Un Défi pour l’Afrique – Wangari Maathai

Nous avons pris le mauvais autobus. C’est ainsi que Wangari Maathai, Prix Nobel de la Paix en 2004, introduit son livre Un Défi pour l’Afrique [i].

[…] Pourtant, comme je voudrais ici le montrer, si les défis qui se posent à l’Afrique trouvent leur origine dans les politiques nationales et internationales (qui, aujourd’hui comme par le passé, jouent un rôle clé dans la détermination de l’avenir de l’Afrique), ils sont aussi d’ordre moral, spirituel, culturel, voire psychologique […] l’état de l’Afrique est indissociablement lié à celui du reste du monde. Nous partageons tous une seule et même planète et nous formons une seule et même humanité. C’est là une réalité à laquelle nous ne pouvons échapper […]

Alors, entre Amin Maalouf qui dit que nous sommes entrés dans le XXIème siècle sans boussole [ii], et Wangari Maathai qui dit que nous avons pris le mauvais autobus, où allons-nous alors ? Il est où le gouvernail ?

Depuis 30 ans, Wangari Maathai prône de semer des arbres autant que des idées. C’est sur le continent noir que commence cette croisade. [Page 10], j’ai écrit le livre à l’intention de tous ceux qui s’intéressent au sort du continent africain – du grand public jusqu’aux chefs d’Etat, en passant par les militants, les spécialistes du développement et les responsables gouvernementaux. Je souhaite expliquer et élucider un certain nombre de choses, mais aussi sensibiliser et peut-être surtout encourager toutes les parties concernées à prendre à bras-le-corps les défis que l’Afrique doit aujourd’hui relever.

Un défi pour l’Afrique s’articule sur cinq grandes parties :

  1. La face contemporaine et les contextes culturel et historique de ces défis
  2. Leurs contextes économique, politique et international ainsi que la mesure de leur ampleur
  3. La question du leadership et de la bonne gouvernance, aussi bien au sommet de l’Etat qu’à la base de la société
  4. Le lien complexe et problématique entre identité nationale et Etat-Nation dans l’Afrique moderne
  5. L’environnement au cœur des défis écologiques auxquels est confrontée l’Afrique – la clé de leurs solutions.

Voilà donc une présentation sommaire du livre que je suis en train de lire actuellement. Je n’en dis pas plus pour vous pousser à le lire également…Oui, je suis comme ça🙂

Et sur le Net, j’ai rassemblé quelques articles et/ou liens qui me semblent correspondre à la relève de ces défis…J’espère en trouver d’autres pour alimenter cette page au fur et à mesure…

Playing For Change – The Change is Here


Ajoutée par PlayingForChange le 13 févr. 2012
Three of Africa’s greatest musicians visit the PFCF’s music school in Kirina, Mali.
Support this program by voting here: http://www.cultivatewines.com/cause/6178/

L’autre Afrique, celle d’aujourd’hui, celle du 21ème siècle

Afrology – Think tank africain dirigé par le Dr. Yves Ekoué Amaïzo

Le groupe Afrology comprend un think tank qui se consacre à l’élaboration et à la diffusion de solutions de politique publique, dans le but d’influencer les acteurs du processus de décision politique en Afrique. Le think tank d’Afrology est une structure indépendante sans aucun but lucratif, et se positionne comme une source transparente et fiable d’analyses et d’informations pour assister les recherches de solution et évaluations des décideurs politiques. Afrology a pour objectif de proposer des solutions de politique publique novatrices et d’être un forum consultatif pour de nouvelles idées pour le continent africain.

Les objectifs d’Afrology:

  • partager une vision de l’actualité socio-économique avec différents acteurs écrivains, économistes, juristes, informaticiens, comptables et autres;
  • recueillir sur le net, commenter et mettre à disposition des lecteurs quelques textes sélectionnés sur l’actualité;
  • produire une analyse opérationnelle sur la politique et le développement, à travers l’analyse des programmes et théories en présence sur le continent.

Le but: Créer un véritable espace de réflexion et de débats sur le continent africain.

Pour son travail, Afrology (centre de réflexion et débats) s’appuie sur différents acteurs et partenaires de la diaspora.

L’Afrique s’éveilleThierry Téné

L’actualité africaine de la croissance verte, du social-green business, de la RSE, ISR et HQSE

L’Afrique doit avoir son propre modèle de RSE– ITW Thierry Téné sur Youphil

Contributeur Sonia Eyaan (Green et Vert)  09/09/2011
Interview de Thierry Téné, directeur de A2D Conseil et co-fondateur de l’Institut Afrique RSE.
Thierry Téné organise du 8 au 10 novembre 2011 à Douala au Cameroun, en partenariat avec le GICAM, la principale organisation patronale du Cameroun, le premier forum international de la RSE en Afrique.

African Innovators: Connection, Collaboration & Community (Makerfaireafrica.com) – Extrait

[…]We are all connected.
Entrepreneurs enjoy helping other entrepreneurs.  Learning from one another, sharing with one another. Each and every entrepreneur and innovator has something to share, and something to learn from other people. How does it work? How does it make money? Who is the market? What are they overlooking? Who else should they talk to? What are related revenue streams? How will it get marketed? Should the idea be made more simple, or more complex?
When innovators and entrepreneurs connect at Maker Faire Africa they can share what they’ve learned and what they need to learn about with one another. Perhaps they are a truly innovative inventor but not the person to run and grow they company and need a co-founder.  They can find that at Maker Faire Africa. Maybe they are the person that can run the company and grow the idea by need help with sales, marketing and distribution.  They can also look to build those relationships at Maker Faire Africa as well.[…]

1BUT – L’éducation pour tous
QUEEN RANIA OF JORDAN  1GOAL Co-chair
« Un enfant dont la mère sait lire a 50 % de chances supplémentaires de survivre après l’âge de cinq ans. »

Empowering Women
UNDP Gender videos

Women for Women
Changing the World One Woman At A Time
Zainab Salbi Founder : Every once in a while a new voice emerges with the power to change the world. Zainab Salbi, activist and social entrepreneur, is such a voice.”

Un milliard d’Africains pour construire l’avenir Par RFI
Sans contrôle rapide de la démographie comme de l’urbanisation, l’échec économique, social et politique -qui interdirait alors une démocratie « heureuse »- nous apparaît trop certain.
R. Dumont. Démocratie pour l’Afrique. 1990.

OPERA-VILLAGE EN AFRIQUE – OPERNDORF AFRIKA

Le rêve de Christophe Schlingensief se réalise «Apprendre de l’Afrique»
Près de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, se développe déjà depuis janvier 2010 l’OPERNDORF AFRIKA avec une école, des classes de cinéma et de musique, des ateliers, des entrepôts, des habitations, des maisons d’hôtes, une cantine, des bureaux, un café, des lotissements, un terrain de football, des terrains agricoles, un restaurant, une infirmerie, une scène de théâtre et une salle des fêtes et des salles de répétitions. Sur place, avec les habitants et en partant de leurs nécessités et leurs possibilités, il doit se développer empiriquement, de l’intérieur vers l’extérieur, comme une coquille d’escargot.

Afri-Tech Summit

Afri-Tech Johannesburg Summit: Off the beaten track (copperbridgemedia)
Date :September 3rd, 2011, Posted in : Internet marketing
The landmark Afri-Tech digital marketing summit in Nairobi witnessed a multi-continental participation and collaboration between the pundits and the entrepreneurs. Buoyed by the response and the support from all quarters, Afri-Tech is all set to host a  multi-dimensional summit in Johannesburg, South Africa. The event is aimed at crafting cross-functional solutions for the holistic social and economic development of Africa – in collaboration with some of the most acclaimed innovators and strategists in the fields of health, education, science & technology and digital marketing.

Afri-Tech Kenya 2011: A historic summit for Africa (copperbridgemedia)
Date :January 7th, 2011, Posted in : CopperBridge Event
The rules of economic engagement and business transactions have been transformed by the adoption of various online tools and technologies. The democratic nature of digital marketing technology has been instrumental in alleviating unemployment and poverty from some of the most underdeveloped regions of the world and at the same time it has created a global platform for research and collaboration.  Afri-Tech has been diligently engaged in bringing the virtues and benefits of digital marketing to the African business community.

L’utilisation de la téléphonie mobile par les pays émergents

The most practical means of  #communication and #business transaction for the #developingworld – #MobileMarketing: The#China&#IndiaFactor http://bit.ly/fhL8mn

Révolution numérique dans les pays en développement. L’exemple africain de BONJAWO Jacques

Présenté sur cdurable.info par David Naulin
Éditeur : Dunod – Date de publication : Janvier 2011 – 192 pages – EAN13 : 9782100553853 – Prix public : 19 €
Les TIC (technologies de l’information et de la communication) sont la révolution technologique de la seconde moitié du XXe siècle. Longtemps réservées aux pays industrialisés, elles ont un rôle vital à jouer dans le reste du monde et représentent une formidable opportunité pour les pays en développement.
[…] Extrait : Avant-propos par Jacques Bonjawo
L’Afrique est un continent chargé d’histoire mais aussi plein d’avenir. Berceau de l’Humanité et de la civilisation, elle est aujourd’hui riche d’une population d’un milliard d’habitants qui en fait le plus jeune de tous les continents. C’est pourquoi elle peut et doit se faire entendre, beaucoup mieux qu’elle ne l’a fait jusqu’à présent, sur la scène internationale. Cela passe notamment par un changement d’attitude des Africains, le fatalisme devant céder la place à l’offensive. En effet, si l’Afrique veut « épouser son siècle », la responsabilité de la doter de structures démocratiques et d’en améliorer la gouvernance incombe au premier chef aux Africains eux-mêmes. Cela constitue même, à mes yeux, un préalable à son développement économique, même si les deux actions doivent bien entendu être menées conjointement. Le président Obama ne dit pas autre chose quand, en visite au Ghana en juillet 2009, il déclare : « nous devons commencer par ce postulat simple : l’avenir de l’Afrique appartient aux Africains eux-mêmes », avant d’ajouter : « le développement dépend de la bonne gouvernance. C’est un ingrédient qui a fait défaut pendant beaucoup trop longtemps, dans beaucoup trop d’endroits ».

Wangari Maathai: Money Alone Won’t Help Africa

ForaTv | 30 juin 2009
Complete video at: http://fora.tv/2009/04/21/Wangari_Maathai_The_Challenge_for_Africa
Nobel laureate Wangari Maathai argues that well-intentioned aid to Africa may have unexpected negative consequences. She draws from Sharon Stone’s pledge to buy anti-malaria bed nets in Tanzania to explain why money alone will not solve Africa’s problems.

Dambisa Moyo: Stop Sending Aid to Africa

ForaTv | 7 juillet 2009

Complete video at:http://fora.tv/2009/06/05/Uncommon_Knowledge_Dambisa_Moyo
Economist and author Dambisa Moyo responds to her critics, explaining the long-term impact that charitable HIV/AIDS programs will have on building sustainable economies in Africa. She theorizes that such financial contributions allow African governments to be dependent on other world powers.

The future of giving to Africa (Baobab)

Oct 1st 2010, 11:46 by J.L. | NAIROBI and NEW YORK
JOHN MCARTHUR is the brain behind the brain of Professor Jeffrey Sachs. Mr McArthur heads Millennium Promise, the philanthropic arm of Mr Sachs’s oft-praised and much-criticised Millennium Villages. Week in, week out, he tries to persuade companies and rich individuals to underwrite some of the running costs of the villages. There are 80 of them, in 10 countries. Mr Sachs conceived the villages as a  solution to the end of poverty in Africa. A $5m disbursement to each village, over five years, in a range of projects, was meant to germinate success in surrounding communities. Many of the villages have been successful, lessons have been learned, but they have not yet been scaled up to a point of significance.
Mr McArthur represents the pro-aid school of thought, which argues that aid to poor countries has been insufficient and poorly spent. Sceptics say projects like the Millennium Villages hog too much money and dialogue for too little in return. For a typical exchange between the two sides, listen here. Baobab talked to Mr McArthur about aid to Africa and the continent’s prospects.

Celebrating Progress Africa : Changing The Africa Conversation

At CP-Africa, we choose to celebrate what is right about Africa. Through partnerships with organizations online and on the ground, we hope to create a paradigm shift amongst Africans everywhere and offer a space for inspiration and creativity.

Afriversity : Releasing The Potential

Afriversity | 21 octobre 2009
Afriversity is a not-for-profit organisation working to release existing entrepreneurial potential in Africa. We offer a practical and individualised entrepreneurial development programme that combines hands-on business education, training and incubation, designed to help budding entrepreneurs. We call these highly confident individuals Afripreneurs – motivated and honed with the skills and drive to create, manage and grow successful businesses. The idea of not only training but providing a second tier and incubation period for the Afripreneurs provides all necessary resources giving them the best possible chance of succeeding.
Afripreneurs don’t just learn about business, they live it. Throughout the process they work on business ideas, new ventures or their existing business – moving the ventures to reality or new levels of growth.

Africa is the Future

Tuesday, 28 September 2010
I am not the first to make this statement or proudly declare this truth. Yes – that’s right – truth! Africa is the future! According to one
McKinsey article I read the African economy is set to continue growing, with a higher rate of return on foreign investment in Africa than in any other developing region. At this junction I feel I must disclose something: I am, amongst other roles, a proud patriotic African. I am absolutely in love with my continent.

Protéger la forêt gabonaise, c’est servir le pays tout entier (goodplanet.info)

Marc Ona Essangui est à la Une de La Newsletter de GoodPlanet.info en date du 13/07/2010
Lauréat du Prix Goldman pour l’environnement en 2009 pour son combat en faveur de la préservation du Parc national d’Ivindo au Gabon, Marc Ona Essangui revient pour GoodPlanet Info sur les activités de son association, Brainforest, et notamment sur le rôle qu’elle a joué dans le dossier Bélinga. Ce nom désigne un projet d’exploitation minière qui prévoyait la construction d’une mine, d’un barrage, d’un chemin de fer, d’une route et d’un port en eaux profondes en plein cœur du parc national d’Ivindo au Nord-est du Gabon et à proximité des chutes Kongou – parmi les plus belles d’Afrique.

Can « Africa » get a make-over? (economist.com/blog/baobab)

Sep 15th 2010, 16:33 by J.L. | NAIROBI
IF AFRICA’S boosters and detractors agree on one thing, it is that the continent’s image is poor. No matter how hard the boosters try to sell the wares of this vast and diverse continent, they find it hard to shake off clichés about “heart of darkness” or television images of the emaciated fly-blown child. That is why the football World Cup, held successfully in South Africa, was so important. It was a rare month of good press coverage for the continent. Now a group called the Africa Leadership Retreat is trying to ride this wave of goodwill by bringing Africa’s marketing brains together to promote a brighter image for the continent with a so-called
Africa 2.0 initiative”.
Branding a country is hard enough, let alone a whole continent, says Julian Smallwood of Havas, a French advertising firm. If a country sells itself as business friendly, it needs to fulfil its promises. That makes branding a continent a lot harder. The swankiest advertising campaigns can be ruined by the antics of a dictator—Muammar Qaddafi, for example—or by the sudden outbreak of a new war or famine.

“Africa Leadership Retreat”

Quand je disais qu’un nouveau chapitre se dessine…

A vision for strong and sustainable growth
Through a series of Think-Tanks and discussion forums allowing for debates, interviews, panel discussions and presentations, six key themes are the focus this year:
– Oil, Gas & Mining: Redistribution of wealth at local level and lessons learned thus far
– Infrastructure, Energy, Telecoms & Manufacturing: Identifying new directions and opportunities
– Agribusiness and Tourism: Why and how Africa should capitalise on its ‘Green Gold’
– Banking and financial institutions: How to make them greater actors of change
– Investment Climate and Foreign Direct Investment: How African governments should address the expectations of the private sector
– Branding Africa: From myth to reality

Roadmap for Africa 2020: Paving the way for generations to come
A detailed report will be compiled, outlining the discussions, proposals and recommendations made during the retreat, with the aim of devising a leapfrog strategy to accelerate the emergence of the continent. The report will then be presented to various international organisations, and will be made available for public exposure and debate through the global media.

A global transparency network (eregulations.org)

UNCTAD has conceived a web-based eGovernment system to help developing countries and countries in transition work towards business facilitation through transparency, simplification and automation of rules and procedures relating to enterprise creation and operation. This system can contribute to greater transparency and efficiency in the public service, improved governance and cost reductions.The e-regulations system is implemented by UNCTAD in requesting countries. It is currently being installed in Colombia, Comoros, El Salvador, Guatemala, Mali, Morocco, Nicaragua, the Russian Federation (Moscow City), Rwanda and Viet Nam.

OBJECTIVES
The objective of the system is four-fold:

  • Provide full transparency on rules and procedures by offering online detailed, practical and up-to-date descriptions of the steps they have to go through, seen from the user’s viewpoint;
  • Help governments to simplify procedures by allowing easy identification of unnecessary steps;
  • Promote good governance by increasing the awareness of administrative rules and procedures, hence establishing the conditions for a balanced dialogue between the users of the public service and the civil servants;
  • Set a basis for regional/international harmonization of rules by facilitating the exchange of good practices among countries.

L’émergence en Afrique Les Afriques

LesAfriques n° 131 du 29/07 au 29/09 : Maroc 2010 Le Modèle Emergent
L’émergence est une dynamique, une trajectoire vers le développement. Cette trajectoire, pour l’Afrique, c’est le développement d’un important tissu d’entreprises et d’une classe moyenne aisée, instruite et exigeante.

Après l’échec du politique, le privé peut-il réussir l’intégration africaine ?
[…] Un opérateur de télécommunications, Celtel, a virtuellement effacé les frontières entre plusieurs pays d’Afrique de l’Est, en introduisant un tarif unique d’appel, quel que soit le pays où l’on se trouve et quel que soit le pays d’origine de votre numéro. Toute entreprise ambitieuse en Afrique est obligée d’opérer comme si les frontières n’existaient déjà plus dans sa région. Si elle reste enfermée dans son territoire d’origine, elle est condamnée à être surpassée par de nouveaux entrants plus efficients, car bénéficiant d’économies d’échelle et de ressources humaines provenant d’une zone plus large et plus dynamique. C’est le sens du combat que mène Paulo Gomes, président d’Afrique Agenda et Action et ancien directeur Afrique de la Banque mondiale. M. Gomes souhaite contribuer à faire émerger des champions régionaux dans tous les secteurs stratégiques. Ces groupes industriels et financiers, à capitaux africains et gérés par des Africains, pourront être leaders sur leur secteur d’activité et faire face à toutes les concurrences.
Paru dans le journal Les Afriques No 100, spécial «La parole à nos lecteurs» Tidiani Jeff Tall, consultant en stratégie et président d’Afrique 203029-12-2009

L’intégration est une condition pour l’émergence de l’Afrique
De plus en plus de pays africains se donnent l’émergence pour ambition. Quels pays voyez-vous l’atteindre ?
On peut citer le Rwanda, vu le chaos dans lequel était le pays il y a quinze ans et la bonne dynamique qui y est en cours. Le Rwanda a une ambition forte, un leadership engagé, une stratégie de développement claire, une population mobilisée. Des principes de fonctionnement clés y sont aujourd’hui acceptés, notamment l’éthique, l’importance de la formation quel que soit l’âge, ou encore la responsabilité individuelle. Les résultats sont visibles, dans les investissements, dans les villes et les villages qui changent tous les jours d’aspect, dans les services sociaux désormais accessibles aux populations. Cela dit, le Rwanda, comme tous nos pays, ne peut optimiser son développement sur un espace aussi petit, et sa dynamique d’intégration en cours dans la sous-région est également critique. Il n’y a donc pas de miracle. Les ingrédients de l’émergence sont là, en commençant par la qualité et l’exemplarité du leadership. Un tel leadership doit être encouragé partout, par exemple dans des pays comme le Gabon, où on perçoit des signaux intéressants du nouveau pouvoir.
Paru dans le journal Les Afriques No 100, spécial « La parole à nos lecteurs » Victor G. Ndiaye, président de performances management consulting à Dakar 25-12-2009

AFRIQUE: Le hit-parade des stratégies d’adaptation (IRIN)

JOHANNESBOURG, 10 août 2010 (IRIN) – Les cultures à croissance rapide, et plus résistantes face à des sécheresses de plus en plus fréquentes et intenses, arrivent en tête de la liste des stratégies adoptées par la plupart des pays pour adapter leur production alimentaire au changement climatique, selon un nouveau document.
Ce document de discussion, dirigé par Jonathan Makau Nzuma de l’université de Nairobi, au Kenya, et produit par l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI), s’est intéressé à l’adaptation dans le secteur agricole dans 10 pays d’Afrique subsaharienne : Burundi, Erythrée, Ethiopie, Kenya, Madagascar, République démocratique du Congo, Ouganda, Rwanda, Soudan et Tanzanie.
Le document établit une liste de 26 stratégies d’adaptation – dont deux sont communes aux 10 pays, et cinq sont partagées par plus de cinq pays – et passe en revue les progrès enregistrés dans l’adaptation à des tendances climatiques imprévisibles […]

Voici les sept principales stratégies :
1. Développer des variétés de cultures à croissance rapide et résistantes à la sécheresse
2. S’intéresser aux nouvelles sources d’énergies renouvelables telles que l’énergie solaire
3. Utiliser des petits barrages pour collecter les eaux de pluies
4. Procéder à des croisements pour produire des espèces plus résistantes ; réduire le nombre total de têtes de bétail par la vente ou l’abattage
5. Conserver le couvert végétal en instaurant des zones interdites au pâturage, et garder des animaux plus petits comme les moutons et les chèvres
6. Protéger et rétablir la végétation dans les zones dégradées
7. Développer des systèmes intégrés de réponse et de surveillance des maladies et de préparation aux urgences pour prévenir, atténuer et répondre aux épidémies agricoles.

Télécommunications : les pays de l’UEMOA se mettent en réseau (afrik.com)

L’espace économique opte pour un marché commun à l’horizon 2012
MARDI 10 AOÛT 2010 / PAR RENÉ DASSIÉ
[…] C’est un pas en avant, dans l’intégration régionale des pays de l’Union monétaire et économique ouest africain (UEMOA) : réunis jeudi 29 juillet à Bamako, la capitale malienne, les ministres en charge des télécommunications des huit pays membres [ Benin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, (…) » href= »http://www.afrik.com/article20533.html#nb1″>1] de l’espace économique ont planché sur la mise en place d’un marché commun des télécommunications « ouvert et concurrentiel » à l’horizon 2012. Un projet qui verra la mise en place d’un réseau unique de télécommunication et l’adoption d’un model harmonisé de calcul des tarifs d’interconnexion d’ici fin 2011. Pour les usagers, le projet se traduira concrètement par la mise en place d’une puce téléphonique commune, au sein de l’Union.
[…] Restent l’harmonisation des lois nationales et l’équipement des ménages en matériels informatiques. Fin juillet, seuls deux Etats, le Burkina Faso et la Guinée-Bissau, étaient prêts pour la transposition des directives de l’Union dans leurs lois internes régissant les télécommunications. Les Etats retardataires ont été exhortés à tout mettre en œuvre pour pouvoir respecter la date butoir du 31 décembre 2010. Les ministres ont également suggéré aux Etats de défiscaliser les matériels informatiques, afin de faciliter l’équipement des ménages et des structures d’éducation. Ils ont enfin invité l’UEMOA à soutenir les Etats membres, dans l’effort de basculement de leur radiodiffusion sonore et télévisuelle de l’analogique vers le numérique, à l’horizon 2015.
[1] -> Benin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo

Entrepreneur opportunity in Rwanda (africareport.com)

By Africa Report | Aug 10, 2010
Rwanda – Meet Bernard Matabaro. He is the owner and managing director of Plastic Industries, a plastic manufacturing company located in Rwanda. He took his business idea to the marketplace and turned it into a business success. This is his story.
After years of working as an employee, Bernard Matabaro decided to become his own boss. His dream was to make independent decisions as a self employed businessman. So, moving out of his comfort zone to take up the challenge, he took his first bold steps towards building a business. He began by looking for industries where he could supply a service or product that wasn’t readily available – yet met with a demand. He found his answer in the business potential of plastic. At the time of starting his business, very few companies produced plastic products in Rwanda and he was able to break into the industry. Finding the gap in the market, Bernard seized the opportunity and set to work.
[…]
Having anchored opportunity in Rwanda, Bernard Matabaro feels it’s important to keep looking out for new possibilities. He believes that creating products with export potential may be the next wise step for entrepreneurial Rwandans.

africareport | 28 avril 2010
Africa Report TV series showcases successful entrepreneur Bernard Matabaro of Rwandan plastic Industries in Rwanda.

Retrouvez les vidéos mises en ligne par Africa Report sur Youtube dont voici quelques exemples
africareport | 28 avril 2010
Africa Report TV series showcases successful entrepreneur Michael Amewornu of MAK-D Metalworks in Ghana.
africareport
| 28 avril 2010
Africa Report TV series showcases successful entrepreneur Commander Brown of Transit Construction in Ghana.
africareport | 26 avril 2010
Africa Report TV series showcases successful entrepreneur Marcel Karam of Bungalow’s Restaurant in Nigeria.

Why broadband, not roads, will transform Africa (CNN)

From David McKenzie, CNN August 6, 2010
STORY HIGHLIGHTS
– Access to broadband internet is key for Africa’s future, says Ajai Chowdhry.
– HCL Technologies boss says African countries should ‘come together’ like the European Union.
– Both private and public sectors in India are interested in investing in Africa, he says

RELATED TOPICS Africa, India, Technology

Editor’s note: This year 17 African nations mark 50 years of independence from their former colonial rulers. Eight of those countries celebrate their anniversary in August, they include Benin, Ivory Coast and Gabon. CNN.com is marking this major milestone with special coverage in August looking at the continent’s past, present and future.
Dar es Salaam, Tanzania (CNN) — African countries should invest in broadband infrastructure to improve the welfare of their people, according to Ajai Chowdhry, co-founder and CEO of HCL Infosystems, the global IT services provider.
The Indian entrepreneur, who is often described as India’s equivalent to Bill Gates, said access to information will be critical in solving many of the continent’s problems.
« I’ve a very strong belief that Africa should take a leadership position in putting up broadband right down to every village and you’ll see the change, » he said.
« If you give people information you can actually transform Africa. »
Chowdhry was co-chair of the World Economic Forum (WEF) in Dar es Salaam, Tanzania last May. With the theme « Rethinking Africa’s Growth Strategy, » WEF’s summit focused on the continent’s relationship with major economic partners and looked at its options for a sustainable future.
In 1976, Chowdhry co-founded HCL in a Delhi garage, along with five others deployed emerging microprocessor technology to create India’s first personal computer.
He urged African nations to connect to each other in a similar way to the European Union.
« Your power to negotiate becomes better if you all come together, » he said.
Connectivity is a familiar issue for Mr Chowdhry. His company, which has now grown to become a global enterprise, with 65,000 employees, has been awarded a major contract by the Indian government
to implement « Pan-Africa » — a networking project that will enable Africa’s 53 heads of state to communicate over videoconferencing.

Mr Chowdhry spoke to CNN about the business ties between India and Africa and his company’s expansion plans []

Sublime Rwanda : Monter des affaires au Rwanda (Banque Mondiale)

Ecoutez et Lisez le digitalmedia de la Banque Mondiale
« Une fois que nous sommes déterminés à faire quelque chose, nous le faisons »

GwethMarshall Consulting se déploie à Shanghai (Intelligence Stratégique)

Intelligence Stratégique – 6 août 2010 at 9:10
En collaboration avec Jérémie Ni
[1], directeur de l’Institut ChinForm, Guy Gweth[2], directeur de GwethMarshall Consulting, lance le module « Exporter en Afrique » au profit des investisseurs chinois. Son enseignement sera dispensé au sein de la prestigieuse université TongJi de Shanghai.
Par GMC
GwethMarshall Consulting lancera subséquemment trois autres modules sous forme de conférences et de mallettes au profit des investisseurs brésiliens, russes, indiens et chinois:
1. Communiquer et négocier efficacement avec les Africains ;
2. Tout savoir pour investir en Afrique centrale et de l’ouest ;
3. Pièges et atouts du droit des affaires en Afrique francophone.
L’institut ChinForm organise des formations sur les thèmes ci-après […]

Barack Obama donne sa confiance à la jeunesse africaine : « Yes, youth can ! » (afrik.com)

afrik.com – MERCREDI 4 AOÛT 2010 / PAR MAXIME SERIGNAC
Le président américain reçoit 120 jeunes leaders africains à Washington
C’est un discours résolument optimiste que Barack Obama a présenté mardi, à la Maison Blanche, lors de l’ouverture du Forum de coopération commerciale et économique entre les Etats-Unis et l’Afrique subsaharienne. Ce grand meeting réunit du 3 au 5 août à Washington 120 jeunes africains « dirigeants de la société civile et du secteur privé ».
Faisant allusion à l’élimination des Etats-Unis face au Ghana en huitième de finale de la dernière coupe du monde, Barack Obama a débuté son discours d’introduction au Forum de l’AGOA (relatif à la loi « African Growth and Opportunity Act ») par un trait d’humour, détendant immédiatement l’ambiance d’une salle acquise à sa cause […]
Partenaires sur le plan économique, mais également sur la lutte des droits civiques :
« À vous et aux habitants de toute l’Afrique, je le dis : sachez que les États-Unis d’Amérique se tiendront à vos côtés dans votre quête de justice, de progrès, des droits de l’homme et de la dignité de tous. » « Yes, youth can ! »

Référendum au Kenya : le « oui » l’emporterait largement (afrik.com)
JEUDI 5 AOÛT 2010
Au vu des premiers résultats dévoilés ce jeudi matin, le référendum de mercredi sur la nouvelle constitution du Kenya devrait se solder par un « oui » à une large majorité rapporte le site de TV5. Les derniers résultats provisoires de la commission électorale indiquent que le « oui » dispose de 67% des voix, rendant improbable un renversement de situation. Soutenue par le président Mwai Kibaki et le Premier ministre Raila Odinga, la nouvelle constitution adoptée en avril dernier par les députés, permettra notamment la destitution du président, qui bénéficiait jusqu’alors de l’impunité. Une précédente tentative de réforme de la Constitution par le biais d’un référendum avait échoué en 2005.

Net Afrika : à la recherche des meilleurs webmasters d’Afrique (afrik.com)

afrik.com – MERCREDI 4 AOÛT 2010 / PAR LEILA KADDOUR-BOUDADI
Le concours Net Afrika fait la promotion de la culture africaine et de la création numérique
La phase finale du plus grand concours de webmaster en Afrique est sur le point de s’achever à Bamako ce jeudi. Plus de 1000 webmasters issus de huit pays de l’ouest africain francophone ont été mis à contribution pour réaliser gratuitement et en un temps record des sites internet pour promouvoir la culture africaine. Une initiative qui s’inscrit dans le cadre de la Caravane africaine de l’intégration.
« Le génie de l’Afrique en réponse à la fracture numérique. » Tel est le slogan de cette première édition du concours Net Afrika lancé par la société Orlysoft en partenariat avec la chaîne de télévision Africable. Depuis trois mois, une caravane sillonne l’Ouest Africain pour dénicher de jeunes webmasters talentueux. Sénégal, Guinée Conakry, Mali, Burkina Faso, Niger, Bénin, Togo, Côte d’Ivoire, huit escales qui ont drainé au total plus de 1000 webmasters. Chacun d’entre eux a réalisé gratuitement et en 72 heures le site internet d’un artiste local. Dans chacun des huit pays participants, deux candidats ont été retenus dans le but de participer à la grande finale. Verdict le 7 août à Bamako diffusé en direct sur Africable.

Afrique: Les problèmes de la faim alimentent les débats sur les biotechnologies (GlobalVoices)

globalvoicesonline.org Posted: 28 Jul 2010par Juhie Bhatia · Traduit par Abdoulaye Bah · Voir le billet en anglais [en]
Ce billet a été commandé pour faire partie d’une série d’articles de Pulitzer Center/Global Voices Online sur l’insécurité alimentaire d’après les reportages multimédia du Pulitzer Gateway to Food Insecurity (portail Pulitzer sur l’Insécurité alimentaire).
Tandis qu’il y a eu des augmentations significatives dans la productivité agricole en Asie et en Amérique latine au cours des 30 dernières années, elle a connu la stagnation en Afrique [en anglais] et 1 personne sur 3 ,en Afrique sub-saharienne, continue à vivre avec une faim chronique. De nombreuses solutions ont été envisagées pour contribuer à combattre la faim en Afrique, mais une en particulier soulève des controverses : la biotechnologie.
L’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation estime que 1.02 milliard de personnes dans le monde ne mangent pas à leur faim ; plus d’un quart d’entre elles vivent en Afrique sub-saharienne. Les raisons de l’insécurité alimentaire de cette région vont de la crise économique à l’accroissement de la population. Sur un blog de l’Université Penn State sur les biotechnologies, le Dr. Terry Etherton analyse ces défis [en anglais, comme tous les blogs cités]

Why women are economic backbone of Rwanda (CNN)

Pourquoi les femmes sont la colonne vertébrale économique du Rwanda – By Lisa Desai, CNN July 24, 2010
STORY HIGHLIGHTS
The 1994 genocide left behind a population of 70 percent female
Rwanda’s Parliament has more women than any other country
Ndungutse gathers women to weave together — after the genocide it was a skill they had
Kigali, Rwanda (CNN) — Six days a week Bernadette Ndizigiye puts her skillful hands to work. Stretched out on the floor of an empty classroom in Kigali, Ndizigiye and 20 other women weave baskets to earn their keep […]
RELATED TOPICS
Rwanda
Genocide
East Africa

Massamba Thioye : « L’Afrique a la chance de pouvoir se développer de manière propre » (afrik.com)

afrik.com – MERCREDI 16 JUIN 2010 / PAR FALILA GBADAMASSI
Entretien avec l’administrateur du programme Mécanisme pour un développement durable de la CCNUCC
Les opportunités financières qu’offre le marché du carbone intéressent la Banque ouest-africaine de développement (Boad) dont le forum sur le développement durable s’est achevé ce mercredi à Lomé. En quoi peut-il profiter aux pays de l’Union économique ouest-africaine ? Réponses avec Massamba Thioye, administrateur du programme Mécanisme pour un développement durable (MDP) de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui a participé à cette rencontre […]
Lire aussi :
La Boad veut devenir une banque de développement durable

EDUCATION ET GLOBALISATION : LE  DEFI MAJEUR DU DEVENIR DE L’AFRIQUE DANS UN MONDE EN CONSTRUCTION
(Djilali Benamrane, économiste, Niger – mai 2002)
Cette page Web vise à fournir aux africains et à leurs partenaires des documents et analyses susceptibles de compléter leurs informations et d’améliorer leurs appréciations. La page est associée à un groupe de discussion.
[…] Eléments de conclusion et de recommandations

L’Afrique devrait avoir les ambitions de son devenir, du projet social mondial qui la concerne et à la définition duquel elle devrait s’impliquer. A de très rares exceptions, les Plans de développement, les programmes de stabilisation et d’ajustement (PAS), de même que les stratégies de réduction de la pauvreté (SRP), accusent une complaisance inexplicable au regard d’une dynamique tragique d’approfondissement de la pauvreté et de la misère et de détérioration tendancielle des systèmes éducatifs. Elites et dirigeants africains sont frappés d’un mal profond, celui magnifié dans les comédies et tragédies traitant de la trahison des clercs. Elites et gouvernants africains ont pris leur distance à l’égard de la pauvreté et ont enchaîné  leurs populations et leurs pays  à la remorque de l’ultra libéralisme dont ils tirent avantage.


[i] Un Défi pour l’Afrique – Essai traduit de l’anglais (Kenya) par Isabelle Tandière – Editions Héloïse d’Ormesson – 2009 – ISBN 978-2-35087-140-0

[ii] Le dérèglement du monde – Editions Grasset – Quand nos civilisations s’épuisent…- 2009 -ISBN-10: 2246681510 – ISBN-13: 978-2246681519

"

  1. Pingback: #COP17 : s’informer c’est déjà agir – Haro sur Port-Gentil, une ville exposée à tous les risques #Gabon « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  2. Mes tweets #DefisAfrique ce jour :

    The Experience of Starting a #Business in #Africa @VC4Africa –http://www.vc4africa.com/profiles/blogs/the-experience-of-starting-a via @appfrica

    [Old but Yet] Reaction to the NYTimes Profile on #African #Startups– appfrica.com/2009/09/10/rea… via @appfrica

    Capacity versus Competency – appfrica.com/2010/05/13/cap… via@appfrica

    Keep the Fish, I’ll take the fishing pole (ProjectDiaspora.org) –projectdiaspora.org/beta/2007/12/0… via @appfrica

    Apps4Africa Reboot! wp.me/p1heSM-1d2 via @Appfrica

    Zero to Sixty: Setting Up an African Venture wp.me/p1heSM-1dd via@Appfrica

  3. Pingback: #RIP Wangari Maathai : 1er avril 1940 – 25 septembre 2011 « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  4. Merci walidicham !

    « Un Défi pour l’Afrique » continuera malgré la perte de son auteure. Enfin, je l’espère…

    Et nous ne tournerons sûrement pas le regard ailleurs. J’espère ne pas rêver éveillée :

    Et si le nouvel expert était celui qui n’a pas de certitude, si ce n’est celle que c’est son regard qui crée le monde…
    [Anonyme]

    Proverbe africain : «Si tu veux aller vite, avance seul. Si tu veux aller loin, avance uni».

    «Si tu penses comme moi tu es mon frère. Si tu ne penses pas comme moi, tu es deux fois mon frère car tu m’ouvres un autre monde». Hampaté Bâ

  5. Wangari Maathai, Prix Nobel de la Paix en 2004, vient de nous quitter pour un monde meilleur. Je l’espère.
    Nous continuons la lutte en dissiminant les idées, en les confrontant ou nous tournons notre regard ailleurs ? (smile)

  6. Pingback: 2 billets en un ! La Famine et la Politique Alimentaire « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  7. Pingback: «Les défis à relever en Afrique sont à notre portée» « Blogueuse sur le Net

  8. Pingback: Ceux qui pourraient «CHANGER LE MONDE» à #Madagascar si vous me le demandiez « Blogueuse sur le Net

Vous voulez vous exprimer ? Vous avez bien raison :-) Cool attitude

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s