«Après quoi est-ce que je cours ?» demande Akbar Ahmed

Par défaut

1/ Voici un très bel article à lire absolument sur le site du Service de Presse Common Ground  publié dans l’édition du 13 janvier dernier et concernant la poésie et la prose d’Akbar Ahmed pour parler de la compréhension interreligieuse. Magnifique !!!

La mission interreligieuse d’Akbar Ahmed passe par la poésie et la prose par Mark Scheel
13 janvier 2012
Shawnee Mission (Kansas) – Faisant l’éloge du nouveau recueil de poésies de l’ambassadeur Akbar Ahmed, Suspended Somewhere Between : A Book of Verse (Suspendu quelque part, à mi-chemin : un recueil de vers), Greg Mortenson, auteur de Three Cups of Tea (édité en français sous le titre : Trois tasses de thé), fait remarquer «Toute personne souhaitant comprendre l’Islam aujourd’hui se doit de lire le recueil d’Akbar Ahmed. Il nous est offert de rares aperçus des dilemmes, des peines et du découragement, mais en fin de compte de l’amour et de l’espoir animant les musulmans au travers des poésies de ce véritable homme de la renaissance.» Dans un monde trop souvent divisé autour de questions religieuses et culturelles, le travail d’Akbar Ahmed procure un modèle important de ce qui peut être accompli grâce à l’entente interreligieuse.

Lors d’une escale à l’Université du Missouri, Kansas City au cours d’une tournée de promotion de son livre, Akbar Ahmed, titulaire de la chaire Ibn Khaldun en études islamiques à l’Université américaine de Washington, DC et ancien ambassadeur pakistanais au Royaume-Uni, raconte que ses expériences de vie, exprimées sous forme artistique dans son recueil de poésies, «…reflètent notre situation actuelle, en ce sens que nous sommes de plus en plus comme suspendus quelque part entre cultures, lieux, personnes et périodes .» Un des plus grands défis qu’aura à affronter l’humanité sera la quête de la tolérance et le respect mutuel entre tous les êtres humains et toutes les nations. Et Akbar Ahmed réitère son engagement de longue date dans cette quête grâce à la promotion du dialogue interreligieux et en jetant des ponts entre les personnes d’origines ethniques différentes et de croyances religieuses divergentes.

Décrit par la BBC comme «une autorité mondiale sur l’Islam contemporain», Akbar Ahmed est également le «First Distinguished Chair of Middle East and Islamic Studies» (Premier titulaire distingué de la chaire d’Etudes du Moyen-Orient et de l’Islam) à l’Académie navale d’Annapolis, Maryland. Il est aussi «nonresident senior fellow» (attaché de recherche principal non résident) à la «Brookings Institution», un laboratoire d’idées basé à Washington, DC. Ses positions témoignent de son dévouement à rencontrer les leaders d’autres croyances religieuses afin de promouvoir des efforts collaboratifs et des entreprises communes dans un contexte d’harmonie religieuse et de compréhension interreligieuse.

Dans son livre publié en 2007 Journey into Islam : The Crisis of Globalization (Un voyage à travers l’Islam : la crise de la globalisation) Akbar Ahmed fait la chronique de ses expériences à la tête d’un groupe de jeunes Américains en tournée dans les trois principales régions musulmanes du monde : le Moyen-Orient, l’Asie du Sud et l’Asie de l’Est. Ils ont recueilli auprès des musulmans de chaque pays des informations au moyen de questionnaires détaillés, ils ont participé à des séminaires, à des discussions au cours de déjeuners et ils ont mené des conversations informelles, s’engageant dans des dialogues francs et directs ayant pour sujets les différences religieuses, politiques et culturelles aussi bien que des thèmes leur permettant potentiellement de trouver un terrain d’entente.

Cette aventure a conduit à la réalisation d’un projet similaire avec de jeunes Américains baptisé «Journey to America» (un voyage en Amérique) au cours duquel son équipe a voyagé dans plus de 75 villes et 100 mosquées en cherchant à comprendre la communauté musulmane des Etats-Unis, jusqu’alors largement déconsidérée. Un film a par la suite été réalisé à partir de cette étude et a été diffusé dans des campus et au cours de festivals cinématographiques de par le monde. Un livre a également été publié en 2010 par les éditions de la Brookings Institution sous le titre Journey into America : The Challenge of Islam (voyage à travers les Etats-Unis : le défi de l’Islam). Comme on peut le lire sur le site internet du projet «Journey into America», l’étude «explore et documente comment les musulmans s’intègrent dans la société américaine, cherchant à situer l’expérience des musulmans américains dans le contexte plus large de l’identité américaine. Ce faisant cette étude offre une contribution majeure à l’étude de l’histoire et de la culture américaine.»

Utilisant différents médias pour relayer son message de coexistence pacifique, Akbar Ahmed s’est aussi aventuré du côté de la dramaturgie et sa pièce Noor, qui a été décrite par le Washington Post comme «une ode à la tolérance religieuse», a été produite sur de nombreuses scènes. La trame raconte l’enlèvement d’une jeune femme nommée Noor et de ses trois frères : un adepte du Soufisme, un bureaucrate laïque et un fondamentaliste, qui tous trois représentent les courants présents dans les communautés musulmanes modernes selon Akbar Ahmed.

Dans la préface de son recueil de poésies Akbar Ahmed déclare, «j’ai beaucoup voyagé, beaucoup vu, beaucoup souffert mais j’ai aussi énormément apprécié les gens que j’ai rencontrés et les endroits que j’ai visités.» Dans son poème final, intitulé «What is it that I seek ?» (Après quoi est-ce que je cours ?), il nous offre un résumé poétique fascinant sur ce qui amène à la compréhension interreligieuse et à l’acceptation chez les personnes qu’il a rencontrées au cours de sa vie de voyages.

«It is God’s greatest gift
It raises us high above
It is the bridge over the rift
It is love, love, love»

(C’est le plus grand don de Dieu
Il nous élève
C’est le pont sur le fossé
C’est l’amour, l’amour, l’amour)

###

*Mark Scheel est écrivain et ancien rédacteur, basé à Shawnee Mission (Kansas). Il est actuellement en train de rédiger une nouvelle parlant de thèmes interreligieux. Article rédigé pour le Service de presse de Common Ground (CGNews).

2/ Visualisez également la vidéo avec Jon Stewart :

Thursday August 5, 2010

Publicités

Les commentaires sont fermés.