6 mai : Changer le monde à Madagascar à travers l’éducation #Engagement #OLPC #Canada

Par défaut


Je suis in the mood of sensibilisation en ce moment alors ce tweet de @EmmanuelleEN tombe à pic, d’autant que ça parle de Madagascar, dans le sens positif. Alors que demande le peuple ? Les gens parlent très très bien à ma place, je vous disais encore dans ce billet  !!!

Tweets connexes
@EmmanuelleEN je lirai plus attentivement plus tard, BTW thank you again🙂 #Twitter est merveilleux #ReseauxSociaux #Canada #Madagascar
TYVM !!! RT @EmmanuelleEN Un projet OLPC exemplaire à Nosy Komba (Madagascar) http://bit.ly/Jb4VFO – Voilà qui va inspirer@prettyzoely😉

Alors de quoi s’agit-il ? Que La route est longue mais la voie est libre !!! Voilà ce que je lis dans l’un des billets  publié sur le  blog d’OPLC (One Laptop Per Child) en 2011.
Alerte ! le projet éducatif OLPC est sur le point d’échouer !
Comment cela est-il possible ? Et cela n’est-il pas paradoxal, alors que nous ne cessons, à OLPC France, de nous faire l’écho des avancées de ce projet éducatif dans le monde, en particulier dans ce blog !
L’échec, paradoxalement, c’est quand on est à deux doigts de réussir, mais que, pour diverses raisons, on imagine que tout est gagné, ou que les autres vont prendre le relais et faire aboutir un projet !
Or, nous sommes engagés dans des projets éducatifs ! Ceci implique une action sur la durée, et la participation d’acteurs divers dans les écoles et autour : communautés villageoises, communautés d’enseignants, familles, enfants, communautés de développeurs, etc. L’action de chacun, même à distance et en amont ou en marge des classes dans lesquelles les ordinateurs éducatifs sont utilisés est primordiale.

Je fais exprès de mentionner cette partie du billet qui parle d’échec car admettre ses erreurs conduit à la réussite. Ce n’est pas moi qui l’ai dit mais je le pense et sur le plan professionnel, dans mon domaine, se remettre en question (mais pas seulement) est fondamental.
J’avais visionné un jour une vidéo «Admitting failure» mais je n’arrive pas à la retrouver alors je vous renvoie vers ce site : This site is an open space for development professionals who recognize that the only “bad” failure is one that’s repeated, for those who are willing to share their missteps to ensure they don’t happen again. It is a community and a resource, created to establish new levels of transparency, collaboration and innovation within the development sector. Read more.

Pour en revenir à OLPC, voici ce que je lis sur le côté droit du blog
OLPC France sur Facebook : Laura présentera notre déploiement à Madagascar pour nos amis Canadien de Toronto le 6 mai prochain. Jusqu’au bout du monde elle ira notre Laura pour le projet OLPC !
[Toronto-dev] OLPC BBQ: A Model Community School in Madagascar! (Sun May 6, Toronto)
lists.laptop.org
Extrait :
International volunteers are making an explosive difference, at a small OLPC school in NW Madagascar, building an education-centered community  like few on this planet (http://antitourne.free.fr). But who will learn  from this experience, weaving together islands of grassroots dedication  around our world, particularly when large-scale humanitarian projects so  often fail?

Bien entendu, je suis allée sur les liens mentionnés pour découvrir ce qu’il en est exactement :

Antitourne – Nosy Komba – Madagascar
« Permettre aux malgaches de marcher sur leurs jambes sans tuteur… »
 Antitourne, plus précisément Antitorona en malgache, se trouve donc sur l’île Nosy Komba que je ne connais pas malheureusement alors qu’il paraît que c’est une île fabuleuse !!! Stefano  y séjourne 6 mois par an et se consacre entièrement au développement d’Antintorona. Arrivé en 1987 à Nosy Komba en tant que touriste, il a un véritable coup de foudre pour l’île. Il rêve alors d’y démarrer un projet mûri de longue date, qui constituerait un modèle grandeur nature de développement durable.
Il choisit de concrétiser son projet  dans un lieu nommé Antintorona, tout petit village constitué d’habitations précaires. En effet, celui-ci dispose de conditions favorables :
Un nombre limité de personnes, permettant de suivre l’évolution de la population et de formuler des statistiques pour mesurer l’efficacité du projet et le rendre reproductible
Les familles y sont plus préservées qu’à Ampangorina, village principal de l’île, car moins exposées au tourisme. Les mentalités sont donc plus adaptées à l’apprentissage de notions élémentaires, qu’il s’agisse d’hygiène, de règles de vie en société ou d’éducation.
La présence d’eau, de terre, de roches et de gros arbres en font une niche riche en matériaux de première utilité pour développer un village.
L’esprit
L’objectif de Stefano est dans un premier temps de développer un village, mais plus généralement toute une île, une région, voire un pays. Il veut prouver qu’à force de travail, de solidarité et de persévérance, un
développement harmonieux et durable est possible.

Lire la suite ici  pour découvrir les phases du projet ainsi que son avancement

Par ailleurs, toujours sur le site d’Antitorona, j’ai découvert Hypsée
Association d’étudiants d’origines diverses, Hypsée est un projet de collaboration internationale sur l’île de Nosy Komba. Il a pour objectif d’agir en termes d’HYgiène, de Prévention Sida et de soutenir l’Education des Enfants sur l’île.
C’est donc très naturellement qu’Hypsée a décidé de soutenir l’action de Stefano en le faisant connaître et en lui apportant des fonds.

Bon je vous laisse découvrir le site par vous-même, il y a des choses VRAIMENT intéressantes…

Et je termine en revenant vers OLPC France dont le projet  a pour objectif de fournir des ordinateurs comme outil éducatif aux enfants des pays en voie de développement.
Pourquoi un ordinateur pour un enfant d’un pays en voie de développement ? Si vous remplacez «ordinateur» par «éducation», la réponse devient claire. Pour développer l’éducation dans les pays en voie de développement, nous ne devons pas attendre  que les autres problèmes de ces pays soient résolus. L’accès à l’éducation doit être réalisé en même temps que le reste car c’est une partie importante de la solution aux autres problèmes.
Le XO a été conçu spécifiquement pour les enfants. Cet ordinateur a les caractéristiques et les logiciels pour que les enfants aiment apprendre avec lui. Imaginez combien le monde pourrait changer si tous les enfants pouvaient exprimer leurs capacités avec un tel outil !
C’est la promesse du XO
(tablettes) et du projet OLPC.

Découvrir ici, entre autres, ce que sont les «grassroots» OLPC 

Les commentaires sont fermés.