A propos des élections présidentielles 2012 en France – Twitter – Transparency International France

Par défaut

Tweets connexes

Repères présidentiels : 1. Les mauvaises notes de la France http://t.co/cDlThdDu via @LePoint

Tesson : « Hollande va devoir dépasser l’anti-sarkozysme primaire » http://t.co/NaeNcxv3 via @LePoint

Tesson : « Nul ne peut contester que Sarkozy a été à la hauteur » http://t.co/myS9c1ZK via @LePoint

#TIFrance Communiqué de Presse: Déclaration d’intérets des candidats (seuls 2/10) http://t.co/AXCJAdGP #transparence #elections2012 #France

A lire : Pour plus de transparence et d’intégrité en politiquehttp://t.co/TEfVlYlJ via @TI_France #elections2012 #candidats

Transparency International France

Conflits d’intérêts : les candidats à la présidentielle rechignent à donner l’exemple

Paris, le 22 mars 2012 – A quelques semaines du premier tour des élections présidentielles, Transparence International France renforce son opération en faveur de la transparence de la vie politique française. Sur les sept candidats à la présidentielle s’étant prononcés en faveur de la publication de déclarations d’intérêts précises pour tous les élus, seuls Nicolas Dupont-Aignan et Eva Joly ont pour l’instant accepté de montrer l’exemple en rendant publique leur déclaration d’intérêts. Pour démontrer la réalité de leur engagement contre les conflits d’intérêts, les autres candidats doivent, eux aussi, publier sans attendre leur déclaration.

Dans le cadre de la campagne « Avec la transparence, la démocratie avance », Transparence International France avait appelé les candidats à l’élection présidentielle à rendre publique leur  déclaration d’intérêts avant le 18 mars[1]. Seuls deux candidats (Nicolas Dupont-Aignan et Eva Joly) ont pour l’instant répondu à notre appel. Corinne Lepage, qui n’a finalement pas obtenu les 500 parrainages, avait aussi publié sa déclaration.

Ils sont pourtant sept candidats sur dix à avoir, à ce jour, pris l’engagement de rendre obligatoire la publication par tous les élus de déclarations d’intérêts précises[2]. Cet engagement a été pris en réponse à l’une de nos 7 propositions pour renforcer la transparence et l’intégrité de la vie publique sur lesquelles seuls Nathalie Arthaud, Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy ne se sont pas encore prononcés.

En appelant les candidats signataires de nos propositions à publier leur déclaration d’intérêts, notre objectif est que les candidats montrent la réalité de leur engagement, sans attendre qu’une loi les y oblige. Trop souvent par le passé, les engagements des responsables politiques en sont en effet restés aux effets d’annonce.

Les commentaires sont fermés.