Les Femmes du bus 678 – «La main au panier» ou le fameux «coup du citron»

Par défaut


Ça y est le film est sorti et voici ma petite revue de presse en ligne. Notez bien que je ne suis pas encore allée le voir, c’est juste pour info…J’dis ça, j’dis rien…

Allez donc découvrir comment cet innocent agrume sert de paravent aux vilains peloteurs… [Dans] l’histoire de Nelly (Nahed El Sebaï), violemment agressée dans le bus 678, [qui] s’inspire de l’affaire Noha Rushdi, la première Égyptienne à avoir fait un procès pour agression sexuelle en 2008.
Primé au Festival 2011 du cinéma méditerranéen de Montpellier («Cinémed», «Prix du Public»), un film à découvrir, documentaire et romanesque tout à la fois, porté par trois superbes actrices (et quelques hommes, «pionniers» du dialogue et de l’estime entre les sexes). Mohamed Diab, «l’homme du bus 678», est de bonne compagnie.
Il était jusqu’à présent le scénariste en vogue des films d’action. À plus de 34 ans, Mohamed Diab passe aux choses sérieuses. Dans
Les Femmes du bus 678 , son premier long-métrage, le réalisateur égyptien brise un tabou et la loi du silence en parlant du harcèlement sexuel dans son pays. Il entrelace les destins de trois femmes issues de milieux sociaux différents, victimes d’agressions sexuelles au Caire.
«Tu dragues une fille sans voir son visage toi ? Je me fous de son visage». Cette réplique extraite du film Les femmes du bus 678 résume bien le contexte historique dans lequel Mohamed Diab situe son scénario.
C’est un vrai phénomène de société égyptien que le réalisateur Mohamed Diab a voulu dénoncer dans Les Femmes du bus 678
Imagine-t-on, dans le métro, une main baladeuse, perdue dans l’anonymat de la foule des heures de pointe, un homme se permettant de suivre une femme avec insistance, la serrer de trop près, émettre ces petits bruits de bouche et ces petites réflexions qui rappellent constamment qu’une femme est d’abord un objet de convoitise sexuelle ? Que nenni ! Jamais ! (Ben quoi ? Pourquoi vous rigolez, les filles ?)

Voir les séances dans 122 cinémas

Les Femmes du Bus 678 Bande Annonce VOST

Sources
News of Marseille
«La main au panier» – Où «Le coup du citron» n’exclut pas «le coup de l’oignon»
Les femmes du bus 678: la onzième plaie d’Égypte
Prix du Public, Festival du Film méditerranéen de Montpellier – Du 30/05/12 au 12/06/12

Billets connexes
«Harcèlement sexuel : de l’urgence d’une loi»
[Reblog] Parler à ma place : «Nous, féministes de tous horizons… Lettre ouverte au futur Président» (édité)
Les Interrupteurs de Violences faites aux Femmes: Les Monologues du Vagin, City of Joy for Rape Victims, Cairo 678

Les commentaires sont fermés.