De l’appétit pour la destruction révèle l’EIA #Chine #Madagascar

Par défaut

Je me suis toujours posée la question comment ANDRY RAJOELINA peut vivre aussi LUXUEUSEMENT dans SON pays complètement dévasté par la pauvreté. Et comment son poulain va poursuivre son travail. Voici la réponse…

En Novembre 2012, l’EIA a publié Appetite for Destruction, un rapport détaillant comment la Chine est maintenant le plus grand importateur et consommateur mondial de bois illégal, et exposer les sociétés chinoises impliquées dans la sécurisation du bois illégal des pays fournisseurs tels que le Mozambique, le Myanmar et beaucoup d’autres.

Le rapport peut être téléchargé en anglais et en chinois

Et voici des extraits d’articles (tous en anglais) en lien avec ce rapport et librement traduits par mes soins avec l’aide de Google.

Undercover and on the trail of China’s stolen timber

Novembre 2012

Connaissez-vous les besoins de la Chine en grumes et bois en réalité? L’année dernière, la Chine a importé au moins 18,5 millions de mètres cubes de grumes illégales et sciages. Cela fait 3,7 milliards de dollars. Pour mettre cela en perspective, vous pouvez remplir le stade olympique de Pékin plus de six fois!

La croissance économique de la Chine, avec une interdiction de l’exploitation forestière nationale, signifie que son besoin de matières premières et de bois est insatiable. La politique de la Chine pour promouvoir les importations de matières premières et les exportations de produits finis en bois contribuent à stimuler la déforestation massive dans le monde entier et dans le présent rapport, nous avons tenté de répondre à certains de ces pays.
Outre les conséquences terribles de déforestation sur les populations et la biodiversité, cette pratique illégale dans le monde entier engagée par les entreprises d’exploitation forestière chinoise, complices avec les fonctionnaires corrompus dans les pays producteurs, entraîne la corruption et la mauvaise gouvernance et, pire encore, la pauvreté […].

Et l’article se termine par cette terrible phrase prononcée par un importateur chinois “Soon the trees will be cut. Without the trees there will be only mountains. So we will look into mining them.” Bientôt il n’y aura plus d’arbres. Il reste les montagnes. Nous allons donc creuser des mines.

China: Top buyer of illegal timber drives deforestation

Novembre 2012

La Chine, la superpuissance émergente et la deuxième plus grande économie du monde, avec sa croissance exponentielle dévaste les forêts dans un commerce de plusieurs milliards de dollars par an.Dans le nouveau rapport Appetite for Destruction : China’s Trade in Illegal Timber, lancé aujourd’hui à Pékin , l’Environmental Investigation Agency , basée à Londres (EIA ) révèle que la Chine est maintenant le plus grand consommateur mondial de bois illégal , l’importation de bois volé par les syndicats du crime organisé sur une grande échelle .
Au cours des 10 dernières années, des progrès importants ont été faits pour protéger le rétrécissement des forêts du monde entier contre les effets dévastateurs de l’exploitation forestière illégale. Les États-Unis, l’Union européenne et l’Australie, grands consommateurs de bois, ont maintenant pris des mesures législatives visant à exclure le bois volé de leurs marchés , tandis que les pays producteurs clés comme l’Indonésie ont considérablement renforcé leur lutte contre l’exploitation forestière illégale .

Pourtant, bien que la Chine ait pris des mesures vigoureuses et louables pour protéger et redévelopper ses propres forêts , il a en même temps nourri une industrie de transformation du bois vaste et vorace tributaire de l’importation de la plupart de ses matières premières .
« La Chine exporte maintenant efficacement la déforestation dans le monde entier « , a déclaré Faith Doherty , responsable de la campagne Forêts de l’EIA .
 » Tout progrès significatif en outre à protéger les forêts du monde est compromise à moins que le gouvernement chinois agisse rapidement et résolument à renforcer de manière significative sa mise en application et s’assurer que le bois illégal est interdit de ses marchés . « 

Depuis 2004, l’EIA a mené des enquêtes sur le terrain dans les flux de bois illicites, y compris le travail d’infiltration et se présentant comme acheteurs de bois, en Chine , l’Indonésie , le Laos , Madagascar , Mozambique , Myanmar , Extrême-Orient russe et le Vietnam .

Appetite for Destruction examine l’étendue et les effets de consommation vorace de la Chine sur ces pays, et dispose de plusieurs études de cas de pays dont les forêts sont gravement appauvri .

“This report makes a clear and concise case for action by China,” added Doherty. “The burden of making any further progress in the international fight against deforestation, illegal logging and the criminal networks behind it now rests squarely on its shoulders.”

En plus du rapport, l’EIA publie un court métrage sur la question, il peut être téléchargé et intégré ici

Pour info, voici des résultats sur mes recherches à propos de Madagascar sur le site de l’EIA

Les commentaires sont fermés.