Parler à ma place «Nous, les amis de Nicolas Sarkozy» – «Les Amis de Nicolas Sarkozy entrent en action»

Par défaut


Voilà les titres de quelques médias que je découvre ce week-en jusqu’à hier.
Comme ils parlent tous de la même chose, j’ai trouvé sur zoomdici.fr le résumé de la tribune de l’association publiée sur le Figaro  et qui est réservée aux abonnés.

Date : 04/06/2012
Officiellement créée le 30 mai, cette association présidée par Brice Hortefeux et Christian Estrosi (secrétaire général) s’exprime dans une tribune publiée samedi dans Le Figaro. « Non seulement nous défendrons pied à pied une action réformatrice qui est déjà considérée par les Français comme l’une des plus marquantes de la Ve République, mais nous répondrons aussi à toutes les attaques directes ou indirectes visant l’homme », écrivent Brice Hortefeux et Christian Estrosi, ainsi que 40 autres membres fondateurs, dont Françoise Grossetête. Revenant sur la « courte victoire » de François Hollande sur Nicolas Sarkozy (avec 1,14 million de voix d’avance), les Amis de Sarkozy estiment qu’elle « ne l’autorisera pas à confisquer l’État au profit du Parti socialiste et de ses satellites, et encore moins à porter atteinte à l’oeuvre de son prédécesseur ». « Faire vivre les valeurs de Sarkozy » « Ignorer ce qui a été accompli pendant cinq ans (…) serait une faute politique susceptible d’entamer dangereusement la cohésion nationale », jugent-ils. Ils affirment aussi devoir « continuer à faire vivre les valeurs et convictions de Nicolas Sarkozy : la reconnaissance du mérite, la valorisation du travail, la préservation de notre mode de vie, l’indépendance stratégique et énergétique, la liberté d’enseignement et la pérennité de notre modèle social et familial ».

Extrait de la tribune lu sur lepoint.fr
Le Point.fr – Publié le 02/06/2012 à 15:14 – Modifié le 02/06/2012 à 15:27
[…]
« Nous appelons nos concitoyens qui se reconnaissent dans ces valeurs à les manifester dans les scrutins à venir », concluent-ils, alors que le premier tour des législatives s’ouvre pour les Français de l’étranger et les Polynésiens, avant la métropole et la majorité de l’outre-mer le week-end prochain.

Commentaires de la tribune – Extraits
Nous, les amis de Nicolas Sarkozy – le Figaro

01/06/2012 TRIBUNE – Le président, Brice Hortefeux, le secrétaire général, Christian Estrosi, et l’ensemble des membres* de l’association Les Amis de Nicolas Sarkozy défendent l’action réformatrice de l’ancien président de la République.
[…] Il est fort louable de continuer à faire honneur à Nicolas Sarkozy.
Pour ma part, je constate que le quinquennat passé n’aura servi à rien puisque les quelques réformes vont désormais être annulées par les socialo communistes.
Et que finalement Nicolas Sarkozy nous a ramené les plus sectaires des rétrogrades en Europe. Je lui en veux car je fais partie des Français qui vont subir ce retour et mes enfants bien plus encore.
La France a été oubliée par la droite, car elle n’a pas eu le courage de réformer vraiment : 35 heures, Isf, suppression de l’exonération des plus values mobilières et immobilières, augmentation de la CSG, rien qui puisse inciter à investir en France.

Et qu’a t-on fait pour dégraisser le royaume des fonctionnaires et assistés en tout genre, qui assurent à la gauche son confort au dépend de ceux qui se « lèvent tôt  » ?
Terrible constat, et maintenant le guerre à droite, on est parti pour 10 ans de destruction socialiste, et on ne reconnaîtra pas la France que nous aimons. Voilà le résultat Sarkozy vu sous un angle moins agréable.

Les Amis de Sarkozy entrent en action – lepoint.fr
[…] Pour La France le président Nicolas Sarkozy avait de grands desseins tant il est visionnaire. D’ailleurs son slogan de campagne, une France Forte était un objectif noble et fort pour mon pays et pour ceux qui après moi y vivront (ne penseriez vous donc qu’à vous ?).
Dans l’Europe, seule aujourd’hui notre voisine allemande est forte ! Des hommes ou des femmes de talents ne suffisent pas à élever un pays au rang de grande nation, encore faut-il que les objectifs pour y parvenir soient désirés, non pas imposés. On ne peut y parvenir que si le peuple, patrons et syndicats possèdent cette intelligence de fusionner leurs efforts face aux sacrifices à fournir.
Nous, nous avions l’homme de la situation, Nicolas Sarkozy. Il s’avère que 48,4 % de Français se sont déclarés prêts à le suivre pour relever ces immenses défis. À l’ordre de marche que s’apprêtait de donner le président Nicolas Sarkozy, 51,6 % de Français ont préféré écouter un animateur de foires agricoles leur assurant que derrière la ligne bleue des Vosges, ils allaient, sous le drapeau rouge, retrouver une vie normale car paisible.
La ligne bleue des Vosges, de l’animateur de foires agricoles, est déjà mise à mal par la Commission Européenne de Bruxelles et pire encore par notre Cour des comptes.
Le voilà seul face à ses responsabilités, devant prendre des décisions importantes engageant l’avenir du pays sans pouvoir cacher la réalité, ses mensonges faits au peuple, derrière un antisarkozisme primaire. Nous allons y veiller ! (À moins que sur l’Assemblée Nationale, le drapeau rouge ne soit pas de mise !).
Souffrez encore que durant les cinq ans à venir, nous défendions le bilan de Nicolas Sarkozy. Celui de l’animateur de foires agricoles tout au long de son mandat n’en apportera que plus de panache encore !

Sur le site de l’Association Nationale des Amis de Nicolas Sarkozy – anans.fr
Mobilisation jusqu’à la dernière minute
Vie de l’ANANS – Mémoires & archives
La campagne aura été courte, intense et l’action de l’ANANS, depuis 2004, partenaire déjà de la victoire de 2007, aura été, grâce à vous tous, riche en informations, en débats, en échanges, en écoute et en partages.
Les rencontres durant les meetings, les actions de terrain, auront été des moments forts.
Toute l’énergie communicative de Nicolas Sarkozy, tout son engagement, tout son sens de la responsabilité, nous aurons tout partagé, avec vous et grâce à vous.
Ne laissons pas passer la chance de redonner un bon Président à la France pour les 5 années qui viennent et mobilisons-nous jusqu’à la dernière minute pour voter et plus encore pour faire voter les derniers indécis ou ceux de nos amis qui doivent mesurer la part historique de leur participation à cette mobilisation collective pour la France.
Mobilisons-nous pour une France forte et contre une idéologie dont les valeurs nous sont étrangères : l’assistanat, la dépense sans limite, le renoncement, le recul sur la scène internationale et pour tout dire un déclin généralisé.

  1. Bonjour !

    Désolée de ne pas avoir pu approuver votre commentaire plus tôt. Merci d’être venu(e) vous exprimer sur ce blog.

    Bon week end
    PZ

  2. Ah oui !🙂 Quand vous parlez des amis de Sarkozy, vous parlez de gens qui ont mis des commentaires sur les sites de ces journeaux ! J’n’avais pas saisi et j’avais eu peur… Je me disais que les journalistes et les médias en général pouvaient être assez limités dans leurs attaques mais parler  » d’animateur de foire agricole »…
    En fait, c’est un citoyen français qui commente et qui, une fois de plus, comme beaucoup, juge surtout notre nouveau président sur son physique ou ses attitudes, n’attend pas de voir ce qu’il va faire mais critique et attaque directement de la façon la plus basse que l’être humain connaisse…
    C’est sur qu’après avoir eu pour président une petite pile éléctrique survoltée et hyper-active, au physique difficile (aussi), qui brasse plus d’air qu’autre chose, fait du bruit, et roule des mécaniques des seules façons qu’il ait trouvées, qui a un égo sur-dimensionné et qui a besoin de cette sensation de pouvoir pour exister… avoir Mr François Hollande, qui d’un coup, remet au placard les différents fantasmes que les Français pouvaient projeter à foison dans l’image de Mr Nicolas Sarkozy, Mr Hollande qui prend ses fonctions de président de la République à coeur, qui agit concrètement et respecte l’idée noble qu’une personne qui veut être président le fait par amour pour son pays, pour les francais et non pas pour sa petite personne…. ça change…