Ceux qui pourraient «CHANGER LE MONDE» à #Madagascar si vous me le demandiez (édité)

Par défaut

Edit ce jour (Twitter)

Viens de découvrir ce site http://www.madagascar-tourisme.com/home.php pouvant faire partie de mon billet today http://bit.ly/i1cMu4

Par la même occasion, j’ai découvert qu’il (le site) «existe» depuis 2009 et moi, je ne suis sur Twitter que depuis la deuxième moitié de 2010 !!!

@Dilsina how can we help you for your trip to #madagascar . A good start http://bit.ly/evIrdF
saveoursmile Dec 9, 2010

RT @r1lita: RT @tsitoh: News from #Madagascar #tourism at http://bit.ly/894FN
pinguin_mada Jun 8, 2009

RT @tsitoh: News from #Madagascar #tourism at http://bit.ly/894FN
r1lita Jun 8, 2009

News from Madagascar tourism at http://bit.ly/894FN
tsitoh Jun 8, 2009

——————————————————————————————————

Mon engagement citoyen au pluriel (bis repetita)

Je ne suis pas une militante à proprement parler car ma prise de position se trouverait entre les deux : je prône les valeurs sociales de l’environnement dans lequel je vis et j’essaie de m’adapter aux logiques économiques de la mondialisation néolibérale. Selon Nicanor Perlas, «la mondialisation est une chance gâchée. Celui qui compte sur le hasard du marché se trompe ou trompe les autres. Les prix doivent permettre à tous de vivre et pas seulement dans les pays industrialisés »
Document de base : La triarticulation sociale pour un développement durable et intégral
Pour un développement durable et intégral, les trois institutions-clés Culture, Economie et Etat représentent les trois sphères de la société et de ce fait potentiellement l’intégrité de la vie sociale. Ces trois sphères apporteront les perspectives qui leur sont spécifiquement appropriées. • Le monde de l’entreprise sera porteur des préoccupations économiques. • Le gouvernement sera porteur des préoccupations politiques. • La société civile sera porteuse des préoccupations culturelles, sociales, écologiques, humaines, et spirituelles.
Le développement durable et intégral prend par conséquent en compte les sept dimensions du développement : économique, politique, culturel, social, écologique, humain, et spirituel. Le processus complet et authentique d’une triarticulation nécessite la participation significative et véritable des trois institutions-clefs de la société, dont les partenaires sont conscients de quelle sphère sociale est la leur.
Dans la triarticulation, la substance est complète si elle recèle les différentes dimensions du développement. Toutes les dimensions dudéveloppement ne peuvent pas être atteintes d’emblée. Mais elles doivent être prises consciemment en considération dans le processus et la substance de la triarticulation. La triarticulation, passe par trois phases- de fait d’abord, puis consciente et enfin avancée – et il en ressort que les manifestations concrètes, réelles peuvent varier dans le temps et dans l’espace, en fonction des conditions réelles de la vie sociale.
Dans la triarticulation de fait, la société civile évolue sur un mode critique et souvent « de rejet ». La Bataille de Seattle est l’un des meilleurs exemples de triarticulation de fait. : Ensemble contre le déficit démocratique et il semble que nous mêmes nous soyons à ce stade actuellement quoique certains d’entre nous commencent à prendre conscience de ce qu’ils pourraient faire ou apporter…
La triarticulation consciente advient quand les trois pouvoirs institutionnels reconnaissent que la société a trois sphères et qu’elles sont les trois institutions-clefs de ces trois sphères sociales. La substance de la triarticulation consciente prendra progressivement en compte les sept dimensions du développement. La politique et l’économie resteront tout à fait prises au sérieux. Mais les considérations écologiques, sociales, culturelles, humaines et spirituelles entreront de plus en plus dans le programme comme des particularités des efforts de développement durableet intégral. Dans la triarticulation consciente, la société civile se trouve dans un mode d’engagement critique. L’Agenda 21 philippin est un exemple de triarticulation consciente appliquée.
La triarticulation avancée est la phase adulte de triarticulation envisagée dans une perspective de développement ou d’évolution. Dans la triarticulation au stade avancé, la confiance et le respect mutuels sont établis et institutionnalisés, ce qui doit encore être sans cesse travaillé dans la triarticulation consciente. Dans la triarticulation avancée, la substance des différentes sphères représentées par les trois institutions-clefs est si bien comprise que les nouvelles initiatives, créatives bien que radicales, commencent à déterminer la substance du processus de triarticulation, et cette détermination sera de plus en plus précise.

Venons-en au fait après ce petit (grand) rappel de pourquoi je parle de développement durable et intégral : pour moi, ce ne sont pas des mots galvaudés.

Après avoir fait le tour du monde sur le Net à propos de «Those who could change the world in my way if you asked me» , je me suis tournée vers Madagascar car il semble que mes rêves sont en train, tout doucement mais sûrement, de prendre forme…Pour l’instant, c’est du côté des citoyens responsables que les projets naissent à travers leurs ONG et/ou Associations. Egalement du côté des Volunteers Organisations (anglophones). Vous pouvez bien évidemment me corriger et/ou apporter d’autres informations complémentaires en les mettant en commentaires.

Alors, ce billet a été initié depuis un moment et j’attendais d’avoir le plus d’informations avant d’en parler. Mais je le publie maintenant. HAYZARA prend le relais, dites-moi ouiiiiiiiiiiiiiiiiii Je n’en peux plus d’organiser mes idées toute seule !  De toute façon, c’est mon anniversaire aujourd’hui, alors personne ne peut me dire Non, voilà !!!

Flash Info : Le nouveau portail « gestion de connaissances » pour Madagascar #HAYZARA
Publié le 2 février 2011

Merci à vous tous ! A cause de vous, je suis très contente ! (clin d’œil à Citoyenne). Voici donc mes dernières « trouvailles » à propos de « changer le monde » à Madagascar…

EDUCATION – DEMOCRATIE – DROITS DE L’HOMME

Le dernier projet en date que j’ai trouvé sur le Net : « Fantatro »
« Fantatro » est une action d’éducation de masse sur les notions de Droits de l’Homme et de la Démocratie. Menée sous forme de jeu éducatif, son objectif est de contribuer à la promotion d’un comportement citoyen responsable, respectueux des valeurs démocratiques et des Droits de l’Homme. « Fantatro » est exécuté par l’ONG Lalana et financé par l’Union Européenne à travers l’IEDDH (Instrument Européen pour la Démocratie et les Droits de l’Homme).

L’école rêvée à Madagascar
Publié le mercredi 15 décembre 2010
La construction de l’ensemble scolaire  engagée par  les Soissonnais Anne et Joaquim Miranda se poursuit  à Madagascar. Avec un objectif : l’autonomie.

Sport
Human Development League http://www.hdleague.org/home/
The power to change lives thru Sport and Education

SOCIETE

Everyone can be a ChangeMaker http://www.changemakers.com/fr/blog
Malheureusement c’est resté au stade de discussions initiées ou non à Madagascar
Discussions about entry: Madagascar
http://www.changemakers.com/fr/search/apachesolr_search/Madagascar

SANTÉ

SIDA/HIV
Madagascar : ces associations qui luttent contre le sida – Tuléar en vie
“RT @ariniaina: SISAL une association qui lutte contre le #Sida #Madagascar par @guenole_tweet sur #Mondoblog

@azafady : New Blog Post from Ailie Tam – Azafady’s Vodafone World of Difference HIV Specialisthttp://fb.me/H5bBM3on

Alzheimer
Merci Thierry ! Voici donc le lien Madagascar Alzheimer
ONG Madagascar Alzheimer – Masoandro Mody. lot VK 70 bis à Fenomanana …
http://www.madagascar-alzheimer.org/
MADAGASCAR-ALZHEIMER DANS LES MEDIAS
Publié le 24 octobre 2010 par prettyzoely

ECONOMIE SOCIALE

La coopérative EZAKA & FANANTENANA est  un projet de développement économique et  social œuvrant dans la lignée du  COMMERCE SOLIDAIRE : centre Zazakely, Catalogue Coopérative EZAKA & FANANTENANA [PDF]

Cocoa Farming | Madecasse Chocolate
This is the home of the Ezaka Cooperative. And this is where our cocoa comes from.

ENVIRONNEMENT

Blue Ventures – Empowering communities for marine conservation and development
Ny Fandaharana Vatsim-pianarana momba ny. Siansa Malagasy.
Manome vatsim-pianarana ho an’ny mpianatra sy ireo mpikaroka. Malagasy any amin’ny toerana iasany
blueventures.org/images/downloads/bv-malagasy-scholarship-07-08.pdf
Major conservation biology textbook now free online
“RT @BlueVentures Major #conservation biology textbook now free onlinehttp://sns.ly/fnbXy4 download here http://bit.ly/hI4i10
Lisez aussi le Blue Ventures Diary section Madagascar http://blog.blueventures.org/category/madagascar/
Notamment, ces deux posts qui me plaisent beaucoup
Diving with dolphins and a discodoris! – latest blog from @BlueVentures Belo-sur-Mer research site http://t.co/ifxVUta #Madagascar
Madagascar conservationist receives Georgetown Masters for pioneering work in coastal conservation
http://blog.blueventures.org/2010/11/26/madagascar-conservationist-receives-georgetown-masters-for-pioneering-work-in-coastal-conservation/

Forêts
RT @infogoodplanet: http://www.unmultimedia.org/tv/webcast/ en direct de l’ONU lancement de l’année des forets
Programme Holistique de #Conservation des #Forêts à #Madagascar http://bit.ly/edaoGE #Video de La fondation #GoodPlanet | Romuald Vaudry

Save The Lemur
@AngloMalagasy #Madagascar Fauna Group Save The Lemur newsletter

TEDx Antananarivo
Le virus des Ideas Worth Spreading se répand! (TEDx Antananarivo)
Publié le 20 novembre 2010 par prettyzoely
Et maintenant  Andriankoto Ratozamanana est un Fellow Friday chez mon ami TED. C’est mon journal #Madagascar qui me l’a appris via @tomavana  : #FF Andriankoto Ratozamanana aka @harinjaka is reforesting his native#Madagascar with endemic specieshttp://bit.ly/fRI762 via @ted_com
He’s now growing a group of politically minded-bloggers, developing sustainable businesses, and nurturing an enthusiastic TEDx community.
I help run two NGOs, and I’m working on a social enterprise e-commerce project.
The first NGO is Foko, which means “tribe” in the Malagasy language. It’s the first project I started when I came back to Madagascar in 2007. Foko teaches people here in Antananarivo how to blog.When we started, there were few bloggers, but we had 500 bloggers by 2009, which was very important for Madagascar that year. When we had political trouble here in 2009, our bloggers brought the information to the international community. Our journalists didn’t have a good presence on the Internet. Foko showed the international community exactly what was happening in Madagascar. That was a really important thing.
Now Foko is moving from these political things to issues about improving people’s lives. Foko bloggers write about the environment, health care, women’s empowerment, and other things. The 2009 political situation brought poverty and many people lost jobs. Now we have to focus on how people can improve their lives, under the new crazy politicians in Madagascar.
Vakanala, which means “Pearls of Forest” in Malagasy, is my other NGO. It’s a product of all my experience from my studies, blogging, and everything I care most about. This is my main baby, Vakanala. With Vakanala we are helping one village in the south of Madagascar, offering professional environmental experience. The village asked us to come to protect their forest. So the pilot site is there in the Manambolo Forests. Our ultimate goal is to implement a new, sustainable economic paradigm in the area.
Vakanala does fundraising to sponsor tree planting. We are going to provide seeds to people, the people help the seeds grow, and we help the people to bring the product to the market. So that’s the economic vision for Vakanala. Over 2,500 trees have already been sponsored, but the money is not enough yet to really start the project. This will eventually be a really good forest management and economic improvement project.
Megaseeds is Vakanala’s big e-commerce window. Megaseeds and Vakanala are based on the same concept: promoting environmentally and economically sustainable agriculture. The difference is, we are looking for investors for Megaseeds, and we are looking for funders for Vakanala. Unfortunately, we are having trouble establishing a good electronic payment system for Megaseeds. We are still waiting to launch because of this payment problem.

TOURISME

Sustainable Tourism Network | Madagascar
Policy level initiatives, although limited, demonstrate a commitment to sustainable tourismdevelopment in Madagascar. However, the private sector and NGOs
http://www.sustainabletourismnetwork.co.za/country…/madagascar/

Players of the sustainable tourism and projects in Madagascar
http://www.mada-sustainable-tourism.org/en/tourismedurable.php?page=3

e-Tourism | Madagascar: Sustainable Tourism for Development

POUR TERMINER

Lire aussi ce que j’appellerais les opportunités et/ou inspirations à saisir en temps de crise

Come on Come on my Friends – Mon ultime proposition #Madagascar (édité ce jour)
Publié le 3 février 2011 par prettyzoely

«Le temps de l’Afrique» de Jean Michel Severino et Olivier Ray aux Editions Odile Jacob
Publié le 27 août 2010 par prettyzoely

Défis Afrique
Publié le 7 août 2010 par prettyzoely

L’aide au développement mène à la dépendance et/ou à la corruption, surtout en cas de crise et il existe d’autres alternatives
Publié le 7 juin 2010 par prettyzoely

C’est la vérité des urnes qui peut sauver la mise dans notre pays. Ma 2ème proposition.
Publié le 19 mai 2010 par prettyzoely

La nouvelle économie mondiale “pour que la mondialisation ne soit pas une chance gâchée”
Publié le 21 avril 2010 par prettyzoely

Mondialisation
Publié le 7 avril 2010 par prettyzoely

LE FOKONOLONA, VOIE DE L’UNITE POUR LES MALGACHES
Publié le 23 mars 2010 par prettyzoely

De l’autosuffisance à l’interdépendance planétaire (dans le bon sens du terme)
Publié le 18 mars 2010 par prettyzoely

Et voici l’interview de Dambisa Moyo : « l’aide et l’Afrique » en réponse à l’article mis en commentaire sur le billet « Innovations financières pour le Développement »
Publié le 15 mars 2010 par prettyzoely

Gouvernance
Publié le 8 février 2010 par prettyzoely

Economie
Publié le 3 février 2010 par prettyzoely

  1. Pingback: Moi j’ai «entendu» la «Lettre ouverte aux autres humains» de Denis McCready « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  2. Pingback: Happy Birthday Nelson Mandela ! #18juillet #NelsonMandelaDay « Blogueuse sur le Net pour un Monde Meilleur

  3. Voilà, j’ai corrigé et je l’ai mis en MAJUSCULES !!!

    Oui, « oublions » Rajoelina et tout ce qu’il fait et occupons-nous de trouver le dirigeant charismatique…

    Qu’est-ce qu’un bon chef d’Etat ?

    Il y a un siècle le 15 février 1909 : Qu’est ce qu’un bon Président de la République ?

    “Je me méfie d’un Président de la République qui serait présent sur tous les fronts, qui ne pourrait plus prendre le recul nécessaire pour s’assurer que les grands arbitrages sont faits”.
    Ecoutez-moi bien, mon rôle de Président de la République est de rester discret, de ne gêner ni la Chambre, ni les ministres qui sont en première ligne. En revanche, il faut que je sois prêt quand les députés décident de se séparer de l’exécutif en place. Je dois alors bien comprendre les attentes du pays, celles de ses élus ; il convient aussi que j’ai à l’esprit les orientations qu’il conviendrait d’imprimer à l’Etat. Au regard de cette réflexion, je m’efforce de connaître les hommes de qualité pouvant diriger le pays. J’observe les ministres en place, les députés en vue. Je flaire, je compare, je soupèse, j’évalue… et enfin, le moment venu, je tranche.
    – Arbitre ultime ?
    – C’est cela. Et aussi, ne l’oublions pas, recours suprême. Je suis celui qui ne peut s’user dans l’exercice quotidien du pouvoir. Je reste un homme neuf, un recours. Au delà du tumulte, des luttes de classes, des guerres entre partis, des rivalités de personnes, des conflits d’intérêts, je peux rassembler tous les Français. Celui qui ne prend pas parti est légitime pour arbitrer dans l’intérêt de la Nation toute entière.
    – Les Français vous connaissent mal.
    – C’est mieux. Notre peuple volontiers versatile se lasserait vite d’un Président omniprésent, intervenant sur tous les sujets, dans tous les grands journaux. Le Président doit avoir le verbe rare, entretenir un certain mystère, une distance qui suscite le respect, une hauteur qui décourage les basses attaques.
    – Donc, Président de la République, c’est une bonne place ?
    Oui, la place est bonne… malheureusement, il n’y a pas d’avancement !

    Votre question: Quelles sont les caractéristiques qui font un bon CEO et un bon chef d’Etat? ARTICLE – 27/02/2008

    Un chef d’entreprise et un chef d’Etat opèrent dans des mondes où les enjeux, les règles et les valeurs diffèrent grandement. Pourtant, à examiner de plus près les six caractéristiques qui fondent une bonne direction d’entreprise, force est d’admettre qu’il y a pas mal de chevauchements entre les deux mondes.
    La sincérité, par exemple, est une qualité éminente qu’un chef d’entreprise doit posséder. Elle est non moins essentielle au dirigeant d’un pays pour la même raison: la confiance.
    Autre caractéristique du chef: La vision. Un projet clairement conçu est à la base de tout vrai progrès, en affaires comme en politique. Il ne suffit pas de dire «voici où nous allons», il faut expliquer: «Voici pourquoi la direction empruntée est une bonne chose pour la collectivité en général et pour vous en particulier. »
    Troisième caractéristique: Il faut du flair pour s’entourer de personnalités hors du commun, pour les utiliser, exploiter leurs idées. C’est l’évidence dans le monde des affaires, où les patrons ont les moyens de renvoyer les incompétents ou les rebelles. C’est plus compliqué dans le monde politique où les chefs héritent d’une administration qui n’est pas forcément sur la même longueur d’onde.
    En quatrième lieu, la résilience. C’est la capacité à rebondir après un échec sans en faire tout un fromage.
    Cinquièmement, il existe des CEO qui possèdent une mystérieuse faculté de divination. Ils savent lire les tendances du marché dans le marc de café. Vu le monde dans lequel nous vivons, un tel talent est sans doute encore plus important pour un dirigeant politique. C’est clair qu’un CEO capable de divination a un avantage: il peut agir sans délai. Pour un politicien, c’est même encore plus précieux: il peut mobiliser l’opinion en faveur de ses objectifs.
    Et finalement, comme tout chef d’entreprise, un leader politique doit être capable d’agir concrètement, de faire en sorte que les choses avancent. Peu importe qu’il soit lui-même le moteur de l’action ou que d’autres en soient chargés. Ce qui importe, c’est que les promesses faites soient tenues et que les projets se réalisent, dût-on pour ce faire modifier la législation ou gérer une crise.

  4. Eh bien, je ne vais pas te dire non, et « à cause de tout cela »😉 il y a de quoi changer Mada. Si seulement on ne faisait pas marche arrière à chaque crise, et en particulier avec celle en cours, on fait un grand grand BOND en arrière : la mentalité, l’économie, l’environnement dévasté, les infrastructures délaissées… Ils essaient de masquer tout cela avec leur installations clinquantes à Tana (jets d’eau etc.) mais il va falloir un grand dirigeant charismatique pour redresser tout ça sinon, on est foutu pour de bon.