An exclusive World AIDS Day event: The Beginning of the End of AIDS

Diffusée en direct le 1 déc. 2011 par TheONECampaign
Featuring President Barack Obama, President George W. Bush, President Bill Clinton, Bono, Alicia Keys and others. Join ONE and (RED)’s exclusive live broadcast from Washington, DC this Thursday, Dec. 1 at 10 am EST, 3pm GMT

Bill Gates : the cover story of the November 21, 2011 issue of Forbes Magazine

Forbes Network #Billionaires @BillGates: Impatient Optimist http://video.forbes.com/fvn/most-powerful-people/bill-gates-second-phase-malaria-vaccine-most-powerful #Vaccines #EndMalaria

+++ With #Vaccines, @BillGates #ChangesTheWorld Again – Forbes http://onforb.es/sxY3Zc

WORLD ALZHEIMER REPORT 2011: 3 patients sur 4 encore non diagnostiqués

Alzheimer’s Disease International (ADI)
La Fédération Alzheimer’s Disease International (ADI) publie au 13 septembre son rapport international sur la maladie d’Alzheimer. Ses conclusions, les 3 quarts des patients atteints dans le monde ne sont pas diagnostiqués et le diagnostic précoce apporterait pourtant d’immenses bénéfices en termes de santé, de société et de coûts. L’organisation appelle donc aujourd’hui à une mobilisation des Etats et des politiques centrée sur le diagnostic et la prise en charge dès les premiers stades de la maladie. Lire la suite sur le site de  santelog

Le rapport (en anglais) sur le site alz.co.uk 

Madagascar

Project Teza set up by Ailie Tam

<3<3<3 RT @AilieTam Te hihaino gasy hira? Ndao http://t.co/EuDt9Xp #woduk #Safidy #SaferSex #ProjectTeza #Madagascar

Ajoutée par Atamic1 le  7 août 2011

This song ‘Safidy’ (Choice) by Project Teza feat. Dimby & Jacques Attack Filmed in and around Tolagnaro, Madagascar, this music video uses a story of young love to promote safe sex. Project Teza is Azafady’s maternal HIV prevention project set up by Ailie Tam, winner of Vodafone’s World of Difference competition 2010. For more information about Teza or Azafady please follow the link http://worldofdifference.vodafone.co.uk/blogs/ailie-tam/
www.madagascar.co.uk

TEDx Antananarivo «Ideas for Women Cancer Control in Africa»

Le blog #TEDxTNR #Madagascar http://bit.ly/liWJQO (Merci @tahinarabe)

J-7 Watch the teaser ! TEDx Antananarivo “Ideas for Women Cancer Control in Africa” 14/05/2011

Bon, je n’y serai pas mais je suis contente de viraliser la vidéo que j’ai trouvée sur TEDx Antananarivo website »!

Sur Twitter : Don’t forget the upcoming event #TEDxTNR on May 14, 2011 “Ideas for Women Cancer Control in Africa” http://bit.ly/fksmJo #Madagascar

La télémédecine à Madagascar

Le docteur président directeur général de l’Institut médical de Madagascar (IMM) parle des avantages de la télémédecine (lexpressmada.com)
Propos recueillis par Stéphane Solofonandrasana – 27 Avril 2010
Interview
En quoi consiste la télémédecine ?
Il s’agit d’une nouvelle technique permettant d’effectuer une consultation, une surveillance, une formation, des soins et des opérations à distance. Cette pratique nous donne la possibilté de nous mettre directement en réseau avec les médecins exerçant en Inde. Jusqu’à présent, il existe trois catégories de collaboration dont la téléconsultation, la télé-expertise pour laquelle nous interprétons en direct les résultats des visites radio avec des spécialistes en Inde. Cette nouvelle technologie nouvellement installée est opérationnelle depuis fin mars.
Quels pourront être ses avantages ?
Normalement, la télémédecine doit permettre aux populations des zones enclavées de bénéficier de soins de qualité. Elle évite leur déplacement dans les grandes agglomérations où se trouvent habituellement les centres de santé les plus performants, et elle donne la possibilité de consulter les spécialistes tout en restant dans leurs localités respectives.
Quels pourront être ses avantages ?
Normalement, la télémédecine doit permettre aux populations des zones enclavées de bénéficier de soins de qualité. Elle évite leur déplacement dans les grandes agglomérations où se trouvent habituellement les centres de santé les plus performants, et elle donne la possibilité de consulter les spécialistes tout en restant dans leurs localités respectives.
La télémédecine intéresse-t-elle les praticiens malgaches ?
Je ne peux pas dire que la totalité des médecins adoptent la télémédecine. Par contre, nombreux sont ceux qui viennent se former à l’IMM depuis l’ouverture du centre. Le seul grand obstacle pour la majorité des intéressés est la maîtrise de l’anglais qui est devenu la langue médicale.
Qu’en est-il de l’accessibilité de la population ?
Beaucoup seraient tentés de penser que l’installation de ce centre à Antananarivo et le frais à payer pour y accéder sont des facteurs de discrimination. Cette situation ne doit pas durer longtemps, car nous envisageons d’ouvrir des centres dans les autres régions.
Quand la télémédecine couvrira-t-elle tout Madagascar ?
Le plus tôt sera le mieux. La vulgarisation est l’affaire de tous. Cependant, tout dépend de la maîtrise de cette technique et des moyens pour lesquels nous ne cessons de faire appel aux partenaires aussi bien nationaux qu’internationaux.
Pouvez-vous parler du taux de fréquentation depuis l’ouverture de l’IMM ?
Il est encore difficile d’établir une statistique exacte. Cependant, je peux seulement affirmer que le public commence à connaître le centre et les services qu’il dispense. Pour ce qui concerne spécifiquement la formation, le nombre des intéressés, donc la fréquentation du centre, dépend du thème à développer.

Global State of Pain Treatment : Access to Palliative Care as a Human Right

JUNE 1, 2011 – Access to Medicines and Palliative Care 
This 128-page report details the failure of many governments to take even basic steps to ensure that people with severe pain due to cancer, HIV, and other serious illnesses have access to palliative care, a health service that seeks to improve quality of life. As a result, millions of patients live and die in great agony that could easily be prevented, Human Rights Watch said.
Download the report (PDF, 1.82 MB)

Lire l’article en français
Santé mondiale : Des dizaines de millions de personnes affrontent la mort dans d’atroces souffrances
JUIN 2, 2011 – Les soins palliatifs sont négligés dans le monde entier
Le rapport de 128 pages, intitulé « Global State of Pain Treatment: Access to Palliative Care as a Human Right » (« Situation du traitement de la douleur dans le monde : L’accès aux soins palliatifs comme droit humain »), expose l’échec de nombreux gouvernements à prendre les mesures les plus élémentaires pour garantir aux personnes souffrant de douleurs aigües dues au cancer, au VIH, et à d’autres maladies graves l’accès aux soins palliatifs, un service de santé qui vise à améliorer la qualité de vie. En conséquence, des millions de patients vivent et meurent dans d’atroces souffrances, qui pourraient pourtant être facilement évitées, selon Human Rights Watch.
« A l’échelle mondiale, les besoins en soins palliatifs sont énormes, mais de nombreux gouvernements se contentent de les ignorer », a affirmé Laura Thomas, chercheuse auprès de la division Santé et Droits humains à Human Rights Watch. « Il est inexcusable de laisser des gens souffrir de douleurs aigües alors qu’il existe des médicaments peu onéreux qui pourraient les aider. »

Interactive panel discussions about Health Innovation Challenges in India and Africa #stanfordbusiness

Ajoutée par stanfordbusiness le 31 mai 2011
Michele Barry, the Senior Associate Dean for Global Health and the Director of Global Health Programs in Medicine at Stanford, led this interactive panel discussion on health innovation challenges in India and Africa.
Panelists included Dr. Stephen Rulisa of the National University of Rwanda, Kigali University Teaching Hospital, Dr. Frank Nyonator of Ghana Health Service, Dr. Sally Stansfield of the World Health Organization, and Anne Moncure of Fortis Healthcare.

Related Links:
Stanford GSB Program in Healthcare Innovation:http://www.gsb.stanford.edu/phi/
Stanford Medicine Center for Global Health: http://globalhealth.stanford.edu/
Ghana Health Service: http://www.ghanahealthservice.org/
World Health Organization: http://www.who.int/en/
Fortis Healthcare: http://www.fortishealthcare.com/
Catégorie : Éducation

La fondation Bill et Melinda Gates

Living Proof | Sous-titrée Français Vidéos
L’aide innovante est l’investissement le plus efficace qu’un gouvernement peut réaliser pour sauver des vies, améliorer les moyens de subsistance de populations démunies et construire des sociétés stables et prospères. La campagne Living Proof illustre l’opportunité extraordinaire qui s’offre à nous d’aider des millions de personnes à surmonter la pauvreté.

Billets connexes
La Fondation Bill & Melinda Gates est le troisième plus grand donateur international…
La fondation Bill & Melinda Gates : Paroles dont Actes  #LivingProof

Fast facts: Malaria [infographic] | WORLD VISION BLOG

blog.worldvision.org – In honor of World Malaria Day, observed every year on April 25 as a day of awareness and recognition for global efforts to end malaria, we challenge you to educate yourself on the facts, awareness, and take action against this deadly but preventable disease.
Malaria is a disease of massive proportions that disproportionately impacts children. Each year, approximately 780,000 people die from malaria, 85 percent of whom are children under 5. World Vision works in 62 countries affected by malaria, 23 of which are in Africa.
Infographic

Publicité de choc pour de bonnes causes  Photos virales

Elizabeth Pisani : Sexe, drogues et VIH — devenons rationnels (TED 2010)

Armée de sa logique vivifiante, de son esprit et de ses lunettes « d’intellos de santé publique », Elisabeth Pisani révèle toutes ces incohérences des systèmes politiques actuels qui empêchent notre argent de combattre l’épidémie du VIH. Ses recherches sur les populations à risque — des drogués en prison aux marchands de sexe dans la rue au Cambodge — démontrent les mesures parfois contre intuitives qui pourraient enrayer cette épidémie dévastatrice.
Extrait de la transcription traduite en français
« Les gens font des trucs stupides. C’est ce qui répand le VIH. » Ceci était le titre d’un journal anglais, The Guardian, il n’y a pas si longtemps. Je suis curieuse — levez la main — qui est d’accord ? Mmh, une ou deux âmes braves. C’est en fait une citation d’une épidémiologiste sur le terrain du VIH pendant 15 ans, qui a travaillé sur 4 continents, et vous l’avez en face de vous.
À présent, je dirais que ce n’est qu’à moitié vrai. Les gens attrapent le VIH en faisant des trucs stupides, mais la plupart d’entre eux font des trucs stupides pour des raisons parfaitement rationnelles. « Rationnel » est le paradigme dominant dans la santé publique. Et si vous mettez vos lunettes d’intello de la santé publique vous verrez que si vous donnez aux gens les informations dont ils ont besoin sur ce qui est bon ou mauvais pour eux, si vous leur fournissez des services qui leur permettent d’agir en fonction de ces informations, un peu de motivation, les gens prendront des décisions rationnelles et vivront longtemps et en bonne santé. Bien!
Légèrement problématique pour moi car je travaille sur le VIH, et bien que je suis sûre que vous savez tous que le VIH est une histoire de pauvreté et d’inégalité entre les sexes; et si vous étiez à TED 2007, c’est une histoire de prix du café ; en fait, le VIH est une histoire de sexes et de drogues. Et s’il y a bien deux choses qui rendent les êtres humains un peu irrationnel, c’est les érections et l’addiction.
(Rires)

Epidémie de VIH (Rapport ONUSIDA)

L’édition 2010 du Rapport ONUSIDA sur l’épidémie mondiale de sida est assortie de feuilles de résultats contenant des informations classées par pays sur les questions clés qui touchent la riposte au sida. Élaboré à partir des données les plus récentes provenant de 182 pays, cet ouvrage de référence mondial propose une analyse exhaustive de l’épidémie de sida et de la riposte. Pour la première fois, le rapport comprend des données de tendance sur l’incidence fournies par plus de 60 pays. En savoir plus

Strategies for Improving Global Child Survival

Une vidéo d’1h réalisée par CDC (Centers for Disease Control and Prevention), un site que j’ai découvert lors de mes navigations sur le Net…

Extrait de CDCStreamingHealth Créé le : 26 juil. 2010

With millions of preventable deaths of children under 5 years of age each year, the challenges are rooted in economic, cultural, and geographic barriers — half of all child deaths occur in Africa and 42% in Asia. This session of Public Health Grand Rounds reviews public health progress in recent decades, assesses our continued challenges, and discusses new strategies aimed at increasing child survival throughout the world.
Comments on this video are allowed in accordance with our comment policy: http://www.cdc.gov/SocialMedia/Tools/CommentPolicy.html

This video can also be viewed at http://www.cdc.gov/about/grand-rounds/archives/2010/07-July.htm
Catégorie : Actualités et politique

LE DROIT DE MOURIR – Témoignage sur la fin d’une vie (un article MUST READ chez scriban média) – Extrait

In Humanité on 14 novembre 2010
MA MÈRE AVAIT le droit de faire ce choix
[…] Plutôt, comme elle nous l’expliqua de façon répétée, elle choisissait de mettre fin à sa vie parce que ses limitations physiques étaient intolérables et qu’elle ne voyait pour l’avenir que d’autres souffrances et indignités.
Bien que je fus énormément peinée, je finis par accepter le fait qu’elle avait le droit de faire ce choix. Deux semaines après ma conversation téléphonique avec elle pour lui dire que je la soutenais dans ce choix, ma mère arrêta de boire et de manger. Mes sœurs et moi sommes restées à ses côtés jusqu’à la toute fin.

PALUDISME ET SOCIÉTÉ : UN COUPLE MILLÉNAIRE (un article MUST READ sur Owni) – Extrait

Dépasser le cadre de la santé
Malgré l’essor des fonds internationaux dédiés à la lutte, qui sont passés de 100 millions de dollars en 1998 à 2 milliards, Sonia Shah assène que la malaria risque de s’éclipser pour mieux resurgir, à l’image du schéma suivi dans les années 60. D’autant plus que de récentes découvertes ont montré que certaines espèces de singes sont également contaminés par le parasite, et que «certains parasites paludiques jusqu’ici considérés comme exclusifs des singes sont souvent repérables dans le sang humain» indique -t-elle dans Le Monde Diplomatique. Il se pourrait donc que le plasmodium bénéficie d’un réservoir colossal.
«
Chacun -politiciens, mécènes, instituts de recherche, groupes de lobby et industrie pharmaceutique a son propre agenda en ce qui concerne la malaria4« martèle Martin de Smet, un responsable de Médecin Sans Frontière, dans le New Scientist. Afin de combattre une maladie qui touche encore près de 300 millions de personnes chaque année, et qui provoque un million de morts, Sonia Shah pose l’absolue nécessité de combiner intelligemment les moyens de lutte sur le long terme, de dépasser le seul cadre de la santé au travers de programmes d’aménagement du territoire par exemple et de favoriser l’autonomie des pays concernés.
«
Ce rôle des pays endémiques dans la bataille quotidienne contre la malaria est un chapitre manquant du travail de Shah5 » objecte Awa-Marie Coll-Seck, une ex-ministre sénégalaise de la santé, dans Nature. Affirmant que les états concernés sont bien partie prenante des programmes de lutte, et que les solutions mises en place sont dorénavant adaptées aux spécificités locales de la population ou de l’environnement, la directrice de Roll Back Malaria Partnership -un partenariat international- salue malgré tout la publication de The Fever, qui devrait selon elle contribuer à impliquer de «nouveaux partenaires» dans la lutte contre la malaria6.
>> Billet initialement publié sur Pris(m)e de tête

Le droit de mourir dans la dignité (scriban média)

Au Québec, une Commission spéciale sur le droit de mourir a relancé le débat sur l’euthanasie. «Avant tout, nous sommes en mode écoute. Ce sont des questions fort complexes qui exigent énormément de respect. Rien n’est décidé d’avance. Nous demandons à la population et aux professionnels de nous éclairer dans ce processus non partisan. Bien entendu, ce seront des moments de grandes émotions», a déclaré Goeffrey Kelley, président de la commission.

The Gapminder (Hans Rosling)

The Gapminder World Map was produced by Gapminder in May 2010, with the latest available data (2008). The chart compares all countries and territories by income and health.

Catherine Mohr: Le passé, le présent et l’avenir robotique de la chirurgie (TED Talks)

Chirurgienne et inventeur, Catherine Mohr parcourt l’histoire de la chirurgie (les époques pré-analgésique et pré-antiseptique), fait une démonstration des outils les plus récents, des micro-incisions réalisées à l’aide de robot chirurgicaux. Fascinant (personnes sensibles s’abstenir). We can light up tumors like this kidney tumor so that you can exactly see where the boundary is between the kidney tumor, and the kidney you want to leave behind. Or the liver tumor, and the liver you want to leave behind.

Le cancer tue encore

En hommage à tous ceux qui meurent encore du cancer (dont ma mère en février dernier) et tout récemment à cet homme – Bernard Giraudeau – mon acteur préféré (je sais, ça fait cliché) depuis le film dans lequel il jouait avec Lino Ventura et Claudia Cardinale. Je ne me souviens même plus du titre mais ce n’est pas le sujet. J’étais aussi très triste quand Annie Duperey et lui se sont séparés ! Et ces dix dernières années, il luttait contre le cancer qui a fini par le vaincre…1 homme sur 2 aura un cancer – 1 femme sur 3 aura un cancer – Y aura-t-il assez de cancérologues ?
Lancement de l’émission « On ira tous à l’hôpital », avec Bernard Giraudeau 25 avr. 2010
A l’occasion de la semaine nationale de lutte contre le cancer, La Maison du cancer lance l’émission vidéo « On ira tous à l’hôpital » : le comédien et écrivain Bernard Giraudeau en est le « grand témoin ». Porte-voix des malades, il alerte l’opinion publique sur les dysfonctionnements croissants des services en cancérologie. De plus en plus de malades mais de moins en moins de soignants…Alors que le cancer va concerner un homme sur deux, une femme sur trois dans sa vie, on ne peut plus rester passif face à un tel fléau. Malades, proches de malades, soignants, citoyens responsables, nous sommes tous interpelléspar l’expansion de la maladie, ses causes, l’organisation des soins, et la recherche de solutions. Postées régulièrement sur le site, les questions portées par Bernard Giraudeau appellent vos réactions et commentaires. Nous attendons vos réponses, vos expériences, votre vécu. Plus ces réactions seront nombreuses, plus nous formerons une communauté solide et résolue à faire évoluer les choses. Parallèlement, l’équipe de La Maison du cancer mènera l’enquête auprès des pouvoirs publics et des directions d’hôpital, et publiera le fruit de cette recherche dans des articles sur le site.Dans cette première vidéo, Bernard Giraudeau explique les raisons de son engagement et détaille le principe de l’émission.
Le cancer desserre son étau
22/04/2010 DÉCRYPTAGE parLUCILE CHEVALIER
Selon une étude de l’Institut national du cancer publiée hier, l’espérance de vie des malades s’allonge. Mais rien n’est prévu pour leur faciliter une existence normale. Les patients atteints d’un cancer vivent plus longtemps. Mieux, ceux qui en guérissent sont de plus en plus nombreux, plus du tiers. C’est l’un des principaux résultats d’une étude qu’a publiée hier l’Institut national du cancer (Inca). Sous l’intitulé «Survie attendue des patients atteints de cancers en France : état des lieux», ce travail entend livrer une photographie précise de cette pathologie en France.
Hallucinogens Have Doctors Tuning In Again (nytimes.com)
By JOHN TIERNEY Published: April 11, 2010
As a retired clinical psychologist, Clark Martin was well acquainted with traditional treatments for depression, but his own case seemed untreatable as he struggled through chemotherapyand other grueling regimens for kidney cancer. Counseling seemed futile to him. So did the antidepressant pills he tried.
Les réflexes anti-cancer au quotidien sur le blog de David Servan-Schreiber
En gros, les légumes, l’huile d’olive, le poisson sont des réflexes quotidiens anti-cancer…
Get off your ass do something
Publié par prettyzoely le 5 février 2010
Tags: Agir Maintenant, Lutte Contre le Cancer, Santé, Sensibilisation

Je découvre, là tout de suite, cette vidéo et je m’empresse de la publier, c’est ce qui est dit dans le message, en tout cas. Je suis émue jusqu’aux larmes, j’avoue.

Cette vidéo parle de cancer qui a fini par vaincre le courage de Gabrielle. Elle nous dit de nous bouger le cul pour agir  ! Je n’en dis pas plus, jugez-en vous-même…Et ne vous privez pas de diffuser la vidéo comme dit le message…

La maladie d’Alzheimer

What Is it Time For You to Do?Maria Shriver
Emmy-winning journalist, best-selling author and first lady of the State of California
Posted: June 17, 2010 09:44 AM
Read More: Maria Shriver , The-Womens-Conference-2010 , Living News
It is an extraordinary pleasure to announce today the lineup of newsmakers and world opinion leaders confirmed for The Women’s Conference 2010. The Conference will be held from Sunday, October 24 through Tuesday, October 26 at the Long Beach Convention Center, and I cannot wait to experience three amazing days of empowerment, inspiration and education with all of you- either in-person on online via our live Web cast on our Web site. I so am honored to again be hosting what has become the nation’s premier forum for women.Our theme this year is ‘It’sTime’ – and we are hoping The Women’s Conference inspires women to see this challenging moment in history as an opportunity to come together and transform ourselves, our communities and our world as Architects of Change.When coming up with this year’s theme I wanted to find a phrase that all of us use daily without much thought – one that has meaning but that we take for granted. « It’s Time » is just that kind of phrase. We often say, « It’s time for me to go back to school or get a new job or be a mom or fight for what I believe in… » I like how decisive that phrase makes us. We just know when It’s Time. And that’s what the conference has always been about — inspiring people to take action and become Architects of Change in their own lives, each in their own way.

Vers la multiplication des usines pharmaceutiques sur le continent africain

Des médicaments génériques made in Africa

MARDI 15 JUIN 2010 / PAR ALICIA KOCH
DécouverteDéveloppementSanté
A l’heure où 77% des Africains n’ont toujours pas accès aux traitements contre le VIH, le paludisme ou la tuberculose, certains pays d’Afrique comme le Cameroun et le Gabon se mobilisent. Soutenus par l’Union Africaine, ils tentent de développer la production des médicaments génériques sur le continent. Beaucoup moins chers que les médicaments de marque, ils deviendraient alors accessibles au plus grand nombre.Des médicaments pour tous ! C’est le projet ambitieux des professionnels de la santé africains qui souhaitent développer la production de médicaments génériques sur le continent. 90% des produits pharmaceutiques utilisés en Afrique sont issus de l’importation et de l’aide internationale. Un chiffre qui révèle l’urgence de la situation. « Les approvisionnements en médicaments génériques se font majoritairement en Asie et plus particulièrement en Inde. Il y a quelques initiatives locales mais elles ne sont pas suffisantes », explique Clotaire Manga, pharmacien et responsable du centre de documentation et d’information sur le médicament au Burkina Faso. Concevoir des médicaments adaptés aux besoins locaux en matière de santé publique est donc devenu la priorité de certains pays comme le Kenya, le Nigeria, l’Afrique du Sud et la Tanzanie, rapporte Afrique AvenirAprès celle érigée à Libreville au Gabon en 2005, c’est à Douala, capitale économique du Cameroun, qu’une usine de fabrication de médicaments génériques a été inaugurée par le ministre camerounais de la Santé publique, André Mama Fouda, le jeudi 8 avril dernier. La Compagnie industrielle pharmaceutique (Cinpharm), qui a coûté près de 11 milliards de Fcfa, a largement bénéficié du soutien du gouvernement camerounais, mais aussi de l’aide financière de l’Inde et de la Finlande, indique Cameroon-report. « C’était indispensable étant donné le contexte actuel au Cameroun. Aujourd’hui, ce sont 217 000 personnes qui ont besoin d’un traitement contre le sida. C’est donc un avantage énorme de pouvoir fabriquer ces médicaments sur place afin de les rendre accessibles au plus grand nombre », explique Bertrand Kampoer, responsable du Mouvement camerounais pour le plaidoyer et l’accès au traitement. Cette usine devrait, d’ici peu, être en mesure de produire quantité d’antipaludéens, d’antalgiques, d’antiviraux, d’anti-inflammatoires et d’antibiotiques en tout genre.
L’UA s’engage pour la santé publique
70 à 90% moins onéreux que des médicaments de marque, ces médicaments génériques devraient permettre à une grande partie de la population africaine de se soigner correctement. « Les médicaments génériques sont indispensables en Afrique où il ya un véritable problème de pouvoir d’achat. Les Africains n’ont pas les moyens de dépenser des sommes considérables pour se soigner », relate Clotaire Manga. Cet objectif santé est salué par la totalité des pays du continent et vivement soutenu par l’Union Africaine. En janvier 2005, les 55 pays membres de l’UA se sont réunis pour
signer la Déclaration d’Abuja, soutenant le développement d’un plan de l’innovation pharmaceutique en Afrique.
Mais qui dit usines pharmaceutiques, dit personnel qualifié. Une évidence qui va obliger le continent à investir dans la formation de scientifiques compétents. « Il est nécessaire d’avoir des produits de qualité qui répondent aux normes fixées par l’OMS. Il arrive qu’elles ne soient pas respectées et cela peut comporter un vrai risque pour le patient. Soit le traitement ne sera pas efficace, soit il représentera des risques toxiques », explique Audrey Vermeersch, pharmacien référent au siège de Médecins sans frontières. Biologistes, chimistes, médecins, et cliniciens expérimentés sont attendus avec impatience pour mener à bien cette initiative.

Laughter Lightness and Joy, Under the Laughing Tree

Try this, right off the bat, new Member…Look in the Mirror…SMILE at your reflection. Then…slowly….touch your nose….and say, « I am now a Living, Laughing, Breathing and THRIVING member of the absolutely GROOVIEST club  and I am going to be the best darn club member around! AMEN! » and…now….
Tap your nose and laugh. Tap lightly….but definitely Laugh.

Et à propos de l’Inde, voici L’Inde magnétique et sacrée en 100 photos, ça fait longtemps que je ne vous ai pas montré des photos de linternaute.com…Enjoy it !

La marijuana dans le traitement de maladies chroniques

Washington D.C. autorise l’usage thérapeutique de la marijuana
LEMONDE.FR | 05.05.10

La municipalité de Washington, siège de l’administration fédérale américaine, a autorisé mardi 4 mai, l’usage thérapeutique de la marijuana pour certaines maladies chroniques comme le sida, le cancer, la sclérose en plaques ou le glaucome. Le District de Columbia rejoint quatorze Etats américains qui autorisent déjà l’emploi du cannabis médical.
Alors que la loi fédérale américaine interdit toujours la consommation de marijuana, la ville de Washington va ouvrir entre cinq et huit dispensaires chargés d’en procurer aux malades ayant obtenu une ordonnance adéquate. Les patients les plus pauvres auront droit à des subventions, mais il ne sera pas autorisé de faire pousser sa propre « herbe ».

« C’est une victoire historique », commente le Marijuana Policy Project, groupe de pression en faveur de la légalisation du cannabis, sur son blog.


Le Staphylocoque Doré Multirésistant, une épidémie sous silence

Documentaire sur ARTE le Mardi 20 avril à 20h35 – Rediffusion le 30/04/2010

La prolifération d’agents pathogènes dans les milieux hospitaliers prend des proportions inquiétantes : gros plan sur le SARM, le staphylocoque doré multirésistant.
En anglais MRSA, pour methicillin resistant staphylococcus aureus, en français SARM, le staphylocoque doré multirésistant est l’une des bactéries les plus contaminantes en milieu hospitalier. Elle provoque des infections graves, des pneumonies, des septicémies et diverses maladies à l’issue parfois mortelle. On estime ainsi qu’elle serait responsable de quelque 50 000 décès par an en Europe. De nombreux pays européens n’imposent aucune déclaration obligatoire pour le SARM. Aux Etats-Unis, la situation est a priori hors de contrôle. Il s’y est développé une bactérie encore plus redoutable, le «USA 300», un germe qu’on peut même contracter sur les terrains de jeux, de sport ou dans les écoles.
En octobre 1995, suite à un accident de moto dans le tunnel de Saint-Cloud, Guillaume Depardieu se retrouva avec une jambe broyée. Dès lors, « sa vie ne devait plus être qu’un long calvaire ». Et pour commencer un calvaire chirurgical, avec un total de 17 opérations successives, depuis les greffes osseuses jusqu’à la pose d’une prothèse du genou. Par intervalles, l’acteur avait pu reprendre sa carrière, participer à plusieurs tournages, obtenir même le césar du meilleur espoir masculin. Mais il était en permanence « bouffé par la douleur », devait se soumettre à des doses massives de morphine, et ne sut jamais avec certitude d’où pouvait bien lui venir sa contamination par le staphylocoque multirésistant. Jugeant être « allé au-delà de toutes les souffrances possibles », il se résolut à l’amputation. Puis créa une fondation pour aider les autres malades, et lutter contre le manque d’hygiène dans les hôpitaux. Il devait décéder le 13 octobre 2008, des suites d’une pneumonie foudroyante qui s’était déclarée lors de son ultime tournage, en Roumanie.

« Toi-même tu sais », la série qui veille sur la santé des Africains de France

La diffusion de la deuxième saison a commencé
Découverte – France – Pan Afrique – NTIC – Santé – Sida – Télévision

Toi-même tu sais, la série de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) allie humour et information. Elle traite des problèmes de santé des personnes venant principalement d’Afrique subsaharienne et vivant en France. Lancé en novembre 2008, le feuilleton, fort de son succès, a entamé le 1er mars dernier sa 2e saison. Il est actuellement diffusé sur plusieurs chaînes télévisées et sur Internet.

Colloque TIC Santé : le point sur les pratiques de formation dans les professions de santé…

23/01/2010 :: Entretien avec Lisette Cazellet, à l’occasion du prochain colloque TIC Santé dont eLearning-infos est partenaire presse…
eLearning-infos : Vous êtes cofondatrice de FORMATICSanté dont le colloque 2010 se tient les 10 et 11 février prochain… Pouvez-vous nous rappeler l’objet de votre association?

"

  1. Pingback: Page introuvable « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  2. Pingback: #Alzheimer à moins de 65 ans, le mal du 21ème siècle ? Ou du paradoxe des progrès de la science « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

Vous voulez vous exprimer ? Vous avez bien raison :-) Cool attitude

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s