Musique sans frontières #Inspiration #Humanité

Par défaut


Oui Mesdames et Messieurs, welcome to my world ! C’est juste que je me rends compte de plus en plus que les dirigeants politiques diabolisent le précédent afin de prendre le pouvoir et quand ils y arrivent (que ce soit par la force ou démocratiquement), ils font exactement les mêmes erreurs qu’ils leur reprochaient, sinon pire !!! Je pense notamment à Madagascar et maintenant en France !!! Who’s the next ? Barack Obama ? J’espère profondément que non…

«Entre un pitbull et un endormisseur», où il est le gouvernail en France ? Ce n’est pas moi qui l’ai dit, JE NE FAIS QUE REPETER…

En ce jour de fête nationale en France, je vous propose d’écouter de la musique inspirante, il n’y a que ça de vrai. Voilà, j’ai dit…

Ce billet m’a été inspiré par la lecture de l’article Afrique : L’humanité célébrée en photos et vidéos publié sur GlobalVoices
(Billet d’origine publié le 26 juin 2012)
Un article de BuzzFeed [anglais] récemment devenu viral avec plus d’1,6 millions de partages sur Facebook, a présenté 21 images propres à restaurer la foi en l’humanité [anglais]. Malheureusement l’Afrique et les Africains y brillaient par leur absence. Malgré les tentatives pour changer le récit existant, le continent africain reste largement vu comme en tête des récipiendaires d’aide internationale et le lieu où convergent les ONG pour ‘sauver’ la fragile population locale. Si les immenses besoins du continent sont indéniables, ce qu’occultent souvent les nombreux récits de l’humanitaire dans la région, ce sont les histoires d’Africains aidant les Africains. Il ne manque donc pas de beaux témoignages d’humanité sur le continent africain. Voici une poignée de photos et vidéos qui montrent que “l’Afrique a un coeur”, elle aussi [:]

Et ensuite par le visionnage de la vidéo publiée sur commongroundnews.org intitulée Paix, amour et réfugiés
Le groupe hip-hop palestinien G-Town s’est formé dans le camp de réfugiés de Shoufat, à Jérusalem, où l’espoir ne règne pas en maître. Mais dans leur dernière vidéo, “Peace, love, and refugees”, ils rappellent à ceux qui les écoutent que «vous avez le pouvoir de décider de nos destinées».


Publiée le 10 juin 2012 par GTown2002tv
MusicVideo for the single ‘Peace, Love & Refugees’ by G-Town
Directed by Muhammad Mughrabi.

Et par la même occasion par l’article Indonésie : musique sans frontières par Mark Wilson
13 juillet 2012
Jakarta – Certains groupes de musique jouent pour l’argent. D’autres rêvent du succès qui va de pair avec les chansons les mieux classées. Malgré la tentation que représentent célébrité et fortune – et qui guide bien des artistes –, il existe des groupes que la musique inspire tout simplement, et qui souhaitent en partager la force. Telle est la mission de Debu, un ensemble composé de 15 musiciens originaires des Etats-Unis et d’Indonésie.
«Parce que nous sommes musulmans et que les femmes de notre groupe portent le hijab (le voile), les gens en déduisent que nous jouons de la musique islamique», explique Mustafa. «Mais il n’en est rien. Nous nous définissons comme groupe de musiques du monde – car c’est au monde entier que se destine notre message

And the last but not the least par DailyOM qui a parlé de l’album de Dj Cheb I Shabbah duquel j’ai extrait Im Ninalou

La Kahena
July 13, 2012
DJ Cheb i Sabbah – 2005
Algeria’s premier world music remixer Dj Cheb i Sabbah takes listeners on a groovy free-floating tour through the deserts of North Africa, the turbulent bazaars of the Middle East, and down into mystical ancient caverns where Berber, Hebrew, North African, and even reggae influences re-merge into one whirling whole for La Kahena. A seventh-century priestess who helped stave off an invasion by the Umayyad Dynasty into North Africa, La Kahena has been whispered about in awe ever since as a proto-feminist heroine that no one dares disrespect for fear of their lives; the name is apt since just as Kahena united disparate tribes such as the Hebrews and Berbers against the Islamic invaders in 600 AD, Sabbah swirls together their ancient musics into an invitation to surrender spiritually and physically.
[…]
With his turntable mixing genius on full bore, DJ Cheb i Sabbah aligns these songs and sounds, creating a seamless flow that lends itself well to ecstatic movement or physical energy expulsion before deeper meditations. Crank it up when unwinding in a flurry of ecstatic dancing after a hard day, or late at night at a party when you want the mood to go deep; with all the trouble in the Middle East, maybe your dancing in the name of La Kahena will unite the tribes once more, or at any rate give you an inner picture of a world too ancient and exotic to ever fully understand except through the time-melting ecstasy of music.

Publicités

Les commentaires sont fermés.