Après le G vain, maintenant il y a le Rio vain

Par défaut


Comme pour confirmer ce que je disais hier que les leaders politiques n’inspirent plus personne, voilà ce que je lis dans cet article Rio+20 : le Sommet de la Terre brûlée !  publié par Cdurable.info : Rio vain, Rio pour rien, Rio sans substance et sans ambition, etc. Cet article renvoie par ailleurs vers des liens tout aussi intéressants à lire concernant ce sommet de la Terre brûlée !
  Sommet Rio+20 : après 2 ans et une nuit de négociations, les diplomates laissent tomber la planète
  Le scénario de l’effondrement l’emporte
  Nicolas Hulot : « Il vaut mieux un crash diplomatique à Rio que des engagements mous »
  Le sommet de Rio+20 sous mauvaise influence des lobbies ?
  Conférence Rio+20 : le monde ne peut plus croître aux dépens des plus démunis estime l’ONG CARE
  Le monde ne s’oriente pas vers une voie durable
  Dossier Rio+20 : Quel cosmopolitisme ?
  Spécial Rio+20 : engagements et contributions
  Rio+20 : pourquoi ils refusent l’économie verte
  Rio + 20 : l’émergence d’un nouveau monde
  Rio+20 : du développement durable à l’économie verte, quels enjeux ? Quelle alternative ?
  Rio +20, un rendez-vous majeur pour l’avenir de la planète
  WWF : Rio+20 doit assurer à la planète un avenir à la fois durable et équitable
  Repositionner l’eau au coeur de Rio+20 : il y a urgence !
  Rio+20 : Appel de la société civile pour une refonte de la gouvernance mondiale de l’environnement
  Rio + 20 : l’appel des pays francophones
  Vingt ans après : Rio et l’avant-goût de l’avenir
  Rio +20 : s’adapter et élaborer un nouveau développement humain
  Rio + 20 : pas de nouvelle gouvernance mondiale de l’environnement

GoodPlanet.info
a également publié cet article Rio+20: la société civile monte au créneau pour dénoncer « l’échec » du sommet de l’ONU
22/06/2012 9:23 am
RIO DE JANEIRO – (AFP) – La société civile, furieuse devant « l’échec » et « l’absence » d’engagements du sommet de l’ONU, est montée au créneau jeudi, au deuxième jour du sommet de l’ONU Rio+20, alors que les chefs d’Etat et de gouvernement continuaient à défiler à la tribune.
Plusieurs grandes organisations de la société civile, dénonçant la faiblesse du document final, ont affirmé qu’elles se battraient avec d’autant plus d’énergie pour la nature et contre la pauvreté.

Quant au Figaro, l’article dénonce carrément que c’est la faute au Brésil dans cet article Le Brésil, leader sans influence du Rio + 20
Par Lamia Oualalou Mis à jour le 22/06/2012 à 11:39 | publié le 19/06/2012 à 18:41
Le sommet du développement durable accouche d’un accord a minima. Faute de vision du pays hôte.
 «Le Brésil a un texte à proposer.» Il était 2 h 15 du matin, dans la nuit de lundi, lorsque le ministre brésilien des Affaires étrangères, Antonio Patriota, a fait cette déclaration. Épuisés par des heures d’attente, observateurs et journalistes ont cru qu’un accord avait été scellé à la conférence des Nations unies sur le développement durable Rio + 20. Il n’en était rien. La confusion n’a fait qu’augmenter la mauvaise humeur des délégués de la conférence à l’égard du Brésil.
[…] la «timidité» du Brésil n’est pas seulement due à sa légendaire volonté d’éviter les conflits avec les autres pays. Le porte-parole de Greenpeace rappelle qu’entre-temps le pays a découvert de gigantesques réserves de pétrole, ce qui explique par exemple son nouveau désintérêt pour les énergies éolienne ou solaire. «En devenant une puissance, nous commençons à avoir nous aussi des contradictions, comme les États-Unis ou l’Union européenne», conclut-il. Le rêve du Brésil d’être un «gentil géant» pourrait se fracasser à Rio.
LIRE AUSSI:
» Rio de Janeiro peine à maîtriser sa croissance
» Développement durable et développement éphémère
» Sommet de la Terre à Rio, le risque de l’inertie

  1. Bonsoir Citoyenne,

    Ce n’est que maintenant que je lis mes mails et vois que tu as commenté ce billet….

    Eh oui tout est vain maintenant…tu as tout comprite

    des bises