Marche mondiale du cannabis – Une toute petite revue de presse en ligne

Par défaut


Je m’attendais à ce que cette marche mondiale soit un évènement en France ! Eh ben non ! Pour preuve, je n’ai pas trouvé grand-chose sur le Net…Sauf erreur de ma part bien entendu. Et non, je ne fume pas la moquette ha ha ha !

1/ Voici comment on récupère, en France, une cause qui devrait être universelle, c’est mon point de vue…

Pour ou contre la dépénalisation du cannabis ? bondyblog.fr
Dimanche 13 mai 2012
Hier a eu lieu la Marche mondiale du cannabis, une manifestation qui réclame, entre autres, la dépénalisation de cette drogue. Qu’en pensent les Français ? Jimmy a demandé à plusieurs de ses connaissances leur avis sur la question. Ils sont partagés.
Voilà maintenant un peu plus de 10 ans que le Portugal a dépénalisé la drogue. A l’instar des Pays-Bas où fumer du cannabis dans des lieux biens précis n’est pas considéré comme illégal, le Portugal ne sanctionne pas pénalement la consommation de toutes drogues. Paradoxalement bien que la consommation soit légale il est toujours interdit de la vendre. Néanmoins, concernant les consommateurs le gouvernement a préféré passer par un procédé de suivi psychologique, moins répressif.
Tout comme les différents Etats formant l’Union Européenne, les personnes que j’ai rencontrés ont leur avis propre sur la question. Certaines personnes considèrent que les politiques actuelles de lutte contre la drogue sont justifiées et n’ont pas lieu d’être changées. Tandis que la majorité des personnes que j’ai rencontrée ont un avis plus mitigé sur la question et ne sont pas contre la légalisation des drogues douces mais gardent une mauvaise image des drogues dures.

Plusieurs centaines de manifestants en France pour la dépénalisation du cannabis – liberation.fr
samedi 12 mai
Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés samedi à Paris, quelques dizaines à Lyon et une poignée à Lille pour réclamer la dépénalisation de la consommation de cannabis, la régulation de sa production et sa prescription dans un cadre thérapeutique.
«Nous sommes là pour que cesse la guerre à la drogue dans ce pays. La gauche est passée et on espère qu’elle fasse un peu plus de choses que la droite», a déclaré à l’AFP place de la Bastille (Paris XIe arrondissement) Jean-Pierre Galland, cofondateur du Collectif d’information et de recherche cannabique (Circ).
Selon les organisateurs, les manifestants étaient «plus d’un millier» à Paris. Une journaliste de l’AFP en a compté plusieurs centaines.
Cette «Marche mondiale du cannabis» -à Paris, Lyon, Marseille, Nancy, Toulouse, Lille, Bordeaux et La Réunion- était organisée à l’appel de nombreuses associations, dont Act Up, Aides, le Circ, Cannabis sans frontières, les Jeunes écologistes, le Mouvement des jeunes socialistes (MJS) ou la Ligue des droits de l’Homme (LDH).

Marche pour la dépénalisation du cannabis – Europe1.fr
Par Europe1.fr avec AFP
Publié le 12 mai 2012
Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés samedi place de la Bastille à Paris pour réclamer la dépénalisation de la consommation de cannabis, la régulation de sa production et sa prescription dans un cadre thérapeutique.
« Nous sommes là pour que cesse la guerre à la drogue dans ce pays. La gauche est passée et on en espère qu’elle fasse un peu plus de choses que la droite », a déclaré à l’AFP Jean-Pierre Galland, cofondateur du Collectif d’information et de recherche cannabique (Circ).
Selon les organisateurs, les manifestants étaient samedi « plus d’un millier » à Paris. Cette « Marche mondiale du cannabis » -à Paris, mais aussi à Lyon, Marseille, Nancy, Toulouse, Lille, Bordeaux et La Réunion- est organisée à l’appel de nombreuses associations, dont Act Up, Aides, le Circ, Cannabis sans frontières, les Jeunes écologistes, le Mouvement des jeunes socialistes (MJS) ou la Ligue des droits de l’Homme (LDH).

Manifestation pour la dépénalisation du cannabis – parisdepeches.fr
Publié le 12/05/2012 Par Jennifer Declémy
Dans plusieurs villes de France des centaines de manifestants ont réclamé que le cannabis soit dépénalisé.
C’est un sujet délicat mais sur lequel François Hollande ne veut pas intervenir : doit-on dépénaliser, voir légaliser la consommation de cannabis en France ? Si un des proches du président, François Rebsamen, était allé récemment dans le sens d’un adoucissement sur la législation, le chef de l’état nouvellement élu, contrairement à certains au Parti Socialiste, ne veut absolument pas montrer moins de fermeté que ses prédécesseurs sur ce sujet.
Ce sont quelques centaines de manifestants qui se sont réunis dans plusieurs villes de France aujourd’hui, Paris, Lyon et Lille, pour réclamer la dépénalisation de cette drogue douce, la régulation de sa production et sa prescription dans un cadre thérapeutique, comme c’est possible dans certains pays.
« 
Nous sommes pour que cesse la guerre à la drogue dans ce pays. La gauche est passée et on espère qu’elle fasse un peu plus de choses que la droite » a expliqué un des manifestants à l’AFP. Cette manifestation s’inscrivait dans le cadre d’une journée mondiale du cannabis, où participaient également le MJS, la LDH ou encore Act Up.

COMMUNIQUE : Samedi 12 mai 2012, pour le cannabis «le changement, c’est maintenant» – marchemondiale.free.fr
Posted on 10 mai 2012 by FARId
Comme l’an dernier près d’une dizaine de villes en France programment un événement local, à l’appel des membres du Comité ad’hoc pour l’organisation de la Marche Mondiale du Cannabis 2012, composé par : Act Up, AFR, AIDES, ASUD, Cannabis Sans Frontières, Cercle Anonyme de Cohésion, CIRC, Collectif Principes Actifs, Jeunes Ecologistes, Jeune Radicaux de Gauche, Ligue des Droits de l’Homme, Mouvement des Jeunes Socialistes, Mouvement des Libéraux de Gauche, Nouveau Parti Anticapitaliste, Secours Vert, Techno +.

2/ Quant à l’étranger, voici des extraits d’articles en français…Je n’ai pas cherché en revanche ceux en anglais.

Marche à Montréal pour légaliser le pot – journalmetro.com
05/05/2012 Mise à jour: 6 mai 2012 | 14:18
MONTREAL – C’est dans une ambiance de fête que se déroule samedi à Montréal la 14e marche annuelle pour la légalisation de la marijuana.
L’événement est organisé dans une centaines de villes dans le monde, dont à Montréal et Toronto.
Dans la métropole québécoise, les marcheurs ont rendez-vous à 13h00 au Carré Saint-Louis. Ils se rendront jusqu’à l’intersection des rues Rachel et St-Laurent où un grand spectacle les attend entre 15h00 et 18h00.
[…]
Enfin, Marc-Boris St-Maurice compare la marche mondiale pour la légalisation de la marijuana au défilé de la fierté gai puisque les consommateurs de cannabis devraient avoir le droit, selon lui, de s’afficher ouvertement et sans aucune honte. D’ailleurs, il s’attend à ce que plusieurs participants profitent de l’événement de la journée pour faire un geste de désobéissance civile en fumant un joint ouvertement sur la rue.

La Hollande tolérante en a ras-le-bol du narco-tourisme de base et paie les pots cassés – newsring.fr
02 mai 2012
La légalisation du cannabis en Hollande a augmenté le tourisme, ses revenus et ses nuisances, oui, c’est un fait. Il est certain aussi que la légalisation vise à lutter contre le trafic souterrain et ses nuisances. Un autre exemple avec la prostitution. Le quartier rouge d’Amsterdam est aussi une curiosité réputée. Mais la Hollande est une exception européenne qui suscite les convoitises des narco-touristes outre-frontière.
[…]
C’est une Hollande responsable, tolérante et respectueuse des goûts de ses habitants, qui paie les pots cassés. La mise en place de cette réglementation va causer du tort à l’économie tout entière du pays, pas seulement les coffee shops. Les touristes, fauteurs de troubles, facilitent la tâche aux opposants européens du cannabis. Le risque du développement d’un trafic parallèle est vraisemblable. Les touristes vont demander aux hollandais d’acheter pour eux.

Rassemblement géant d’amateurs de cannabis à Vancouver – liberation.fr
Le 21 avril
Depuis plus de dix ans, la ville canadienne traite du problème de la drogue comme d’un problème de santé.
Les météorologues ont ajouté un épais nuage de fumée de cannabis à leurs prévisions pour Vancouver vendredi, tandis que des milliers de consommateurs affluaient dans le centre-ville pour un rassemblement géant de partisans de la légalisation de la marijuana.
La ville a fermé une artère importante dans le quartier des affaires à cause du festival et de la manifestation, qui devait atteindre son pic à 16h20  heure locale, lorsque les participants sont invités à allumer un joint. Les organisateurs attendaient cette année 20.000 personnes, tandis que la police en avait dénombré 4.000 en 2011.
« Nous nous attendons à une foule de taille raisonnable », a dit à l’AFP Lindsey Houghton, porte-parole de la police de Vancouver.
L’origine de cet évènement, baptisé 420 d’après sa date, le vingtième jour du quatrième mois, demeure obscure. Mais la légende veut qu’il soit né il y a une dizaine d’années dans un lycée californien où un groupe d’élèves allumait des joints à 16H20, à la fin des cours. L’évènement s’est répandu en Amérique du Nord et à travers le monde.

Les commentaires sont fermés.