Asa : « le monde est injuste, cruel, imparfait… mais résolument beau ! » – Why Can’t We? – Fire On The Mountain

Par défaut

Asa était passée au Grand Journal de Michel Denisot à l’époque (en 2007) pour la sortie de son album éponyme «Asa» et voilà qu’on parle d’elle à nouveau un peu partout sur le Net.

Non, la vérité est que je découvre son album «Beautiful Imperfection», sorti en 2010, grâce à Daily OM :

April 6, 2012
In the end, whether you understand the language hardly matters when the production is so warm and Asa’s voice is so lushly mixed it all but simmers with analog resonance. When she sings « My baby is gone, gone, gone / My baby is gone from me / Have you seen my baby? » you want to melt like butter into the smooth heat of her voice, which doesn’t have to wander far from her natural speaking octave to move listeners right in the gut and create special magic wherever it’s played. We’ve all lost our baby at one time or another and it doesn’t matter the simplicity or “imperfection,” the hairs stand up on the arms and lyrical greatness of a true new voice is felt under the skin, with the track’s sighing strings and warm layers of guitars burrowing deep with the sweetest of bits. Beautiful Imperfection may be coming to you from Paris by way of Nigeria, but Asa sings as if she lives right in the listener’s aching heart of hearts.

Lisez également cette belle chronique de «Beautiful Imperfection» sur mondomix.com
En dépit de l’air un peu grave et énigmatique qu’a fixé Jean-Baptiste Mondino sur la pochette de Beautiful Imperfection, Asa a décidé de ne plus s’inquiéter sur son sort et de prendre du bon temps. Elle nous le confie dès le morceau d’ouverture, » Why Can’t We « , et le prouve tout au long de cette belle imperfection.
Heureusement, les arrangements de Benjamin Constant, déjà à l’oeuvre sur le premier album, sont assez malins pour ne pas laisser ces emprunts en première ligne et leur offrir des contre-champs plus personnels. Il avait de quoi se régaler car les mélodies apportées par Asa sont d’une élégante évidence et d’une efficacité naturelle. Mais le ciment de cette ludique architecture tient avant tout à sa voix. Elle conjugue la douceur du lait et le piment du poivre et vole sur chaque mot avec une agilité nonchalante. Elle ajoute à ces chansons d’apparence légère comme un double sens d’une grande sensualité, d’une immense tendresse, d’une infinie humanité.
Finalement, la photo de pochette ne ment pas : la gravité comme la frivolité d’Asa sont imparfaites et c’est ce qui en fait la beauté.

Lire l’interview de Asa : « le monde : injuste, cruel, imparfait… mais résolument beau ! » – mondomix.com

Why Can’t We {Pourquoi ne pouvons-nous pas}
{Traduction réalisée par Gleeaddict}
Réveillée tôt ce matin
Un sourire sur mon visage
Je pensais que tu étais prés de moi
Mais je t’ai vu partir
Quelque chose ne va pas ce matin
Est-ce un signe qu’il me quitte
Donc j’appelle une de mes amies
Qui pourrait savoir mieux que moi

Elle me dit:
Tu te soucies de trop de choses que tu ne comprends pas
Mais n’abandonne pas, si cela ne convient pas a tes plans
Pourquoi ne t’amuses tu pas
Pendant que tu es jeune et en bonne santé
Parce que la vie est courte
Fais ce que tu peux aujourd’hui

Pourquoi ne pouvons nous pas être heureux
(Ouh, ouh ouh)
Pourquoi ne pouvons nous pas etre heureux
(Ouh, ouh ouh)

Quel est le but de la vie
Personne ne te l’a dit?
La raison pour laquelle je pose la question
C’est parce que je peux voir à quel point tu es confuse

Tu te soucies de trop de choses que tu ne peux pas voir
Tu as tout, et pourtant tu te plains toujours malgré ton argent
Pourquoi ne vis tu pas ta vie
Pendant que tu es jeune et en bonne santé
Parce que la vie est courte
Fais ce que tu peux aujourd’hui

Pourquoi ne pouvons nous pas être heureux
(Ouh, ouh ouh)
Pourquoi ne pouvons nous pas être heureux
(Ouh, ouh ouh)

Pourquoi ne pouvons nous pas être heureux
(Ouh, ouh ouh)
Pourquoi ne pouvons nous pas être heureux
(Ouh, ouh ouh)

Pourquoi ne pouvons nous pas être aimant
(Ouh, ouh ouh)
Pourquoi ne pouvons nous pas sourire
(Ouh, ouh ouh)
Pourquoi ne pouvons nous pas partir
(Ouh, ouh ouh)

Dis moi Pourquoi ne pouvons nous pas sourire
(Ouh, ouh ouh)

Présentation d’Asa par afrik.com

Folk / Nigeria
Asa (prononcer Asha) c’est d’abord une voix profonde, grave, monstrueuse en ce qu’on croit entendre directement son âme. Grandie à Lagos et établie à Paris, la jeune nigériane chante en anglais et en yoruba des compositions qui oscillent entre pop et soul inspirées d’un héritage musical qui pourrait rassembler Fela Kuti, Aretha Franklin, Angélique Kidjo, Erika Badu ou Mickael Jackson… Ses textes racontent son pays, les choses de la vie, les choses de sa vie, le tout traité avec une fausse candeur et une vraie ironie.

Asa : la musique à tire d’ailes – L’artiste nigériane présente son premier album
SAMEDI 20 OCTOBRE 2007 / PAR FALILA GBADAMASSI
Un oiseau nigérian a atterri dans la planète musique le 16 octobre dernier avec son premier album baptisé, comme elle, Asa. Afrik.com est allé à la rencontre de cette petite chose de 25 ans qui crie si fort sa soif de musique. A la découverte d’une fière lagotienne « made in Paris ».
Asa – Fire on the Mountain

Les commentaires sont fermés.