis islamiques. […]
Après Chirine Ebadi, et son combat pour le minimum de dignité que peut réclamer une femme, on aurait pu trouver dérisoire celui de la vice-présidente de la Commission européenne, Viviane Reding, pour une plus grande mixité dans les conseils d’administration. […] si les entreprises européennes, qui ne comptent que 13% de femmes dans leurs conseils, ne progressent pas par elles-mêmes, elle sévira en instaurant des quotas chez les 27 membres de l’Union européenne dès mars 2012. «Je vous préviens que j’ai les moyens de le faire !» a-t-elle lancé à ceux qui la regardaient d’un air incrédule.
«Je suis féministe !» Clôturant les travaux du Forum, ce samedi, la ministre du Budget, Valérie Pécresse, s’est montrée sous un jour qu’on ne lui connaissait pas encore, racontant que si elle avait réussi à obtenir une quasi-parité dans son cabinet lorsqu’elle était Secrétaire d’Etat aux Universités,  on ne lui avait pas proposé la moindre femme depuis qu’elle est installée à Bercy. «Il faut une volonté politique pour rencontrer des candidates», […] «On ne naît pas féministe, on le devient»,lança-t-elle, paraphrasant la célèbre phrase de Simone de Beauvoir qui, cinquante ans plus tard, continue de provoquer la polémique : «On ne naît pas femme, on le devient».

Les femmes sont adeptes du multi-tasking média (journaldunet.com)
Selon le « State of the Media Democracy » de Deloitte, les usages médias des femmes sont bien plus importants que ceux des hommes.

Publié le 14/10/2011, 11h37
Dans le cadre du programme « Women in Media » inscrit au Women’s Forum 2011 (à Deauville du 13 au 15 octobre), Deloitte met en avant le volet féminin de son étude mondiale « State of the Media Democracy », réalisée dans 6 pays (Brésil, Etats-Unis, Canada, France, Allemagne et Japon) au 4e trimestre 2010.
L’étude compare les comportements face aux médias entre les femmes de tous les pays interrogés et également par rapport aux hommes. Les femmes sont entre 58% (Allemagne) et 78% (Etats-Unis) à multiplier les activités médias simultanées, bien plus que les hommes, tout particulièrement en France (62% vs 46%). C’est au Brésil et au Canada qu’elles utilisent le plus Internet pour regarder leurs programmes TV.
La télévision influence fortement les décisions d’achat (88% des Américaines), toutefois la publicité de la presse magazine est plus impactante pour les Françaises (65%) et les Brésiliennes (57%)
Les femmes échangent des emails avec leurs proches tous les jours (Brésiliennes à 74%, Canadiennes à 57% et Françaises à 53%). Et ce, plus que les hommes : la différence est de 10 points en France, 11 points au Brésil et au Canada.
Leur adhésion aux réseaux sociaux est massive avec, à nouveau, un record établi par les Brésiliennes (42% s’y rendent tous les jours), devant les Américaines (34%) et les Canadiennes (29%).

Women’s Forum 2011 : les femmes travaillent leur e-réputation (terrafemina.com)
Par Marine Deffrennes   –  Publié le 14 octobre 2011
Cultiver sa présence sur les réseaux sociaux pour mettre en avant son entreprise ? Une idée qui a fait son chemin. Sur le Women’s Forum de Deauville (12-15 octobre), des ateliers proposent aux femmes de travailler sur leur e-réputation, un nouvel atout pour les collaboratrices. Séance de coaching avec Minter Dial, fondateur de Myndset Company.

Women’s forum 2011 : ambiances (blog plafond de verre) #photos
Par Olympe le vendredi 14 octobre 2011, 00:21 –
15% d’hommes ici. Ils regardent, ils observent, ils enregistrent

Women’s Forum 2011 : des femmes de coeur et d’action (maviepro.fr)
Par Corinne Dillenseger, publié le13 octobre 2011
Ce grand rassemblement féminin mondial se tient du 13 au 15 octobre à Deauville.
[…] Autre nouveauté : le virage interactif du forum. «Le Women’s Forum s’est mis à l’ère du digital» souligne Véronique Morali. Concrètement, les débats seront diffusées en direct sur le site de l’événement, une wiki radio diffusera interviews et reportages, et on pourra suivre l’actualité du forum sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter et LinkedIn un nouveau partenaire média. Enfin, la délégation internationale vedette du Forum sera le Brésil avec la présence de plus de trente chefs d’entreprise, femmes politiques, artistes…appelés à dialoguer sur les évolutions de leur société et le rôle des femmes.

Women’s Forum : Quand les femmes réfléchissent à l’avenir du monde (latribune.fr)
 13 octobre 2011
Dossier réalisé par Isabelle Lefort – Extraits
Agir, Maintenant
La représentation des femmes a progressé dans les CA mais elles sont toujours quasi absentes des postes exécutifs
Femmes Dirigeantes : Encore un effort messieurs !
Les femmes restent sous-représentées en Europe aux postes de responsabilités
A l’exception de quelques pays, les progrès sont extrêmement lents
Women@Renault : un plan d’entreprise pour promouvoir la mixité
La part des femmes dans le groupe est passée de 10% en 1999 à 17% en 2011
Le plan Women@Renault s’engage à poursuivre le travail de sensibilisation sur le long terme pour supprimer les freins culturels. Parce que parfois, les femmes sont là, mais «on ne sait pas les voir».
«Inciter les femmes à devenir visibles»
Laurence Peyraut Bertier, directrice de la marque Barclays dans le monde, copréside également depuis mars dernier le réseau Financi‘Elles du secteur de la banque, de la finance et de l’assurance.
Cinq femmes aux manettes du futur
Claire Boonstra : « Réfléchir ensemble pour définir les nouvelles manières d’entreprendre »
Yi Chen : « Il n’existe pas de site de jeux éducatifs équivalent en Chine »
Sheryl Sandberg : « Prenez une grande respiration. Et si vous vous trompez, recommencez »
Diana Verde Nieto : « À terme, Positive Luxury a bien sûr une vocation mondiale »
Muna Abusulayman : « Apprendre, lire, faire du mieux que je peux… »

Billet connexe
Ode à moi-même et aux femmes en général

  1. Ne sachant à quoi m’en tenir, j’ai décidé d’approuver le commentaire ci-dessus. “trompe-moi une fois, honte sur toi, trompe-moi deux fois honte sur moi.”

  2. Bonjour Aude,

    je viens de vous découvrir dans « c’est au programme » et je vous adore !!!! Enfin, euh, pas personnellement, puisque je ne vous connais pas, mais je veux dire que j’adore ce que vous avez dit et ce que vous inspirez !!!🙂
    (en dehors du fait que je sois immense aussi🙂
    Je suis bénévole dans une association qui donne (entre autres) des cours d’alphabétisation et j’ai avec moi, chaque jeudi après-midi, 5 apprenantes d’origine maghrébine. 4 sur 5 sont musulmanes, et portent le tchador. Mais, contrairement à ce que l’on peut croire quand on ne connait pas cette religion ou en tout cas, quand on ne connait pas l’évolution qu’elle peut avoir eu chez certaines populations, ces dames sont très ouvertes et nous rions beaucoup !
    Nous travaillons surtout à l’oral. Si vous avez des textes à me conseiller à leur faire lire, je suis preneuse. Je vais lire votre livre et je me permettrai de leur lire des passages car je pense que cela peut être très intéressant !!
    Je ne sais pas ce qu’il va exactement se passer le 26 mars, je vais googeliser tout ça pour avoir des infos, mais je vais bloquer cette journée ! Si d’ailleurs vous avez besoin de bénévoles, je suis partante🙂

    Angélique
    (gastonrose@gmail.com)

  3. Pingback: We – The Roches « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur