Les billets connexes à cette page sont classés sous la catégorie Gouvernance…Ci-dessous, vous trouverez des liens relevés sur d’autres sites et/ou blogs. J’ai essayé de les classer par thème : à propos de la gouvernance, la lutte contre la corruption, la politique alimentaire, les femmes,  l’Internet, etc.

A propos de la gouvernance

care_todolist

Mai 2012 – Grand Corps Malade

Paroles sur chansonengagee.eklablog.com

Monsieur le Président ou madame la Présidente
A l’heure où je vous écrit d’une main impatiente
Je ne connais pas votre nom,
Je ne connais pas votre camp,
Mais permettez moi ce message, ça ne prendra pas longtemps.
Je veux d’abord vous adresser toutes mes félicitations
Vous venez de remporter la plus belle des élections
Vous avez du batailler dur pour en arriver là
Donner quelques mauvais coups et encaisser des coups bas
Mais si vous avez atteint la plus haute des fonctions
J’espère que ce n’est pas pour votre unique ambition
Mais bien pour essayer et par tous les moyens
De rendre une vie meilleure pour tous vos citoyens
Car vous le savez mieux que moi
Le plus dur est à venir
Vous avez fait des promesses
Il va falloir les tenir
Des gens ont voté pour vous, une belle majorité
Ne pas les décevoir sera la priorité
C’est que malgré tout ce qu’on dit notre pays on l’aime
On oublie pas la chance qu’on a mais on voit bien les problèmes
Et c’est parce qu’on aime la France qu’on se doit d’être exigeants
Si vous voulez notre confiance on ne pourra pas être indulgents
Bien sur on vous attends pour que vous penchiez sur le cas
De ceux qui souffrent, de ceux qui luttent, de tous ces gens qu’on entends pas
Si vous vous montrez solidaire, c’est tout le pays qui va vous suivre
Un pays qui tends la main est tellement plus beau à vivre
Et si vous construisez l’avenir en vous occupant des enfants
Offrir à tous le même espoir de devenir fort en devenant grand
Il paraît que sur notre drapeau il y a le mot égalité
C’est peut être avec ce mot que vous gagnerez notre respect
On vous demande aussi de la franchise et un peu de sincérité
Tant pis s’il y a moins de rêve, au moins y’aura de la vérité
Ca serait bien qu’au moins une fois on prenne le peuple au sérieux
La dessus vu vos prédécesseurs  vous ne pourrez faire que mieux
Et si pouviez aussi agir sur l’ambiance générale
Moins de regards de travers et une France plus conviviale
Toutes nos petites différences sont une richesse à sauvegarder
Un pays multicolore est tellement plus beau à regarder
Ayez la culture de l’humain plutôt que la culture du chiffre
Ayez la culture de demain en misant sur l’altruisme
Il paraît que sur notre drapeau il y a le mot fraternité
C’est peut être avec ce mot que vous ferez notre fierté
Ecrire au Président, ça pourrait paraître pompeux
C’est juste pour que vous sachiez qu’on a envie d’y croire un peu
Croire que ça peut marcher même si souvent on a des doutes
Croire que ça peut changer parce là on fait fausse route
Monsieur le Président ou madame la Présidente
Si je vous écrit cette lettre d’une main exigeante
C’est que vous êtes au sommet et franchement c’est la classe
Mais laissez moi vous dire que j’aimerai pas être à votre place
Ca doit être chaud c’est que du stress, et de la pression à haute dose
Et tous ces gens qui vous écrivent alors qu’ils connaissent pas grand chose
Quoi qu’il en soit, moi je suis sincère dans ces remarques que je vous lance
Maintenant c’est à vous de faire, le France vous regarde
Alors, bonne chance !

Qu’est-ce qu’un bon chef d’Etat ?

WHAT IS A GOOD PRESIDENT? QU’EST-CE C’EST QU’UN BON PRÉSIDENT?
Afrique – France – Madagascar
Tweet connexe
questions via @faxg1 abt A GOOD PRESIDENT / à pps UN BON PRÉSIDENT http://t.co/rWu46USo via @charliemdem #Gabon #Sénégal #Afrique #France

L’auteur du blog pose les principales caractéristiques d’un bon Président en deux versions : en anglais et en français !

Maintenant que j’ai grandi, je vais pouvoir rechercher un bon Chef d’Etat sur le Net…
Monde
L’autre jour, Rovahiga posait la question «Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Que veulent-ils ?» en parlant de «Cesgrandshommesquinousgouvernent». J’ai donc souhaité lui répondre par une autre question «Qu’est ce qu’un bon chef d’Etat ?».
Je vous propose de lire les réponses que j’ai trouvées sur le Net à un siècle d’intervalle…à travers ces deux articles…Pour moi, ces réponses sont universelles mais ce n’est que mon opinion…
Il y a un siècle le 15 février 1909 : Qu’est ce qu’un bon Président de la République ?
Votre question: Quelles sont les caractéristiques qui font un bon CEO et un bon chef d’Etat? ARTICLE – 27/02/2008

Madagascar
A lire absolument sur le blog de Rovahiga : La gouvernance environnementale : La place des populations locales dans la gouvernance des ressources naturelles à Madagascar
par Vahinala RAHARINIRINA (1) – Extrait
Commençons d’abord par l‘historique de cette gouvernance environnementale. Elle a été particulièrement exclusive et répressive du temps de l’administration coloniale. La période postcoloniale a été relativement identique, c’est-à-dire avec une approche basée sur l’exclusion et la centralisation de la gestion des ressources par l’Etat. Il a fallu attendre le début des années 90 pour voir l’Etat malgache décentraliser enfin la gestion des ressources naturelles et promettre une approche « bottom-up » qui intègre les populations locales et leur confère le pouvoir de gérer les ressources naturelles longtemps accaparées par l’administration.
On assiste alors à la mise en place d’une politique environnementale totalement novatrice et à l’élaboration de nouveaux programmes de gouvernance locale tels que les GELOSE – GCF… Mais très vite, l’Etat sous pression des acteurs de la conservation et des bailleurs de la politique environnementale est contraint d’avouer, à tort ou à raison, l’échec de cette décentralisation des ressources, en évoquant surtout l’incapacité des communautés à mener une gouvernance efficace. Fin des années 90, on assiste alors à l’avènement de ce que j’appelle la gouvernance environnementale «néolibérale».
[…] Nous sommes de toute évidence soumis par ces feuilles de route internationales et le contexte de globalisation nous oblige à nous ouvrir davantage à d’autres partenariats. Nul ne peut vivre en autarcie à l’heure actuelle !
Le principal défi pour les années à venir, puisqu’il faut bien parler de perspectives, est donc de privilégier des partenariats de type « win-win », de prendre en compte les intérêts de tous les acteurs y compris les plus faibles notamment les 70% de populations rurales, et de faire en sorte que ces projets soient économiquement – socialement et écologiquement viables. Pour que ce défi soit possible, un vrai retour aux valeurs malgaches est fondamental. Je pense notamment aux 4 notions «Mifampiera – Mifampitsinjo – Mifampifehy – Mifampizara».

Lutte contre la corruption

Transparence International France publie son bilan du quinquennat en matière de lutte contre la corruption

Tweet connexe
via @fax1g Bilan de #Transparence International France sur la lutte contre la #corruption en #France – #Sarkozy #2012 http://t.co/x8SspkEL 

Le communiqué de presse du 1er mars 2012
Quelques avancées, des reculs : la lutte contre la corruption n’est toujours pas une priorité politique en France
Tous les candidats à présidentielle doivent maintenant s’engager
On ne peut donc certainement pas considérer que la République soit devenue irréprochable durant la présidence de Nicolas Sarkozy. Il est pourtant aujourd’hui urgent de réinscrire l’éthique au cœur de notre vie publique et de faire de la lutte contre la corruption une réelle priorité politique en France.

Télécharger le communiqué de presse du 1er mars 2012

Télécharger le rapport complet

Télécharger les engagements 2007 de Nicolas Sarkozy

Les engagements des candidats à la présidentielle
Que pensent les candidats à la magistrature suprême des propositions de Transparence International France ?
Découvrez la position des candidats déclarés, probables ou candidats à la candidature sachant que notre questionnaire n’a été formellement envoyé à ce stade qu’aux candidats déjà officiellement déclarés.

The Corruption Perceptions Index 2011

De : TransparencyIntl | 30 Nov 2011
We know corruption is a problem around the world, but how bad is it? And what can be done?
Find out more at http://www.transparency.org/cpi

In Fighting Corruption with Theater, TV and Radio – The Common Ground Blog
DECEMBER 1, 2011
Today, December 1st Transparency International (TI) published its Corruption Perception Index (CPI). Since 1995 the CPI scores and ranks countries from all around the world according to perceptions of the extent of corruption in the public sector. TI argues that the index shows a clear link between high levels of corruption and the weak political and administrative institutions that result from prolonged periods of conflict. New Zealand is perceived as the least corrupt and Somalia the most.

Femi Kuti : Africa for Africa

Explication des titres de l’album (artemedia)

1 – Dem Bobo
Parle des malicieuses machinations et de l’art de la tromperie des hommes politiques qui usent de subterfuges pour parvenir à leurs fins tortueuses.

2 – Nobody Beg You
Personne ne vous a demandé ! Question – qui contient sa propre réponse – adressée aux sénateurs, gouverneurs, présidents. Personne ne leur a demandé de faire ce travail.

3 – Politics In Africa
Dans cette chanson, Femi compare les avantages des moins fortunés dans les pays occidentaux avec l’abjecte souffrance provoquée en Afrique par les politiciens corrompus.

4 – Bad Government
Se demande comment avec autant de gens talentueux dans de si nombreux domaines de compétences : médecins, ingénieurs, footballeurs et athlètes, les gouvernements sont aussi mauvais.

5 – Can’t Buy Me
Le titre parle de lui même, la chanson décrit quelqu’un qui tente de gagner ou d’acheter faveur et loyauté.

6 – Africa For Africa
Un plaidoyer pour l’abolition des frontières qui divisent les pays d’Afrique, pour inviter les citoyens africains à aimer leur terre et à en prendre soin et à se considérer les uns les autres comme frères et soeurs. L’Afrique pour l’Afrique!

7 – Make We Remember
Une supplique pour ne pas oublier les paroles prononcées par ces modèles d’intégrité que furent Fela, Kwame Nkrumah, Marcus Garvey, Lumumba, Malcolm X, Samkara, Martin Luther King…

8 – Obasanjo Don Play You Wayo
Décrit la façon dont les pouvoirs en place (establishment) ne se préoccupent que de leurs intérêts; même ceux qui sont pris en flagrant délit parviennent toujours à échapper à la justice et ne sont pas sanctionnés pour leurs mauvaises actions.

9 – Boys Dey Hungry For Town
Décrit comment la pauvreté règne sur toute l’Afrique.

10 – Now You See
Un cri du coeur pour la souffrance qui résulte de la corruption cachée sous une apparence de démocratie.

11 – No Blame Them
Relate les calomnies proférées contre Femi par certains journalistes, qui l’accusent d’être fou. Malgré le portrait cruel et infondé qui est dressé de lui, Femi ne fait pas de reproches, les prenant juste pour de la presse de caniveau.

12 – Yeparipa
Décrit le quotidien éprouvant de la classe populaire au Nigéria, incapable de faire face à ses responsabilités à cause de la pauvreté, sans secours du régime démocratique qui ne lui a rien apporté et ne laisse d’autre option que la solidarité qui naît de cette souffrance.

13 – E No Good
Femi montre comment les ressources du pays ont été détournées dans les poches d’une minorité de profiteurs plutôt que d’être utilisées à fournir eau, électricité, logement, éducation à la population. Il décrit comment les enfants de ces privilégiés vont dans les meilleures écoles, portent les plus belles chaussures, ont les plus belles maisons et les plus belles voitures, et peuvent se permettre de voyager aux Etats-Unis.

14 – It Don’t Mean
Ce titre invite le public, qui bénéficie d’une certaine richesse matérielle, à ne pas oublier la pauvreté et les souffrances qui continuent d’exister. 

L’Afrique vue de ma baignoire

Extrait du billet publié le 2 mars 2011 par Sara Kianpour sur le blog d’ONE France
Pendant longtemps, les pays africains riches en ressources naturelles ont été en proie à l’instabilité, à la corruption et à de flagrantes inégalités. Il existe pourtant une solution pour mettre à terme à ces fléaux : la transparence.
ONE milite depuis des mois pour l’adoption d’une législation européenne, similaire à la loi de finance américaine (Cardin Lugar), qui impose aux sociétés pétrolières et minières de publier, sous peine de sanctions, ce qu’elles versent aux gouvernements et dirigeants des pays où elles exercent leurs activités.
Paris accueille les 2 et 3 mars une conférence internationale sur le sujet. ONE France suit cet événement de très près. Par ailleurs, Guillaume Grosso, directeur de ONE France, saisit l’occasion pour raconter l’Afrique, « vue de sa baignoire » !

Les mesures contre le changement climatique doivent être à l’épreuve de la corruption #TransparencyInternational

Publication téléchargeable au format PDF en cliquant sur le lien ci-dessous

Le Rapport Mondial sur la Corruption: le Changement Climatique présente des directives pratiques pour empêcher que la corruption ne sape les mesures prises contre le changement climatique et en appelle aux gouvernements, aux organisations internationales, aux entreprises et à la société civile afin d’assurer une bonne gouvernance dans la politique climatique.

Transformer la culture de la corruption (e-journal USA –décembre 2006)

Publication téléchargeable au format PDF sur le site d’America.gov 

Convention des Nations unies contre la corruption 
« La corruption n’est plus un problème local, mais un phénomène transnational qui frappe toutes les sociétés et toutes les économies, ce qui rend la coopération internationale essentielle pour la prévenir et la juguler, (…)»
La Banque mondiale 
« Nous considérons la corruption comme le plus grand obstacle au développement économique et social. »

De meilleures clés de gouvernance mondiale et locale pour les PMA (IPS News)

Claire Ngozo – ISTANBUL, 11 mai  2011 (IPS) – Extrait

Les citoyens les plus pauvres du monde doivent lutter pour plus de gouvernance démocratique et exiger que leurs dirigeants s’acquittent de leurs devoirs et responsabilités si leurs pays doivent sortir du groupe des 48 pays les moins avancés, estiment des représentants de la société civile.
Plus de 8.000 personnes – des représentants des gouvernements, des agences internationales, des partenaires au développement et de la société civile – participent à la quatrième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés (PMA–IV), présentant un plan pour réduire le poids de la pauvreté, la famine et des maladies sur les personnes les plus vulnérables au monde. 

Why Good Governance Matters More in Africa Than Aid (The Foundry)

Un article vraiment intéressant à lire sur The Foundry

Author : Franklin Cudjoe is Executive Director of IMANI, a Ghanaian think tank adjudged the 5th most influential in Africa by the Foreign Policy Magazine and Editor of AfricanLiberty.org.
Posted September 29th, 2010 at 12:38am in American LeadershipOngoing Priorities
Heads of state from across the developing world arrived in New York last week for the annual United Nations meetings. Heading up the agenda this year was a summit examining the U.N. Millennium Development Goals (MDGs). These leaders – generally clad in expensive suits and heading enormous entourages – again shamelessly moaned and complained over the lack of adequate progress on the MDGs as if they and their governments were helpless bystanders in whether or not the MDGs are met.

Le bonheur National Brut

Le bonheur national brut (BNB)  est une tentative de définition du niveau de vie en des termes plus psychologiques et holistiques que le produit national brut.
Cet indice a été préconisé par le roi du BhoutanJigme Singye Wangchuck, en 1972. Son but étant de bâtir une économie qui servirait la culture du Bhoutan basée sur des valeurs spirituelles bouddhistes. Parmi d’autres objectifs moraux, il sert à guider l’établissement de plans économiques et de développement pour le pays.
Un indice alternatif
Il apparaît comme un indice englobant (de manière assez large) le produit intérieur brut (PIB) ou l’indice de développement humain (IDH) qui apparaissent comme insuffisants pour mesurer le bonheur des habitants d’un pays. Cet indice repose sur les quatre principes fondamentaux auxquels le gouvernement du Bhoutan attache une part égale :
croissance et développement économique ;
conservation et promotion de la culture ;
sauvegarde de l’environnement et utilisation durable des ressources ;
bonne gouvernance responsable.
Conférences
Quatre conférences internationales se sont tenues sur le BNB :
au Bhoutan en 2004 ;
en Nouvelle-Écosse en juin 2005, un événement auquel les bouddhistes Shambhalas attachent une signification spéciale ;
en Thaïlande en 2007 ;
au Bhoutan en 2008.

Le vote blanc est connu mais pas reconnu (politique.net)

Un article lu sur le site de décryptage politique.net

Les problèmes posés par la reconnaissance du vote blanc
En France, selon l’article 7 de la Constitution, le président de la République est élu « à la majorité des suffrages exprimés ». Or, le vote blanc n’est pas considéré comme un suffrage exprimé et ce pour plusieurs raisons. Si les bulletins blancs étaient comptabilisés, un candidat pourrait alors être élu sans obtenir forcément la majorité absolue. La légitimité de l’élu serait alors en question. De même, lors des élections législatives, comptabiliser le vote blanc reviendrait-il à laisser des places vides à l’Assemblée nationale ? Le débat reste ouvert.

La corruption vue par Le Monde Diplomatique

Pléthore de conventions, par Eric Alt

Malgré tout cet arsenal, la restitution des « biens mal acquis » que la France abrite semble difficile. De la fortune de Saddam Hussein, par exemple, seul son yacht aurait été rendu à l’Irak. Et, en dépit de la résolution 1483 du Conseil de sécurité de l’ONU réclamant le retour des richesses du pouvoir déchu, 23 millions d’euros resteraient toujours bloqués à la Banque de France…
Criminalité financière, Banque,Finance, France
Eric Alt est Magistrat, membre du Syndicat de la magistrature, coauteur de La Lutte contre la corruption, Presses universitaires de France, Paris, 1997.

0,025 % de condamnations pour corruption, par Eric Alt

La lutte contre la corruption semble être une impérieuse priorité internationale. Pourtant, en pratique, l’impunité demeure.
Avec l’ampleur de la crise économique et financière, les gouvernements semblent manifester un regain d’intérêt pour la lutte contre les flux illicites d’argent. En effet, le réseau Tax Justice Network (TJN), organisation non gouvernementale (ONG) regroupant notamment des économistes, des professionnels de la finance et des syndicats, estime à 11 000 milliards de dollars le montant des fortunes privées placées dans des paradis fiscaux
Criminalité financière, Économie, Justice, ONG,Politique
Eric Alt est Magistrat, membre du Syndicat de la magistrature, coauteur de La Lutte contre la corruption, Presses universitaires de France, Paris, 1997.

Voir aussi le 
courrier des lecteurs dans notre édition de mai 2010.

Quand les banquiers informent la police, par Gilles Favarel-Garrigues, Thierry Godefroy et Pierre Lascoumes 

Au nom de la lutte contre l’« argent sale »
Longtemps la garantie du secret des transactions fut synonyme de respectabilité bancaire aux yeux des déposants les plus fortunés. Pourtant, dans le sillage de la lutte internationale contre le blanchiment de l’« argent sale » puis contre le financement du terrorisme, les banques ont dû évoluer. Elles recrutent désormais des membres des forces de l’ordre pour mettre en place une surveillance financière aussi étendue que méconnue.
[…] Le silence des organisations non gouvernementales (ONG) spécialisées dans la défense des libertés individuelles s’explique vraisemblablement par la difficulté de trouver une position dans un débat où la critique des mesures antiterroristes rassemble, sous une même bannière, la protection de la vie privée et celle du secret bancaire…
Criminalité financière, Banque,Économie, Finance, Police,Terrorisme
Gilles Favarel-Garrigues, Thierry Godefroy et Pierre Lascoumes sont Chercheurs au Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

La Famine et la Politique Alimentaire 

La Famine : la face de la pauvreté. Il est temps de rappeler aux Dirigeants du G20 de mettre fin à la faim

Sur Twitter 

#Hunger : The face of #Poverty dochas.ie/Pages/Resource… via@Dochasnetwork

16 October is #WorldFoodDay – Time to remember the #politics of #Hunger. http://wp.me/pVO7G-ge /via @dochasnetwork 

Le G20 à Cannes du 3 au 4 novembre 2011 

Le prochain sommet  du groupe des 20 pays industrialisés et émergents se tiendra
au Palais des festivals et des congrès de Cannes, les 3 et 4 novembre 2011.  

Voici le modèle de mail proposé par ONE et que vous pouvez utiliser si vous souhaitez sensibiliser vos pairs
Objet : Et si on mettait fin à la faim…

Salut à tous,

Avez-vous eu l’occasion de voir la nouvelle campagne digitale de ONE en vue du sommet du G20 qui se tiendra à Cannes dans quelques semaines ?
C’est très simple et très ludique, il vous suffit juste d’ajouter votre photo à celles de milliers d’autres citoyens pour créer une bannière appelant les dirigeants du monde à agir urgemment pour mettre fin à la faim !
http://act.one.org/go/164?akid=2659.5297288.qQfTU8&t=4
Cette campagne bénéficie d’une grande attention médiatique. De nombreux médias en ligne tels que RTL.fr, NRJ.fr, Allocine.fr, et bien d’autres encore, ont décidé de s’impliquer en publiant ces bannières citoyennes sur leurs sites respectifs. Il est donc fort possible que vous tombiez sur votre propre bannière en surfant sur la Toile !
De plus, sachez que plus vous partagez votre bannière, plus vous augmentez vos chances de gagner l’un des 100 T-shirts, badges et bracelets ONE…
http://act.one.org/go/164?akid=2659.5297288.qQfTU8&t=6
Participer à ces bannières citoyennes est une façon simple, ludique et puissante de faire entendre votre voix !
Merci.

Corne de l’Afrique : la volonté politique manifestée à Rome doit être suivie d’actes !

Extrait du billet publié le 25 juillet par Sara Kianpour sur le blog d’ONE France
Comme l’a précisé Kanyao Nwanze, le Président du Fonds International pour le Développement de l’Agriculture (l’IFAD) : “nous ne pouvons pas faire tomber la pluie. Mais nous savons comment répondre et empêcher de telles crises”.  Il suffit, pour les puissances du G8 et les donateurs de l’Aquila, de tenir leurs promesses financières, et de traduire leurs discours en actes concrets et efficaces.

Les Femmes – La Politique – Les Médias

Document téléchargeable ici

Le projet “Renforcement de la voix et la visibilité des femmes dans les élections en Afrique” est financé par le Fonds des Nations Unies pour la démocratie (FNUD) et administré par le Fonds des  Nations Unies pour le développement de la femme (UNIFEM) en Afrique. Projet mis en œuvre par IPS Afrique et administré par l’Association IPS.

Internet et Gouvernance

Données publiques en ligne en France

Data.gouv.fr : une plateforme française d’ouverture des données publiques dont voici les extraits de la présentation du site sur CDURABLEINFO
Ce portail unique interministériel est destiné à rassembler et à mettre à disposition librement l’ensemble des informations publiques de l’Etat, de ses établissements publics administratifs et, si elles le souhaitent, des collectivités territoriales et des personnes de droit public ou de droit privé chargées d’une mission de service public. Data.gouv.fr est développé par Etalab, la mission sous l’autorité du Premier ministre chargée de coordonner l’action des administrations de l’Etat et d’apporter son appui à ses établissements publics administratifs pour faciliter la réutilisation la plus large possible de leurs informations publiques
Les données publiques recensées sur data.gouv.fr sont réutilisables librement et gratuitement, dans les conditions définies par la
«Licence Ouverte / Open Licence»

La mission Etalab

La Licence ouverte / Open Licence

Global Voices au 6ème Forum sur la Gouvernance de l’Internet

Opinion sur la Gouvernance d’Internet : la société civile à la croisée des chemins

Ecrit par Avri Doria Traduit par Cindy Couderc
Sujets Gouvernance, Technologie et Internet, Médias citoyens,Cyber-activisme
Ce billet a été publié sur Global Voices Advocacy , l’un des sites de Global Voices, destiné à défendre la liberté d’expression en ligne et à combattre la cyber-censure.
Ce billet est aussi disponible en:
English· Internet Governance Commentary: Civil Society at a Crossroads
Ce billet fait partie des commentaires et contributions de blogueurs invités sur le Forum sur la Gouvernance de l’Internet et le futur de la gouvernance globale d’Internet.

[Liens en anglais sauf mention contraire] La Gouvernance de l’Internet  – un espace mondial interconnecté dont dépend maintenant un nombre croissant de citoyens, de gouvernements et de sociétés sur l’ensemble de la planète – est un processus expérimental en cours. Des organisations comme la Société pour l’Attribution des Noms de domaine et des Numéros sur Internet (ICANN en anglais) qui [est une autorité de régulation d’Internet et] gère le Système de Noms de Domaine (ou DNS) [en français], et le Forum sur la Gouvernance de l’Internet (IGF), créé comme un forum global pour débattre de la gouvernance de l’Internet et des problèmes de politique, ont tous deux adopté des variantes du modèle multipartite [pdf] qui inclut la société civile, les gouvernements, les sociétés et la communauté technique.

 Le 6e IGF s’est tenu le mois dernier à Nairobi. Lorsque l’on m’interroge sur le succès et l’influence de la société civile sur la défense des droits des utilisateurs d’Internet, ma réponse est : la société civile n’est pas allée très loin, elle se tient à la croisée des chemins, n’est pas certaine où cela mène, mais à toujours le temps de trouver la direction à prendre et a un rôle important. Dans ce billet, j’examinerai la société civile du point de vue d’un participant à la fois de l’IGF et de l’ICANN, les deux creusets principaux de la gouvernance multipartite. Il y a d’autres organisations où la société civile est impliquée dans le domaine de la gouvernance de l’Internet, mais comme l’a montré la débâcle du eG8 [en français], la société civile n’a souvent même pas un siège à la table des négociations. Et même à l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE), où une organisation de 80 groupes civils (le Conseil Consultatif de la Société d’Information de la Société Civile ou  CSISAC) a finalement gagné un certain statut, elle a été finalement marginalisée, ses objections n’étant pas reprises dans le communiqué final [pdf en français]. A ce jour, les seuls domaines de la gouvernance de l’Internet où la société civile organisée a un rôle bien défini sont l’IGF et l’ICANN.

Le 6ème Forum mondial sur la gouvernance de l’Internet aura lieu du 27 au 30 septembre 2011 à Nairobi, Kenya

A  Summary ofthe first 5 years of the IGF visualized through text clouds.

La préparation de “2011 IGF Meeting
The Sixth Annual IGF Meeting will be held in Nairobi, Kenya on 27-30 September 2011 at the United Nations Office at Nairobi (UNON). The proposed main theme of the meeting is: ‘Internet as a catalyst for change: access, development, freedoms and innovation‘.

Sur Wikipedia

Le Forum sur la gouvernance de l’Internet a été créé selon les directives établi par l’Agenda de Tunis1. Il est convenu que ce nouveau forum aura pour but d’engager les multiples parties prenantes dans un dialogue sur la gouvernance de l’internet.
Mandat général (résumé)

1. La politique publique globale au niveau local et intergouvernementales en relation avec la gouvernance de l’internet et la  neutralité des réseaux.
2. L’utilisation des compétences des parties universitaires, scientifiques et techniques.
3. La réduction de la
  fracture numériqueet l’élargissement des possibilités d’accès à l’Internet dans lespays en développement.
4. L’utilisation des principes du
  SMSI
5. La publication de ses travaux.

Quelques articles intéressants

Investir, innover, coopérer afin d’offrir des débouchés à un milliard d’habitants des bidonvilles, déclare un dirigeant de la Banque mondiale

Le Directeur général déclare à la conférence mondiale que « l’urbanisation porteuse de croissance et de développement durables requiert une action collective »
RIO DE JANEIRO, le 22 mars 2010 – Le Directeur général de la Banque mondiale, Juan Jose M. Daboub, a appelé aujourd’hui les gouvernements à travers le monde à « placer les pauvres des zones urbaines au centre des préoccupations » en investissant davantage afin de combler les écarts liés à l’accès aux infrastructures de base, aux services sociaux et aux emplois dans les villes des pays en développement.
« La force d’une ville repose sur sa capacité à rassembler les personnes, avec leurs idées, leur énergie et leur détermination à réussir », a indiqué M. Daboub.

Obama et l’Afrique: « Déverrouiller » les dirigeants africains pour libérer les Africains(extraits)

Le soutien américain ira aux pays africains où les alternatives démocratiques permettent la pérennisation d’une nouvelle bonne gouvernance. Les institutions et les personnes qui permettent de soutenir une telle démocratie profiteront de l’aide américaine ciblée qui devra aussi donner de meilleurs résultats au plan économique pour les deux parties.
La société civile africaine organisée et sérieuse ainsi que sa Diaspora devraient en principe en profiter. Il s’agit donc de se focaliser sur des secteurs comme la productivité et les technologies agricoles comme facteurs de création de richesse, de permettre l’ouverture accrue du marché américain aux produits et services des Africains, ce qui exclut par ailleurs l’utilisation de l’Afrique par des opérateurs asiatiques pour atteindre le marché américain.

E-gouvernance : Etat, Economie, Societe
Source portail Unesco, site de la Banque Mondiale

« Good governance is perhaps the single most important factor in eradicating poverty and promoting development. » – Kofi A. Annan, Former Secretary General of the United Nations
What is e-governance?
e-Governance is the public sector’s use of information and communication technologies with the aim of improving information and service delivery, encouraging citizen participation in the decision-making process and making government more accountable, transparent and effective.
Goals of e-governance
Improve the internal organisational processes of governments
Provide better information and service delivery
Increase government transparency in order to reduce corruption
Reinforce political credibility and accountability
Promote democratic practices through public participation and consultation
Why focus on the municipal level?
Local governments are close to citizens, and constitute for many the main representation of government. The relationship of citizens and local authorities tends to be one based on proximity as the interests at stake for both parties are clearly entwined concerning issues such as public services, urban development, education, public transport, environmental concerns and local politics. It is at the local level that the impact of ICTs on the relationship between governments and citizens can be most effective.

Quelques billets publiés

« Que demande-t-on à un dirigeant dans un monde en mouvement comme le nôtre ? …
Publié : le 12 juillet 2010 par prettyzoely dans ArticlesGouvernance
Mots-clefs :la France en questionMichel CrozierCrise de l’IntelligenceRéformes

… Ce n’est pas d’apporter la meilleure solution rationnelle à des problèmes bien définis mais d’être capable, dans la multitude des problèmes potentiels, de diagnostiquer à temps ceux qui vont affecter la marche des affaires dont il a la charge ».

ChroniquesNuméro138:L’échec du régime présidentiel en Afrique
Publié par prettyzoely | 22 avril 2010 dans Gouvernance | Mots-clefs : GouvernanceParlementRégime
Tel est le titre des chroniques d’Abdoul Aziz Diagne,enseignant- analyste politique, en date du 13 avril 2010. Pour une fois, je ne vous propose ici que des extraits. Vous pouvez lire l’intégralité de l’article ici

[…] le parlementarisme, système démocratique où le président de la République devient un arbitre entre les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire ; une fonction éminemment importante pour quelqu’un qui aime son pays et ne se soucie réellement que de son développement.

Ca s’est passé le 17 mars 2009…
Publié par prettyzoely dans Gouvernance. Marqué:Andry RajoelinaCoup d’EtatHipolyte RamarosonMadagascar.
Aujourd’hui 17 mars 2010, je vous propose sur mon blog de lire ou relire l’intégralité de cet article publié sur news.bbc.co.uk il y a exactement un an…Notamment concernant les appels à témoignages…No comments…Si, « Souviens-toi, Cher Andry »

A propos de la lutte contre la corruption
Publié par prettyzoely dans Gouvernance. Marqué : Corruption, Gouvernement, Peter Eigen, Shaffi MatherTED.
Voici 2 TED Talks que je souhaite apporter à votre connaissance si vous ne les avez pas déjà « vus »…
Shaffi Mather: A new way to fight corruption
Peter Eigen:
How to expose the corrupt

Maintenant que j’ai grandi, je vais pouvoir rechercher un bon Chef d’Etat sur le Net…
Publié par prettyzoely danGouvernance. Marqué: Caractéristiques, Chef d’EtatDéfinitionsElections, Madagascar, Responsabilités.
Vous savez qu’on trouve tout sur le Net ? Des rêves comme celui-là par exemple mais je sais revenir à la réalité malgache quand il le faut en allant rendre visite à Citoyenne ou aux autres du pays. Oui, je suis à 10 000 km de là bas, ça me fait mal au coeur…

Refondation des institutions mondiales : en marche vers une meilleure gouvernance?
Article publié sur le blog précédent et qui a le mérite de rester d’actualité…Retrouvez le en cliquant sur le lien du titre
« Où il est le gouvernail ? »
« Le temps est donc aux réformes »


"

  1. Pingback: Afrique – Chine – Inde : Opportunités de développement ou Chinafrique – Indafrique comme la Françafrique? « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  2. Pingback: Lutte contre la corruption : «Les mesures contre le changement climatique doivent être à l’épreuve de la corruption» #TransparencyInternational « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  3. Pingback: Vers une BONNE gouvernance mondiale de l’EAU : FAME, not the movie, nor FME « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  4. Pingback: #Madagascar : les 3 P ou Comment la croissance est étouffée alors #AOKIZAY #ANDRIMASO #FANTATRO #EducationCivique #CitoyensResponsables « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  5. Pingback: Elections présidentielles 2012 en France : 10 campagnes “citoyennes” qui méritent notre attention « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  6. Pingback: Videos Worth Spreading #AIDS via @ONECampaign #Governance via The Common Ground Blog « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  7. Pingback: #Nigeria : Africa for Africa by Femi Kuti via youtube, Daily OM et Mondomix « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  8. Pingback: Ceux qui pourraient «CHANGER LE MONDE» à #Madagascar si vous me le demandiez « Blogueuse sur le Net

  9. Pingback: La lutte contre la corruption à l’ordre du jour du G20 prochain à Séoul | Blogueuse sur le Net

  10. Pingback: Il n’y a pas que l’économie, idiot ! | Blogueuse sur le Net

  11. Bonjour,

    Rien à voir avec la téléphonie mobile ni avec l’Afrique , concerne plutôt l’e-gouvernance :

    La généralisation de l’administration électronique passe par le très haut débit optique pour tous
    20 ans après la naissance du Web, l’administration électronique entre enfin dans une phase décisive grâce à de nombreuses initiatives et expérimentations locales qui se généralisent progressivement à l’ensemble du territoire. L’administration numérique, après une première période visant essentiellement à proposer des informations de manière « verticale » entre à présent dans l’ère interactive. Cette année, les communes qui le souhaitent vont pouvoir proposer à leurs administrés deux nouvelles démarches en ligne : la demande d’inscription sur les listes électorales et le recensement citoyen (Voir mon éditorial du 23-04-2010).

    Il reste qu’une généralisation de l’administration électronique passe, surtout pour les entreprises, par l’accès généralisé au très haut débit optique et cet objectif est loin d’être atteint puisque la France est lanterne rouge de l’Europe avec à peine 1 % des foyers raccordés à la fibre optique.

    L’accès généralisé de nos concitoyens à l’administration électronique mais également au télétravail et à la télééducation suppose une politique claire et privilégiant sans ambiguïté le développement de la fibre optique (complété par des technologies sans fil à très haut débit dans les zones moins denses) jusqu’à l’habitant.

    René Trégouët

    Sénateur honoraire

    Fondateur du Groupe de Prospective du Sénat
    http://www.tregouet.org/

Vous voulez vous exprimer ? Vous avez bien raison :-) Cool attitude

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s