Le dernier cri du coeur de Grand Corps Malade : Mai 2012

Par défaut

A partir de ce soir, plus personne n’a le droit de parler…Nan j’rigole, les candidats ne doivent plus être en campagne, alors je vais laisser la parole à Grand Corps Malade, à nouveau. Avez-vous remarqué d’ailleurs que j’ai mis cette vidéo depuis un moment en widget sur le côté droit de ce blog ?

Je l’ai déjà dit plusieurs fois, je n’ai pas besoin de parler, les autres le font très bien à ma place🙂🙂🙂 et cette chanson engagée (les paroles ici) tombe à pic !


Monsieur le président ou madame la présidente

A l’heure ou je vous écrit d’une main impatiente
Je n’connais pas votre nom, je n’connais pas votre camp
Mais permettez moi ce message ça ne prendra pas longtemps
Je veut d’abord vous adressez toutes mes félicitations
Vous venez de remportez la plus belle des élections
Vous avez du bataillez dur pour en arriver la
Donnez quelques mauvais coup et encaisser les coups bas

Mais si vous avez atteint la plus haute des fonctions
J’espère que ce n’est pas pour votre unique ambitions
Mais bien pour essayer et par tous les moyens
De rendre une vie meilleure pour tous vos citoyens
Car vous l’savez mieux que moi, le plus dur est a venir
Vous avez fait des promesse
Il va falloir les tenir
Des gens ont voté pour vous une belle majorité
Ne pas les décevoir sera la priorité

C’est que malgré tous c’qu’on dit, notre pays on l’aime
On oublie pas la chance qu’on a mais on voit bien les problèmes
Et ces parce qu’on aime la France qu’on se doit d’être exigent
Si vous voulez notre confiance on ne pourra pas être indulgent
Bien sur on vous attend pour que vous vous penchiez sur le cas
De ceux qui souffre,de ceux qui luttent
De tous ces gens qu’on entend pas
Si vous vous montrez solidaire c’est tous le pays qui va vous suivre
Un pays qui tend la main est tellement plus beau a vivre

Et si vous construisez l’avenir en vous occupant des enfants
On fera tous le même espoir de devenir fort en devenant grand
Il parait que sur le drapeau il y a le mot égalité,
C’est peut être avec ce mot que vous gagnerez notre respect
On vous demande aussi de la franchise et un peut de sincérité
Tans pis s’il y a moin de rêve au moin il y aura de la vérité
Ce serai bien que pour une fois on prenne le peuple au sérieux
La dessus vus vos prédécesseur vous n’pourrez faire que mieux

Et si vous pouviez aussi agir sur l’ambiance générale
Moins de regard de travers et une France plus conviviale
Toutes nos petites différence est une richesse a sauvegarder
Un pays multicolore est tellement plus beau à regarder
Ayez la culture de l’humain plutôt que la culture du chiffre
Ayez la culture de demain en misant sur l’altruisme
Il parait que sur le drapeau il y a le mot fraternité
C’est peut être avec ce mot que vous ferez notre fiertés

Écrire au président sa pourrais paraitre pompeux
Mais c’est pour que vous sachiez qu’on a envie d’y croire un peut
Croire que sa peut marcher même si souvent on a des doutes
Croire que sa peut changer parce que la on fait fausse route

Monsieur le président ou madame la présidente
Si je vous écrit cette lettre d’une main exigeante
C’est que vous êtes au sommet et franchement c’est la classe
Mais laissez moi vous dire que j’aimerais pas être a votre place
Ca doit chaud c’est juste du stress et de la pression a haute dose
Et tous ces gens qui vous écrivent alors qu’ils connaissent pas grand chose
Quoi qu’il en soit moi je suis sincère dans ces remarques que je vous lance
Maintenant c’est à vous de faire, la France vous regarde
Alors Bonne chance

Les commentaires sont fermés.