Archives Mensuelles: mai 2017

La diplomatie au plus haut niveau entre 2 gamins en cour de récré

Par défaut

macron trump

crédit photo : slate.fr

« Hangin’ Tough » by New Kids On The Block

Oh, oh, oh, oh, oh. Oh, oh, oh, oh, oh.
Everybody’s always talkin’ ’bout who’s on top.
[Rap:] Don’t cross our path ’cause you’re gonna get stomped.
We ain’t gonna give anybody any slack.
[Rap:] And if you try to keep us down we’re gonna come right back,
and you know we’re
Hangin’ tough, hangin’ tough, hangin’ tough.
[Rap:] Are you tough enough?
Hangin’ tough, hangin’ tough, hangin’ tough.
[Rap:] We’re rough.

Et si nous refaisions le monde du travail ? #CitoyensResponsables

Par défaut

En reparcourant Chemin faisant (tout en bas de mon blog) , j’ai découvert tout ce qui suit. Haut les cœurs Citoyens ! Et n’oubliez pas de regarder la vidéo tout en bas de ce post que j’ai trouvée ailleurs…

Refaire le monde du travail, une alternative à l’ubérisation de l’économie – Le Labo de l’ESS

Publié le 14 décembre 2016
Vient de paraître aux éditions Repas : «Refaire le monde du travail, une alternative à l’ubérisation» de Sandrino Graceffa, une analyse de l’évolution du monde du travail et des mutations qui s’y opèrent et une proposition de pistes concrètes pour accompagner le changement dans une perspective de progrès social.
Le livre de Sandrino Graceffa installe la problématique du travail et de l’entreprise au cœur des enjeux à relever pour les prochaines années, dans un contexte de mutation forte des paradigmes liés au travail, comme en témoigne le chantier « Nouvelles formes d’emploi » ouvert en 2016 par le Labo de l’ESS.
En tant qu’administrateur délégué du groupe SMart, son expérience lui permet d’imaginer ce que sera le travail demain en s’appuyant sur le portrait-robot des membres de SMart : un travailleur cumulant l’emploi discontinu, une grande mobilité, plusieurs clients, une multiplicité de métiers et d’activités, tantôt alimentaires, tantôt désintéressés et engagés, voire alliant les deux. Sandrino Graceffa cherche à dépasser l’alternative entre travail salarié subordonné et travail indépendant précarisé et à analyser le phénomène d’ »ubérisation » du travail.
Refaire le monde du travail, une alternative à l’ubérisation, Sandrino Graceffa, éditions Repas, novembre 2016

Nouvelles formes d’emploi – Le Labo de l’ESS

Les notions d’emploi, de travail ou encore d’activité sont aujourd’hui bouleversées par les transformations économiques en cours. Cela nous oblige à réfléchir au modèle de référence pour le faire évoluer tout en maintenant la protection sociale, socle de la société française. L’érosion de l’emploi devient une tendance de fond avec des conséquences sociales majeures. Dans ce contexte, le Labo de l’ESS a lancé un groupe de travail en 2016 pour recueillir et caractériser des nouvelles réponses à ces problématiques et pour faire des propositions favorables à leur développement.
Nouvelles technologies, compétition internationale, financiarisation intensive ou encore nouvelles économies : ces tendances de fond affectent la notion d’emploi telle que nous la connaissions jusqu’à présent. Les pays de l’OCDE connaissent aujourd’hui une érosion tendancielle de l’emploi et la France est particulièrement contre performante dans sa zone. Sa croissance faible affecte sa capacité à créer des emplois, tandis que sa démographie la contraint à en créer davantage.

Par nécessité ou par faute de proposition, les attentes des travailleurs ou des nouveaux demandeurs d’emploi, en particulier les jeunes, évoluent : désir d’ouverture, d’autonomie, d’innovation, recherche de sens, … mais non au prix de l’insécurité ou de la précarité.
En 2016, le Labo de l’ESS a décidé d’apporter sa contribution au débat, convaincu que les acteurs de l’ESS doivent participer à cette recomposition et lui insuffler leurs valeurs de coopération, d’ancrage local et de lien social. Ainsi est né le groupe de travail «Nouvelles formes d’emploi», sous la présidence de Christiane Demontès et composé d’une trentaine de professionnels et spécialistes de ces enjeux. Début 2017, paraît la publication issue de leur année de travail : «Transformer l’emploi, redonner du sens au travail».
Leur approche s’appuie sur la démarche «bottom up» caractéristique du Labo de l’ESS : analyser les pratiques des structures qui innovent et proposent aujourd’hui des réponses à ces mutations – comme les Coopératives d’Activité et d’Empoi (CAE), les entreprises de l’Insertion par l’Activité Economique (IAE), les Tiers-Lieux, les Groupements d’employeurs (GE), les Société Coopératives et participatives de production (Scop), les Sociétés coopératives d’intérêts collectifs (SCIC), les Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE).
Le Labo de l’ESS contribue ainsi à construire les axes structurants des formes d’emploi non standards qui se développent et à définir des nouvelles formes d’emploi positives pour demain.

Transformer l’emploi, redonner du sens au travail – Le Labo de l’ESS

Publication du groupe de travail « Nouvelles Formes d’Emploi » du Labo de l’ESS parue en février 2017
L’emploi et le travail se transforment depuis 30 ans : précarisation, perte de sens… À quoi aboutiront ces transformations ? À une société totalement libérale, de «précariat généralisé», où chacun se devrait de devenir l’»entrepreneur de lui-même», avec – ou pas – un filet de protection minimal ? Ou bien à une nouvelle forme de conciliation entre autonomie et protection, qui bénéficierait autant aux travailleurs qu’aux entreprises ?

Télécharger la publication ici

Extrait de l’édito du document :
Par sa capacité à accompagner les transformations économiques dans une approche respectueuse de l’Homme, l’ESS confirme qu’elle constitue un laboratoire d’innovations sociales passionnant, là où se construit l’emploi de demain. A l’heure où l’innovation est reconnue comme une des clefs de notre avenir, cet apport unique de l’ESS doit être soutenu.

« L’alchimie de l’écosystème financier solidaire » : Publication du Labo de l’ESS

Publié le 27 mars 2017
Le Labo de l’ESS fait paraître L’alchimie de l’écosystème financier solidaire, publication du groupe de travail Banques et territoires qui s’intéresse au financement et à l’accompagnement des TPE implantées sur les territoires fragiles et des structures de l’ESS.
Le groupe de travail «Banques et Territoires» du Labo de l’ESS a travaillé pendant un an sur les enjeux du financement et de l’accompagnement des TPE implantées sur les territoires fragiles et des structures de l’ESS.
Nous partons du constat qu’il existe des projets porteurs d’utilité et de cohésion sociale qui sont trop peu ou mal financés. Ces projets sont souvent de petite taille et sont représentatifs d’une réelle diversité entrepreneuriale.
La publication L’alchimie de l’écosystème financier et solidaire s’appuie sur une expérimentation menée par le Crédit Agricole Franche-Comté en partenariat avec le Labo de l’ESS et sur une quinzaine d’autres initiatives articulant financement et accompagnement des entrepreneurs de TPE et de l’ESS : y sont analysées des solutions concrètes portées par des réseaux bancaires, des organismes d’accompagnement et de financement solidaire, des collectivités locales…

Douze propositions émergent de ces réflexions, construites autour de trois axes :

  • Mieux faire connaître et promouvoir les organismes financiers et d’accompagnement solidaire.
  • Pérenniser le financement des réseaux d’accompagnement.
  • Développer des outils de suivi et de mesure au service des projets de l’économie sociale et solidaire.

La publication est complétée par un Cahier de pratiques et d’initiatives inspirantes, qui présente le travail des Opérateurs de Financement et d’Accompagnement Solidaire (OFAS) en 10 encadrés ainsi que les initiatives ayant inspiré le groupe de travail en charge de ce projet en 14 fiches.
Télécharger la publication
L’alchimie de l’écosystème financier solidaire…
Télécharger le Cahier de pratiques et d’initiatives inspirantes…

Rencontre «Coopérer & innover en faveur des territoires» – par Le Labo de l’ESS

Le Labo de l’ESS vous invite à la Rencontre qui présentera la publication des résultats de notre enquête.
Quand : Le 05 juillet 2017 de 14:30 à 19:30
Où : A Paris (le lieu vous sera communiqué prochainement)
La publication «Coopérer et innover en faveur des territoires» paraîtra au format numérique en amont de l’événement afin de nourrir les débats : vous serez informé/e prochainement de sa sortie. Elle sera disponible au format papier lors de la rencontre.
En 2016, le Labo de l’ESS s’est engagé dans une analyse de l’activité des Pôles Territoriaux de Coopération Économique (PTCE). Travail d’importance pour valoriser les projets mis en oeuvre par les acteurs investis dans ces pôles, cette enquête a pour objectif de proposer des pistes de réflexion et de conforter l’émergence et à la consolidation des Pôles.

Pour une écologie entrepreneuriale! – Challenges.fr

Les vidéos de l’ESSEC – Le 12.05.2017 à 12h00 
VIDEO – Si nous sommes, pour beaucoup, sensibles à l’écosystème biologique de notre planète, sommes-nous également sensible à la richesse de nos écosystèmes entrepreneuriaux ? Découvrez en trois minutes ce que l’on doit appeler l’Ecologie entrepreneuriale et quelles en sont les conséquences sur le management de nos économies. L’explication de Fabrice Cavarretta, Professeur de Management à l’ESSEC Business School.

Regarder la vidéo ici 

Une vidéo à diffuser à volonté !!! #videosvirales