Parler à ma place «Chômage & désindustrialisation : la mondialisation n’est pas coupable»

Par défaut

Tel est le titre de l’article publié le 11 juin par le groupe MANPOWER  sur son site.

Les dernières statistiques de l’INSEE sont tombées : le chômage touche désormais 10% de la population active en France, son plus haut niveau depuis 1999. Alors que la liste de 45 000 emplois menacés établie par la CGT est qualifiée de «réaliste» par le gouvernement, un rapport du McKinsey Global Institute dénonce les «6 mythes» qui fondent les tentations protectionnistes.
Il avance notamment l’idée que la désindustrialisation des économies avancées n’aurait pas grand-chose à voir avec les délocalisations : ce sont surtout les évolutions de nos modes de consommation et de la productivité qui seraient en cause. L’étude montre également que l’opposition industrie/services est artificielle et contreproductive : l’intégration de toujours plus de services – innovants – dans l’industrie serait une arme au service du «redressement productif».
Le McKinsey Global Institute (MGI) dénonce minutieusement ces «6 mythes» en se fondant sur l’analyse de dix-sept économies avancées (dont la zone euro, les Etats-Unis et le Japon). Trois d’entre eux retiennent particulièrement notre attention.
Le commerce international n’est pas la cause du déclin de l’emploi industriel
Les véritables causes : l’évolution de notre consommation et la productivité
Les services : gisement d’emplois à forte valeur ajoutée en Europe les opportunités seront grandes pour ceux qui sauront tirer leur épingle du jeu.
Autres idées reçues dénoncées par le rapport McKinsey

Lire l’intégralité de l’article

Dès le lendemain 12 juin : Près de 90% des employeurs français ne prévoient aucun recrutement cet été
Wait and see : telle semble être la devise estivale des employeurs en France. La nouvelle édition du Baromètre ManpowerGroup des perspectives d’emploi révèle en effet leur attentisme  au 3ème trimestre 2012 : sans équivoque, les incertitudes économiques pèsent sur l’emploi. La région Ile-de-France se montre particulièrement pessimiste, tandis que le secteur de l’énergie et de l’eau est dynamique.
Lire l’intégralité de l’article
>>> Pour en savoir +
Communiqué de presse (pdf)
L’intégralité du Baromètre (pdf)
Tous les résultats par pays (en anglais)

En revanche, en remontant dans le temps, je lis cet article Réduire le chômage : d’autres l’ont fait  publié le 8 juin :
Le taux chômage vient d’atteindre la barre symbolique des 10%, retrouvant ainsi son niveau de 1999. L’accalmie observée récemment était bel et bien passagère : aujourd’hui, la seule France métropolitaine compte 2,75 millions de chômeurs.
Une fatalité ? Un certain nombre de cas étrangers, récemment mis en lumière par le Journal du Net, nous montrent que non. Les exemples allemand, suédois ou finlandais sont connus ; mais d’autres pays comme le Chili, la République tchèque ou la Belgique ont réussi – par des choix forts – à faire baisser le chômage sur des laps de temps courts.
Lire l’intégralité de l’article
Pour en savoir plus lire l’article du Journal du Net

Page connexe Mondialisation

Les commentaires sont fermés.