Lundi magique d’inspiration pour parler à ma place : 2 articles en 1 !

Par défaut

Parler à ma place «le bon vieux truc, lancer une action militaire à l’étranger !»

J’ai déjà tweeté la vidéo mais par ailleurs, j’ai reçu par mail ce message alors je publie le tout sur mon blog…
On en prend plein la gueule…! Voici donc la vidéo que vous ne verrez jamais dans les médias français, ils sont tous culs et chemise avec ce gouvernement nauséabond !

Pour voir ce genre d’info vous devez aller sur les chaines anglaises ou US…

Hollande s’est tout simplement fait humilier, il n’y a pas d’autres mots pour qualifier ce qu’il a vécu là bas … et oui c’est pas le Mali l’UE…

Tout d’abord parce que Merkel l’a clairement désavoué en ralliant David Cameron sur un budget au rabais, et oui, NOUS N’AVONS PLUS LES MOYENS !!!
et ensuite par Nigel Farage qui lui a tout simplement dit ses 4 vérités …

HONTE AUX MEDIAS FRANCAIS !
REGARDEZ BIEN CETTE VIDEO, PARTAGEZ LA EN MASSE, IL FAUT QUE TOUT LE MONDE VOIT A QUEL POINT NOTRE PRESIDENT SE FAIT RIDICULISER…

TVQuenelle – Publiée le 7 févr. 2013
Nigel Farage dit ses quatres vérités au flan François Hollande.
Le leader de l’UKIP affirme en effet que la France et l’Allemagne ne pourront pas rester ensemble dans la même union monétaire.
De plus, il dit que pour masquer nos problèmes économiques, Hollande a utilisé le vieux truc de l’intervention militaire à l’étranger.

Lundi magique d’inspiration : Petite leçon d’Europe par Jean Gabin dans « Le président »

Mise en ligne le 18 sept. 2010 par 6toyenvid

Un monumental Jean Gabin dans le film « Le président » qui expose à l’assemblée nationale sa vision de l’Europe , des conflit d’intérêts , des connivences , les banques et le pétrole tout y passe .

Biographie du film :

Le Président est un film français réalisé par Henri Verneuil, sorti en 1961. Dialogue : Michel Audiard , avec notamment Jean Gabin , Bernard Blier .

Synopsis :

Ancien président du Conseil, Émile Beaufort consacre l’essentiel de son temps à écrire ses mémoires qu’il dicte à sa secrétaire, Mlle Millerand.

À l’occasion d’une grave crise politique ministérielle, les journaux annoncent la probable nomination par le président de la République de Philippe Chalamont, président du Groupe des Indépendants Républicains à la Chambre des députés.

Or, une quinzaine d’années auparavant, cet homme politique, intelligent, fin et galant et, à l’époque, directeur du cabinet à la présidence du Conseil fut à l’origine d’un scandale financier qui a coûté près de 3 milliards de francs anciens à la France. Blessé de cette trahison, le président Beaufort le limogea de son poste et garda les aveux écrits de Chalamont.

Mais, coup de théâtre, Chalamont revient avec l’ambition de devenir le chef du gouvernement. Brandissant la menace de donner la lettre à la presse, Beaufort contraint Chalamont à réfléchir aux conséquences s’il acceptait la proposition du chef de l’Etat…

Les commentaires sont fermés.