“Rigueur” – “A Change Is Gonna Come”

Par défaut


Je suis moi-même désolée d’avoir mis côte à côte la chanson de mon groupe favori et ce «gros mot»…Peut-être, probablement même, pour m’adoucir la pilule à avaler…puisque leur musique apporte la paix…

Rigueur en France : « Le changement c’est maintenant »

«Rigueur» : Le «gros mot» a été lâché par la ministre de la Fonction Publique herself, Marylise Lebranchu
En tout cas, j’espère que ce ne sera pas la chronique d’une catastrophe annoncée en France…malgré la lecture des médias en ligne dont voici une petite revue, réalisée par mes soins, par ordre chronologique de publication depuis l’année dernière.

Marylise Lebranchu annonce un grand moment de rigueur – Reuters

PARIS (Reuters) – Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique, a averti mercredi les fonctionnaires français qu’ils devaient se préparer à un « grand moment de rigueur ».
Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a soigneusement évité mardi, lors de son discours de politique générale, les mots « rigueur » et « austérité », préférant parler de « redressement dans la justice ».
Marylise Lebranchu a été plus explicite.
« Ce n’est pas une cure d’austérité mais c’est un grand moment de rigueur », a-t-elle dit sur RTL.
« Les fonctionnaires sont conscients de l’importance de leur fonction et ont envie que leur pays se redresse donc ils savent que s’ils y participent, ils peuvent générer aussi leur part de croissance », a-t-elle ajouté.
Jean-Marc Ayrault a officiellement révisé à la baisse les prévisions de croissance du gouvernement, qui table désormais sur une croissance du PIB de 0,3% en 2012 et 1,2% en 2013 contre 0,5% et 1,7% prévu dans le programme de François Hollande.
L’exécutif socialiste veut revenir à l’équilibre fin 2017, ce qui serait une première pour un gouvernement français depuis 1974. Le déficit était de 5,2% l’an dernier.
Patrick Vignal

France: la rigueur de gauche pour ramener le déficit public à un niveau acceptable – RFI
FRANCE / CRISE BUDGÉTAIRE
Article publié le : mercredi 04 juillet 2012 – Dernière modification le : mercredi 04 juillet 2012
Par Dominique Baillard
Le gouvernement a présenté ce mercredi 4 juillet en Conseil des ministres son projet de loi de finances rectificative. C’est-à-dire, les efforts à faire dans l’immédiat pour ramener le déficit public à 4,5% du Produit intérieur brut en 2012, comme l’équipe précédente s’y est engagée.

Retardée, la rigueur en France serait pire et imposée, dit Migaud – 20minutes
Mis à jour le 03.07.12 à 09h26
Le redressement des comptes publics français nécessite des mesures immédiates, faute de quoi la rigueur serait non seulement pire mais imposée de l’extérieur par les marchés financiers et les partenaires européens de la France, a dit ce mardi le président de la Cour des comptes, Didier Migaud. Dans un audit publié lundi, la Cour estime nécessaire de trouver six à dix milliards d’euros de plus en 2012 et 33 milliards en 2013, sans compter le coût de contentieux fiscaux européens qui pourrait s’élever à cinq milliards d’euros.
«Il y a danger si la France ne respecte pas ces objectifs, il y a danger, si un traitement n’est pas appliqué dès aujourd’hui, à devoir avoir un traitement beaucoup plus douloureux, beaucoup plus lourd demain et surtout de se le voir imposer par les créanciers et les partenaires européens», a dit Didier Migaud sur Europe 1.

Rigueur en France : on va encore souffrir…ACDEFI
ACDEFI – 03 juillet 2012
Marc Touati, économiste et auteur du livre “Quand la zone euro explosera” (Éditions du Moment) revient sur le rapport remis par la Cour des comptes au Premier ministre.
Les conclusions de ce rapport vous surprennent-elles ?
– Cela fait 10 ans, 15 ans que les rapports de la Cour des comptes se suivent et se ressemblent et en même temps nos dépenses publiques ne cessent d’augmenter. Elles atteignent 56 % du PIB, même en Espagne elles ne s’élèvent qu’à 46 %. Notre dette publique atteint 90 % du PIB et rien ne change. Or ce sont ces dépenses publiques qu’il faut diminuer.

Vous ne croyez pas que cette fois-ci le gouvernement y soit contraint puisqu’il lui faut trouver 33 milliards en 2013…
– Ce qu’il y a d’amusant c’est que le jour où sort ce rapport, le ministre Michel Sapin annonce 2 000 créations de postes à Pôle emploi…

Mais au fond, ce n’est pas un problème droite/gauche. La question est que la puissance publique, bien au-delà des gouvernants, ne veut pas réduire son train de vie.
Pour les 33 milliards en 2013, ce n’est pas possible, ce serait même dangereux car la tentation serait grande d’augmenter les impôts. Et là ce serait une erreur car nous avons déjà une des pressions fiscales les plus élevées au monde. Augmenter les impôts reviendrait à casser le peu de croissance qui nous reste et donc à nuire à notre compétitivité économique. On aurait l’effet inverse de celui qui est souhaité.

La modération salariale reste de rigueur en France – LE MONDE
24.04.2012 à 15h31 • Mis à jour le 24.04.2012 à 15h31
Par Francine Aizicovici
L’année 2012 ne marquera sans doute pas la fin de la modération salariale pour les Français. Certes, les éléments disponibles sur l’issue des négociations annuelles obligatoires sur les salaires dans les entreprises sont encore partiels. Ils laissent néanmoins augurer des hausses légèrement supérieures à l’inflation (+2,3 % fin mars), tout juste à même de maintenir le pouvoir d’achat.
Cette question des salaires et du pouvoir d’achat a occupé une place centrale dans la campagne présidentielle. Quelques jours avant le premier tour, François Hollande, le candidat du PS, a promis que, s’il est élu, il y aura « un coup de pouce » pour le smic en juillet, à l’issue d’une « conférence » avec les partenaires sociaux.
Cette consultation portera aussi sur un « réajustement mécanique » du smic chaque année à partir de 2013, « en fonction des prix et en fonction d’une part de croissance ». Depuis l’élection de Nicolas Sarkozy en 2007, il n’y a pas eu de « coup de pouce ».

PLAN DE RIGUEUR – France Soir
Publié : 01/02/12 – 00h00
Le Premier ministre François Fillon a annoncé des mesures « provisoires » de restriction budgétaire, pour tenter de combler le déficit.
On peut légitiment se demander pourquoi une agence de notation réagit aux propositions de Nicolas Sarkozy pour les appuyer, quand les autres agences restent muettes. Ficth est une agence de notation européenne, détenue majoritairement par Fimalac, une société appartenant à l’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière.
Déjà, il y a quelques jours, elle s’est distinguée en maintenant son triple A pour la France alors que ses consoeurs Standard & Poor’s et Moody’s dégradaient leur note. Pourquoi Fitch, qui vient de dégrader l’Italie, l’Espagne et la Belgique, est-elle bienveillante à l’égard de la France ? Pourquoi se fend-elle d’un communiqué encourageant deux jours après les annonces de Nicolas Sarkozy ?

Plan de rigueur : les principales mesures – Le Point
Publié le 07/11/2011 à 14:41 – Modifié le 07/11/2011 à 14:42
Le nouveau plan anti-déficit présenté par François Fillon comprend notamment un relèvement de la TVA et une réduction des dépenses publiques.
Voici les principales mesures annoncées lundi par le Premier ministre François Fillon dans le cadre du nouveau plan de rigueur qui doit permettre à la France de maintenir son objectif de réduction du déficit public. Au total, le gouvernement annonce un effort supplémentaire de 17,4 milliards d’euros sur la période 2012-2016, dont 7 milliards dès 2012.

La rigueur s’installe en France et pour longtemps – Slate
Publié le 24/08/2011
Mis à jour le 24/08/2011 à 16h33
Nicolas Sarkozy comme Martine Aubry sont forcés d’admettre que l’Etat français est ruiné et leur conception de l’action publique doit radicalement changer.
Pour convaincre les agences de notations que la France mérite de conserver sa note AAA, François Fillon annonce mercredi 24 août des mesures budgétaires d’économies. Comme la croissance a ralenti, les comptes publics risquent de sortir de la ligne et les promesses faites à Bruxelles de ne pas être tenues. Il s’agit de faire passer le déficit budgétaire de 7,1% du PIB en 2010, à 5,7% en 2011, 4,6% en 2012 et atteindre la fameuse barre des 3% en 2013. Le premier ministre affirme que ce plan sera tenu. Quoiqu’il arrive sur la conjoncture, la France sera rigoureuse. Comme jamais ou presque.
Car les mesures d’économie en question représentent un virage à 180 degrés pour Nicolas Sarkozy mais, au delà, un changement de paradigme pour la politique française.

A Change Is Gonna Come – Live at Folsom #PFC

Episode 63

The PFC Band’s « Back To Your Roots » tour played venues across North America in the Spring of 2012. This performance of « A Change is Gonna Come » was one of the highlights of an amazing show, live at Folsom, CA. Grandpa may be a blind man, but he sees the light!

Les commentaires sont fermés.