Changer le monde en Afrique : «A cet endroit, il y a de la valeur» récompensée par le prix Harubuntu

Par défaut


La candidature des
porteurs d’espoir et créateurs de richesses africains  pour l’édition 2012 doit être close avant le 4 juin prochain.

Ce qu’en dit Afrik.com : HARUBUNTU, un prix, une initiative
Qu’ils soient élus locaux, communicateurs, représentants de la société civile ou entrepreneurs, tous ont eu un jour un déclic qui les a décidé à agir autrement. Depuis, ils militent, sans relâche, pour le changement et le mettent en œuvre au travers d’actions concrètes qui améliorent les conditions de vie de leur communauté. Ils arrivent progressivement à vaincre les résistances et à entrainer leur entourage dans la voie du changement en mobilisant les forces et les talents de chacun. Ils sont porteurs d’espoir et créateurs de richesses pour l’Afrique mais aussi source d’inspiration pour le monde en nous invitant à les suivre.

Sur le site http://www.harubuntu.com/
Ils prouvent, par l’exemple, qu’il est possible de sortir du statut quo, de proposer des alternatives, d’oser, à notre échelle, changer le monde et nous invitent à les suivre.
À l’instar de Joseph Danjie, Deo Baribwegure, Mamadou El Hadj Kane, Ousmane Thiendella Fall, Mahamane Garba Toure, Jacqueline Uwimana, Serge Vyisinubusa, Mostafa Maataoui, Mireille Critié Thobouet, Emmanuel Kabengele Kalonji, Assane Awe, Boubacar Doumbia, Emerson Massa, Ini Inkouraba Youl Damien, Mbaindo Djasnabeye, Marie-Claire Mwenya Manda, Eva Monique Ravaloriaka, Israël Yoroba, Toima Kiroya, Moussa Mara, Abdellah Adouz,…

Portraits des 5 lauréats de l’édition 2011  par ordre chronologique décroissant de publication des vidéos

Prix Société Civile : Toima Kiroya – Tanzanie
Une approche globale pour le développement de Emboreet Village
Mots-clefs : pauvreté, accès à l’eau et aux crédits, sédentarisation, éducation, Masaï
Lire la suite : Toima Kiroya
Vidéo Publiée le  1 mars 2012 par HARUBUNTU
Les Masaï d’Emboreet souffrent d’une série de problèmes liés à leur vie nomade. C’est à partir de son histoire que Toima Kiroya commence à changer son regard sur ses traditions et sa façon de vivre. La voie qu’il choisit pour répondre à ses propres défis est la sédentarisation.

Prix Autorité locale : Ravaloriaka Eva Monique – Madagascar
Femmes rurales, clés du développement à Madagascar
Mots-clefs : femmes, non-violence, pauvreté, développement, gestion participative
Lire la suite : Ravaloriaka Eva Monique
Vidéo Ajoutée par HARUBUNTU le 27 févr. 2012
Ancienne éducatrice, Eva Monique Ravaloriaka, femme souriante et efficace, adepte de la simplicité, est aujourd’hui maire de la commune de Manjakandriana. Agronome de formation, elle éveille les 25 000 habitants de sa commune aux dynamiques du développement économique et humain.

Prix Coup de cœur : Moussa Mara – Mali
Maire de la commune IV de Bamako : la new génération politique
Mots-clefs : politique, corruption, spéculation foncière, transparence, gestion participative
Lire la suite : Moussa Mara
Vidéo Ajoutée par HARUBUNTU le 27 févr. 2012
Maire de la commune IV du district de Bamako depuis 2009, rien ne destinait Moussa Mara à entrer en politique. Cette entrée est un cri d’indignation.

Prix Coup de cœur : Adouz Abdellah – Maroc
Gouvernance de projets de territoire
Mots-clefs : exode rural, immigration, emploi, entreprenariat.
Lire la suite : Adouz Abdellah
Vidéo Ajoutée par HARUBUNTU le 27 févr. 2012
Abdellah Adouz est maire de la commune de Fask, une petite localité au Sud d’Agadir. Abdellah incarne cette nouvelle génération de jeunes maires d’Afrique qui n’hésitent pas, d’une part, à s’asseoir sous l’arbre à palabres, entouré des habitants pour discuter des préoccupations du quotidien, et d’autre part, à parcourir 800 km pour trouver du soutien et des financements pour le développement de sa commune.

Prix communication : Israel Yoroba Guebo – Côte d’Ivoire
www.avenue225.com
Mots-clefs : information, blog communautaire, éducation, citoyenneté, transparence
Lire la suite : Israel Yoroba Guebo
Vidéo Ajoutée par isyoroba le 24 déc. 2011
La Côte d’Ivoire a récemment traversé une grande crise politique. Dans ce contexte d’instabilité, où la parole et l’information sont détenues et/ou contrôlées par les pouvoirs politiques, la liberté de la presse est mise à mal. L’information délivrée par les médias est essentiellement politique et orientée, les problématiques sociétales et quotidiennes de la population n’y trouvent pas d’échos.
Action : Il se rend compte du poids et de l’influence de l’information de proximité et s’engage avec d’autres jeunes à mettre sur pied un blog communautaire pour permettre aux jeunes d’être une voix dans la société : http://www.avenue225.com. Aujourd’hui, Avenue 225 a permis à de nombreux jeunes de toutes les régions du pays de se rencontrer au sein d’un espace d’expression et de débats divergents et participatifs et de travailler ensemble sur un projet commun de citoyenneté. Avenue 225 a déjà fait des petits : on voit apparaître les «avenues» complétées de leur indicatif respectif dans toute la région. Ces blogs citoyens permettent à la société de changer, de dénoncer les mauvaises actions et d’encourager les potentiels locaux.

Billets connexes

Quand tu auras un peu de temps, tu regarderas et/ou tu liras…

Les défis relevés ou à relever pour organiser l’avenir au sein de mon Ministère du Monde

Les commentaires sont fermés.