#Madagascar en liquidation totale

Par défaut

Mesdames et Messieurs,

Je suis désolée de parler ainsi de Madagascar comme d’un cheveu dans la soupe mais c’est le cas de le dire !

Que ceux qui veulent s’enrichir au pays le fassent maintenant car ils n’auront plus jamais l’occasion de le faire. La transition actuelle a pris racine, elle prospère à une vitesse grand V (TGV) et il n’y a aura plus rien après.

D’autant que l’explosion sociale n’aura pas lieu, même si la vie est insoutenable au pays !!! Les gens sont trop occupés à trouver l’argent pour manger le jour même ! Je n’ai pas peur de le dire !!!

Après la destitution de Marc Ravalomanana, ce sont  juste Magro et Tiko qui ont été saccagés. Actuellement, c’est le pays tout entier et le peuple qui y habite à part la HATATITE, qui sont anéantis.

Je n’attends pas le 17 janvier, triste anniversaire, pour parler exactement comme eux l’ont fait à l’époque : Madagascar est en liquidation totale, Andry Rajoelina est le seul maître à bord, il a en sa possession 100 millions de dollars donnés par les Chinois je ne sais trop pourquoi. Ce n’est pas le gouvernement de transition qui gère cet argent, c’est lui et lui seul !

Souviens-toi de cette période Andry Rajoelina comme le seul exploit de ta vie entière. Elle ne se reproduira pas deux fois. En tout cas, c’est mon vœu le plus cher !

  1. Merci Walid !

    Désolée de ne te répondre que maintenant, j’ai eu un week-end bien chargé…

    Quant à qui fait quoi, je parle bien sûr de ceux qui souhaitent sortir le pays de cette situation INTENABLE, donc exclue automatiquement ceux qui veulent que celle-ci soit pérenne…

    Lire aussi : En finir avec l’injustice à #Madagascar : “We need to face our fears and take back our streets, our cities, our neighborhoods…”[i]

    https://prettyzoely.wordpress.com/2011/06/28/en-finir-avec-l%E2%80%99injustice-a-madagascar-%E2%80%9Cwe-need-to-face-our-fears-and-take-back-our-streets-our-cities-our-neighborhoods%E2%80%A6%E2%80%9Di/

  2. Très beau titre. Très bon texte.
    La patrimonialisation de l’État, un conte sans fin….
    Qu’est ce que « l’on » fait ?
    Faisons attention… « on » se rapporte à qui ? Est-il inclusif ou exclusif ? LOL
    La manière de poser la question me montre que l’inconscient montre le chemin de la deuxième hypothèse. Sommes-nous partie prenante de la solution ?

  3. Bonjour Dadandry !

    Tu poses là une très bonne question : je voudrais pousser à la révolution comme en 2002 mais n’étant pas au pays et sachant que les gens semblent épuisés de lutter pour survivre, je ne sais quoi faire…

    Merci d’être venu commenter sur mon blog. Je pose la question aux Malgaches du Monde entier : qu’est-ce qu’on fait ?

    Je serais pour manifester dans notre pays de résidence respectif devant l’ambassade de Madagascar exactement comme ils ont fait à Paris en 2009…

    Je vous promets que je serais de la partie comme je l’ai fait en mai 2009 (défilé de la place de la République à la Bastille) et au rassemblement du Trocadéro.